APPARITION OU FRUIT DÉFENDU

Publié le par N.L. Taram

Bonjour,
 
Je m’appelle Boulette, je suis un demi-griffon. En 1965,  j’habitais chemin de l’hippodrome à Pirae, Tahiti. Je partageais ce fare (maison) avec un humain nommé Pierre.
 
Malgré quelques copines de passage, je m’ennuyais ferme. Pierre passait ces journées, je ne sais où et ne rentrait que pour manger et dormir. Mon seul loisir était de jouer avec mon copain chat.
APPARITION OU FRUIT DÉFENDU
Mon colocataire Pierre s’ennuie quand il reste au fare, il joue lui aussi avec le chat en écoutant le bruit qui sort d’un machin sur lequel il a posé un morceau de plastic noir, plat et rond ou alors il regarde avec beaucoup d’attention un paquet de papier avec de petits dessins noirs.
Ils ont de drôle de distraction, ces humains !
APPARITION OU FRUIT DÉFENDU
Un jour de début mai 1965, alors que je faisais une sieste bien méritée sur la terrasse, j’aperçu une forme inhabituelle dans le uru de mon jardin (arbre à pain).
Mon devoir de gardien des lieux m’imposait de la chasser avec quelques aboiements. Mais ma curiosité fut la plus forte : Serait-ce une apparition ou un fruit défendu ?
APPARITION OU FRUIT DÉFENDU
C’était un visage d’humain. Comment, quelqu'un qui vient ramasser les fruits à mon insu (moi, ça m'est égal, j'ai horreur de cette nourriture, mais Pierre, il aime bien). Nous sommes restés un moment à nous regarder, puis elle descendit de l’arbre ; c’était une vahine (j'aime bien les vahine et j'ai cru comprendre que Pierre aussi).
APPARITION OU FRUIT DÉFENDU
 
Elle m’observa longuement d’un air sévère, je n’osais pas bouger...
Quelques minutes silencieuces passèrent et elle s'avança vers moi…
Elle me proposa une jeune honu (tortue de mer), mais je la refusais (beurk ! j’ai jamais mangé de la tortue). Ce qui eut l’air de lui déplaire.
APPARITION OU FRUIT DÉFENDU
Finalement j’acceptais la tortue et nous devînmes amis. Pierre trouva une grande bassine qu’il remplissait quotidiennement d’eau de mer pour la tortue. Il allait avec la vahine pêcher des ina’a et o’uma (alevin et petit barbillon) et cueillir des fleurs d’hibiscus chinois pour la nourrir.
APPARITION OU FRUIT DÉFENDU
Mon colocataire, toujours serviable, partagea son lit avec ma nouvelle amie. Je crois qu’ils s’entendaient bien.
De plus, elle s’occupait de moi, me nourrissait correctement et m’amenait baigner à la plage.

 

APPARITION OU FRUIT DÉFENDU
Quelques temps après notre « union » était consacrée
APPARITION OU FRUIT DÉFENDU
Mon colocataire, possédant un véhicule à deux roues, se chargeait des déplacements de mon amie. Les voici ensemble au restaurant Belvédère où elle travaillait.
APPARITION OU FRUIT DÉFENDU
J’espère que le jour où je ne serai plus parmi eux, Pierre continuera à s’occuper de mon amie Maiarii.
 
 
 
 
Boulette

Publié dans Souvenirs

Commenter cet article

Claudie 15/04/2016 09:39

Pierre quelle Chance :)

Claudie 15/04/2016 08:08

Coucou Pierre Boulette est d'accord mais Elle Les Aime aussi Les Calinous La haut :) Calinous a Maiarii :)

N.L. Taram 15/04/2016 09:25

Merci Claudie, je passerai le message à Maiarii qui est toujours près de moi... depuis 51 ans (le 5 mai prochain).

Claudie 14/04/2016 15:46

Calinous Boulette

N.L. Taram 15/04/2016 00:39

Bonjour Claudie et merci de ta visite. Boulette nous ayant quitté depuis longtemps, je prends les calinous pour moi en tant que scribe ☻

jacques clabaux 22/03/2016 04:52

Bonsoir Pierre,
Un joli conte rafraîchissant. Ce chien a du talent ...

N.L. Taram 22/03/2016 05:03

Bonjour Jacques,
nos amis à 4 pattes sont peut-être moins savant que nous, mais ils n'ont pas nos défauts. Que pensent-ils réellement ? nul ne le saura...

lison 21/03/2016 11:18

Amusant mais surtout émouvant : il écrivait rudement bien ce chien...Peut être les chats prendront ils le relais pour conter la suite de l'histoire ??

N.L. Taram 21/03/2016 19:01

Bonjour Lison, en fait c'est toi qui m'a donné l'idée de faire écrire mon chien, mais je n'ai pas ton talent pour l'écriture. Ayant retrouvé une vieille photo avec l'apparition du visage au milieu des feuilles, je voulais la publier seule ; puis, j'ai préféré la publier avec d'autres photos de cette période et cela raconté par le chien (qui d'ailleurs était le chien de ma compagne).

yves 21/03/2016 06:59

merci KAMARADE

porte toi bien ,je serais pour CAMERONE a PAPEETE

N.L. Taram 21/03/2016 07:22

Bonjour Yves. Camerone, le 30 avril, que de bons souvenirs pour moi. En particulier celui de 1965 où j'ai passé la soirée au "Tropique" (dancing bord de mer entre Papeete et Faa'a) et où j'ai fait la connaissance de la charmante vahine dont il est question dans cet article. Au plaisir de te rencontrer lors du prochain Camerone...