ESSAI TEXTE, PDF, VIDEO & DIAPO

Publié le par N.L. Taram

(code recherche : DIVBLO)

ESSAI TEXTE, PDF, VIDEO & DIAPO
CLIP%20VID%C3%89O

 

Pour visionner le fichier PDF, cliquez sur le lien suivant :

http://data.over-blog-kiwi.com/0/99/19/90/20161012/ob_4671ed_tas15-167.pdf

ON PEUT BLOQUER LE DÉFILEMENT AUTOMATIQUE EN LAISSANT LE CURSEUR DE LA SOURIS SUR L'IMAGE
ON PEUT BLOQUER LE DÉFILEMENT AUTOMATIQUE EN LAISSANT LE CURSEUR DE LA SOURIS SUR L'IMAGE
ON PEUT BLOQUER LE DÉFILEMENT AUTOMATIQUE EN LAISSANT LE CURSEUR DE LA SOURIS SUR L'IMAGE
ON PEUT BLOQUER LE DÉFILEMENT AUTOMATIQUE EN LAISSANT LE CURSEUR DE LA SOURIS SUR L'IMAGE
ON PEUT BLOQUER LE DÉFILEMENT AUTOMATIQUE EN LAISSANT LE CURSEUR DE LA SOURIS SUR L'IMAGE
ON PEUT BLOQUER LE DÉFILEMENT AUTOMATIQUE EN LAISSANT LE CURSEUR DE LA SOURIS SUR L'IMAGE
ON PEUT BLOQUER LE DÉFILEMENT AUTOMATIQUE EN LAISSANT LE CURSEUR DE LA SOURIS SUR L'IMAGE
ON PEUT BLOQUER LE DÉFILEMENT AUTOMATIQUE EN LAISSANT LE CURSEUR DE LA SOURIS SUR L'IMAGE

ON PEUT BLOQUER LE DÉFILEMENT AUTOMATIQUE EN LAISSANT LE CURSEUR DE LA SOURIS SUR L'IMAGE

Copier/coller à partir d'un article écrit ou collé sur Word qui a été "Effacer la mise en forme", icone en haut à droite dans "Accueil - Police"

REO MAOHI

 à Tahiti aussi...

Comme l'écrit le journaliste de Radio 1 : L’occasion de faire entendre la voix des Polynésiens sur les langues reo maohi.

Pour la Polynésie, je suis plutôt d'accord ; c'est vrai quoi, si tous nos jeunes deviennent docteurs en médecine, licenciés en droit ou ingénieurs, comment va-t-on pouvoir trouver des femmes de ménages ou des jardiniers ?

Donc la décision va être prise par notre ministre de l'enseignement.

Le problème c'est de savoir quel "reo maohi" va être choisi : celui de Tahiti, des Îles-sous-le-vent, des Australes, des Tuamotu de l'est ou de l'ouest, de Mangareva, des Marquises, sans compter les autres maoris du Pacifique sud.

Mais nos dirigeants en ont rien à faire, leurs gosses vont étudier en France, USA, Nouvelle-Zelande, Australie, même en Chine. Que le petit peuple reste dans l'ignorance, cela les arrange. Puis avec l'informatique dans tout les domaines, le reo maohi va pas être très utile...

Enfin pour préciser ma pensée, je trouve cette décision absurde !

----------o----------

Tableau, pas au point ??

 

Année

1958
1961
1962
1962
1969
1972
1988
1992
1992 PF
2000
2000 PF
2005
2005 PF

 

Exprimés
79,59
71,54
71,33
74,95
77,94
53,24
32,53
67,31
19,8
25,33
23,43
67,62
26,77
Abstent.
19,35
26,24
24,66
23,03
19,87
39,76
63,11
30,3
78,83
69,91
75,28
30,63
72,78

 

AnnéeExprimésAbstentions
195879,5919,35
196171,5426,24
196271,3324,66
196274,9523,03
196977,9419,87
197253,2439,76
198832,5363,11
199267,3130,3
1992 PF19,878,83
200025,3369,91
2000 PF23,4375,28
200567,6230,63
2005 PF26,7772,78
 

 

Copier/coller à partir d'un article déjà publié sur le blog, possible. Pas possible à partir du disque dur perso même au format xml...
 
J’ai constaté que beaucoup de gens ne connaissaient pas la loi concernant le nom de famille.
Contrairement à une idée reçue assez répandue, la femme ne change pas de nom en se mariant. Elle conserve son nom de famille, tel qu'il est porté sur son acte de naissance et cela depuis 222 ans. 
 
Loi du 6 fructidor an II (23 août 1794)
 
- LOI portant qu’aucun citoyen ne pourra porter de nom ni de prénom autres que ceux exprimés dans son acte de naissance.
- Du 6 Fructidor, l’an deuxième de la République française, une et indivisible.
- La CONVENTION NATIONALE, après avoir entendu le rapport de son comité de législation,

DÉCRÈTE :
Art. 1er. Aucun citoyen ne pourra porter de nom ni de prénom autres que ceux exprimés dans son acte de naissance : ceux qui les auraient quittés seront tenus de les reprendre.
II. Il est également défendu d’ajouter aucun surnom à son nom propre, à moins qu’il n’ait servi jusqu’ici à distinguer les membres d’une même famille, sans rappeler des ramifications féodales ou nobiliaires.
III. Ceux qui enfreindraient les dispositions des deux articles précédents, seront condamnés à six mois d’emprisonnement et à une amende égale au quart de leurs revenus. La récidive sera punie de la dégradation civique.
IV. Il est expressément défendu à tous fonctionnaires publics de désigner les citoyens dans les actes autrement que par le nom de famille, les prénoms portés en l’acte de naissance, ou les surnoms maintenus par l’article II, ni d’en exprimer d’autres dans les expéditions et extraits qu’ils délivreront à l’avenir.
V. Les fonctionnaires qui contreviendraient aux dispositions de l’article précédent, seront destitués, déclarés incapables d’exercer aucune fonction publique, et condamnés à une amende égale au quart de leurs revenus.
VI. Tout citoyen pourra dénoncer les contraventions à la présente loi à l’officier de police, dans les formes ordinaires.
VII. Les accusés seront jugés pour la première fois par le tribunal de police correctionnelle, et en cas de récidive, par le tribunal criminel du département.

Le présent décret sera imprimé dans le bulletin des lois.
NOM DE FAMILLE EN FRANCE
Nom de famille en France
 
Un nom de famille en France est un mot attribué à une famille pour la distinguer des autres familles composant un groupe social. L'enfant portant le nom de son père aura un patronyme tandis que l'enfant portant le nom de sa mère aura un matronyme.
À lui seul, le nom de famille ne permet pas de distinguer un individu d'un autre à l'intérieur d'une même famille, d'où l'adjonction d'un prénom.
........................................ (ok)
faite à l'officier d'état civil, l'enfant se voit alors attribuer le nom du parent à l'égard duquel la filiation a été établie en premier lieu ou celui du père lorsque la filiation est simultanée. Le choix du nom de leur premier enfant par les parents s'applique par la suite à tous les autres enfants de la fratrie.
 
Source : Gautier, Marc-Édouard (2008), Mille ans d'histoire de l'arbre généalogique en France, Rennes (France) : Éditions Ouest-France, Edilarge. ISBN 978-2-7373-4620-0

Source : Gautier, Marc-Édouard (2008), Mille ans d'histoire de l'arbre généalogique en France, Rennes (France) : Éditions Ouest-France, Edilarge. ISBN 978-2-7373-4620-0

Loi relative à la dévolution du nom de famille
 

La loi relative à la dévolution du nom de famille est une loi française, promulguée sous le gouvernement Raffarin II le18 juin 2003, disposant qu'un enfant né après le 1er janvier 2005 peut porter soit le nom du père, comme auparavant depuis la loi du 6 fructidor An II, soit le nom de la mère, soit les deux dans l'ordre choisi par eux.
Enfants nés avant le 1er janvier 2005
La loi n'a pas modifié les règles jusque là applicables, à savoir que l'enfant porte :
  • le nom de son père, lorsque les parents sont mariés,
  • le nom de celui qui a reconnu l'enfant en premier dans les autres cas, ou bien le nom du père si les parents l'ont reconnu en même temps.
  • Toutefois, il est permis, à titre d'usage, d'ajouter le nom du second parent.
........................... (ok)
En cas de désaccord 
Dans la loi initiale, en cas de désaccord entre les parents, l'enfant porte le seul nom du père. Ce point a été modifié par la loi du 17 mai 2013 faisant qu'en cas de désaccord l'enfant porte les noms des deux parents accolés par ordre alphabétique.
 
 

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article