LE PAS DE L'ESCALETTE

Publié le par N.L. Taram

Un peu de Géographie :

Le Pas de l'Escalette (en languedocien Pas de l'Escaleta, « entrée de la petite échelle »), est un col d'une altitude de 616 mètres. Il est situé sur la commune française de Saint-Félix-de-l'Héras dans le nord du département de l'Hérault. Il marque clairement la séparation entre le causse du Larzac et la plaine languedocienne.

.....

Pas de l'Escalette. (2014, janvier 4). Wikipédia, l'encyclopédie libre. Page consultée le 00:41, mai 7, 2014 à partir de http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Pas_de_l%27Escalette&oldid=99899607.

et d'Histoire :

Par le passé, avant l'existence de cette route, l'accès au Causse, vers Millau se faisait au moyen d'un sentier muletier qui gravissait des marches taillées dans le roc, d'où son nom.

.....

Au 19ème siècle, la redoutable muraille du Causse, au Pas de l' Escalette,  fut enfin affrontée.
C'est un ingénieur nommé André MIALANE (1822 1890) qui entreprit le travail

.....

----------o----------

 

Le décret anti-escabeau fâche les arboriculteurs

 

Agriculture. Une norme européenne interdisant aux mineurs le travail posté en hauteur entre en vigueur cette année en France, au grand dam des producteurs de pommes.

 

Stéphane Frachet | Publié le 03.05.2014, 16h16

http://www.leparisien.fr/economie/le-decret-anti-escabeau-fache-les-arboriculteurs-03-05-2014-3813207.php#xtor=AD-32280599

 

Quelques commentaires sur Facebook :

Pierre - L'un de mes premiers boulots, cela a été cueilleur de pommes dans le domaine du père d'un ami qui avait des champs de pommiers à Castelnau-le-Lez. J'étais chargé des pommes hautes et vu ma taille j'avais rarement besoin de l'échelle. Septembre 1957, j'avais 16 ans...

Pascal - et maintenant, tu pourrais plus le faire, y faut être vieux et fragile pour avoir le droit. Y sont drôlement intelligents les "européens" non ?

Caroline - une façon de faire disparaitre un max de vieux hihih !

Pascal - oui mais tu vas voir le prix des fruits !!!...

 

 

 

 

 

Le Vieillard et les trois jeunes Hommes 

(Livre XI - Fable 8)

Un octogénaire plantait.

« Passe encor de bâtir ; mais planter à cet âge ! »
Disaient trois jouvenceaux, enfants du voisinage ;
            Assurément il radotait.
            «Car, au nom des dieux, je vous prie,
Quel fruit de ce labeur pouvez-vous recueillir ?
Autant qu'un patriarche il vous faudrait vieillir.
            A quoi bon charger votre vie
Des soins d'un avenir qui n'est pas fait pour vous ?
Ne songez désormais qu'à vos erreurs passées ;
Quittez le long espoir et les vastes pensées ;
            Tout cela ne convient qu'à nous.
            - Il ne convient pas à vous-même,
Repartit le vieillard. Tout établissement
Vient tard, et dure peu. La main des Parques blêmes
De vos jours et des miens se joue également.
Nos termes sont pareils par leur courte durée.
Qui de nous des clartés de la voûte azurée
Doit jouir le dernier ? Est-il aucun moment
Qui vous puisse assurer d'un second seulement ?
Mes arrière-neveux me devront cet ombrage
            Eh bien! Défendez-vous au sage
De se donner des soins pour le plaisir d'autrui ?
Cela même est un fruit que je goûte aujourd'hui
J'en puis jouir demain, et quelques jours encore ;
            Je puis enfin compter l'aurore
            Plus d'une fois sur vos tombeaux.»
Le vieillard eut raison l'un des trois jouvenceaux
Se noya dès le port, allant à l'Amérique ;
L'autre, afin de monter aux grandes dignités,
Dans les emplois de Mars servant la République,
Par un coup imprévu vit ses jours emportés ;
            Le troisième tomba d'un arbre
            Que lui-même il voulut enter;
Et pleurés du vieillard, il grava sur leur marbre
            Ce que je viens de raconter.

 

Jean de La Fontaine

Commenter cet article

N.L. Taram 15/05/2014 08:14

Bonjour et merci Cyrano pour ton exemple qui confirme ce que je pense... mais j'espère qu'il n'est dû qu'à ton imagination. Moi aussi qui suis bricoleur, je suis souvent sur un escabeau, comme ces jours derniers pour changer tous mes stores qui étaient pourris.
Mais je pense que tu connais la fable de La Fontaine "Le vieillard et les 3 jeunes hommes"...

Cyrano de Rostassac 15/05/2014 08:04

Bonjour Pierre,
dans ton message, tu parles de l'interdiction d'utiliser l'escabeau pour les moins de .... cela devrait être adopté pour les plus de 70 ans. Ce matin en plaçant un filet de protection (contre les oiseaux) mon escabeau a branlé et je me suis rattrapé aux branches!!!!