STANCE A MONSIEUR LE SÉNATEUR

Publié le par N.L. Taram

A l’ONU, Richard Tuheiava dénonce «l’immigration française» en Polynésie

 

Publié par Tahiti-infos, rédigé par Mireille Loubet le Vendredi 27 Juin 2014 à 11:06

http://www.tahiti-infos.com/A-l-ONU-Richard-Tuheiava-denonce-l-immigration-francaise-en-Polynesie_a104233.html

 

COMITÉ DE LA DÉCOLONISATION: LA FRANCE APPELÉE À POURSUIVRE LE DIALOGUE AVEC LA NOUVELLE-CALÉDONIE ET LA POLYNÉSIE FRANÇAISE SUR LE PROCESSUS D’AUTODÉTERMINATION

http://www.un.org/News/fr-press/docs//2014/AGCOL3272.doc.htm

 

 

----------o----------

 

 

 

Monsieur le sénateur

 

Monsieur le sénateur, vous m’avez bien déçu :

En pastichant le Cid, un instant j’avais cru

Qu’avec un peu d’humour je pourrais aisément

Dissiper le malaise que vos propos récents

Ont provoqué en moi. Eh bien, je me trompais.

J’ai donc à mon refrain ajouté ce couplet.

 

Google nous dit de vous « Politicien français »

Et, votre passeport l’atteste, c’est un fait.

Pourtant dans les medias, quand vous vous exprimez

Pour voler au secours de la légalité,

Qui, je vous le rappelle est un don de la France,

N’en déplaise à vous-même et à votre mouvance,

Jamais vous ne cessez de critiquer l’État,

Qui, s’il n’est pas parfait, a toujours été là,

Depuis du Petit Thouars et le Protectorat.

Et malgré les complots, bavures et ratés

Le droit et la justice, sans cesse, ont progressé.

Vos vitupérations contre l’État Français,

Pourraient nous faire croire que vous rêvez, qui sait ?

A un retour prochain d’un Ma’ohi Nui,

Où le Tapu fait loi, où règnent les Arii.

Plus sérieusement, je déplore vraiment

Ce discours ambigu qui, sournoisement,

Au nom de la culture et de l’identité,

Instille peu à peu dans notre société,

Ouverte, diverse, pluriethnique,

Une francophobie quasi systématique,

Inconsciente, naturelle, allant de soi,

Revendicatrice : « La France doit payer »,

« L’État doit financer, avancer, réparer,

Compenser, aider, accompagner… »

Puis aller se faire voir, car il n’est pas chez lui !

Qu’il crache au bassinet, c’est c’qu’on attend de lui,

Encore plus d’compétences, on en rêve la nuit,

Et si on n’a pas d’sous, c’est lui qui les fournit.

Vous qui êtes, dit-on,  proche de nos voisins

De cet immense triangle polynésien,

Regardez du côté de Aotearoa,

Ou de l’État US du nom de Aloha,

Allez voir, observez, ouvrez un peu les yeux,

Nos cousins Ma’ohi y sont-ils plus heureux ?

Albion et l’Oncle Sam sont surtout pragmatiques…

La France est généreuse et un peu romantique,

On la dit jacobine mais la République

Est plutôt bonne fille, et Marianne s’applique

A décentraliser, nous le savons ici,

Et donner à ses fils une large autonomie,

Avec les moyens d’en jouir pleinement

Car, sans moyens humains ou sans financement,

Il n’est aucun progrès ni amélioration,

Et vous le savez bien, car nous bénéficions

Ici de l’aide d’un État que vous haïssez tant

Sans parler de l’Europe dont, régulièrement,

Vous sollicitez l’aide, lorsque c’est possible.

N’oubliez pas que si nous sommes éligibles

Aux aides européennes, c’est que Français

Nous sommes et, si cela tant vous déplaît,

Si le joug de la France vous est insupportable

Quittez le Luxembourg pour une autre table.

Renoncez au plus tôt aux ors du Sénat,

Ainsi qu’aux privilèges de votre mandat.

Exercez donc ailleurs votre prosélytisme

Tout en vous défiant de…l’électoralisme.

 

Gédéon

STANCE A MONSIEUR LE SÉNATEUR

Publié dans Politique, Humour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SAINT ETIENNE Claude 29/06/2014 02:16

Quelques fois il est bon d'avoir les deux sons de cloches avant de se prononcer car c'est aussi sur des remontrances et reproches que naissent les causes et de celles-ci les plus grands dessins.
Avec ce pamphlet Gédéon semble t-il marque un point. Attendons la réponse

N.L. Taram 03/07/2014 05:21

Hum ! ma réponse, c'est la dernière image que je viens d'ajouter à l'article : la carte de Tahiti avec le village d'irréductibles maohi...

N.L. Taram 29/06/2014 02:53

Bonjour Claude,
une réponse vient déjà d'arriver, elle est de moi... et toujours avec humour !