Centre de mémoire aux victimes du nucléaire

Publié le par N.L. Taram

.............

Roland Oldham a d'ailleurs profité de l'occasion pour annoncer "une bonne nouvelle !" avec le projet de construction d'un Centre de mémoire aux victimes du nucléaire sur le terrain vierge, situé juste en face de l'entrée principale de la Présidence de Polynésie, avenue Pouvana a Oopa.

...................


John Doom a apporté une dernière précision :" Nous avons déjà un dossier de plus de 27 pages sur ce centre qui pourrait voir le jour si l'Etat décidait de nous attribuer le terrain en question. Mais, nous savons aussi que le Territoire va aussi tenter de se porter acquéreur. Nous, on ne veut pas être en concurrence avec le Pays car on a fait une demande au franc symbolique, sinon, on ne pourra jamais acheter".

..................

 

Voilà une bonne initiative....

 

Un Centre Culturel/Musée contenant des documents, des objets, des photos/vidéos, des témoignages, ...  dédié à cette période de 30 ans de la Polynésie.

L'Histoire avec un grand "H", cela me parait plus instructif et compréhensible pour les générations futures et les visiteurs que les trois planches plantées sur un tas de cailloux au front de mer de Papeete, mémorial dont la plupart des gens ignorent la signification.

 

Je pense qu'un consensus entre les différentes parties prenantes peut être trouvé sur ce projet.

 

Je propose même d'utiliser une partie du bâtiment de CESC "qui ne sert à rien"...  

 

                        

 

ou dans des locaux abandonnés et cédés par l'armée comme le site du Taaone à Pirae (emplacement de l'ancien ClubDec, par exemple).

 

                       

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Yvon le vourch 04/07/2014 09:39

Bonjour Taram,Claude et Gérard !
Les trois "planches" me semble une excellente idée comme la photo ...Mais les Tahitiens sont le
plus à même de décider de l'emplacement à lui consacrer.
L'état à suffisamment fait de "conneries" pour s'ingérer à nouveau ...
Kénavo Pierre !

N.L. Taram 04/07/2014 09:51

Bonjour Yvon,
oui, mais le soutien de l'état pour un vrai mémorial est souhaitable. Tu remarqueras que le terrain demandé par Moruroa e tatou pour ce mémorial, appartient à l'état et il le demande pour 1 franc symbolique...

Gérard JOYON 04/07/2014 00:22

Tout cela me paraît aller, pour l'instant, dans le bon sens .

N.L. Taram 04/07/2014 00:28

Bonjour Gérard,
merci pour ton avis qui me conforte.
Même réponse qu'à Claude ci-dessus.

SAINT ETIENNE Claude 04/07/2014 00:03

Bonjour Taram, Dans l'après nucléaire une solution intelligente reste à trouver, la porte tournée sur le large est peut être plus adaptée au tourisme alors que cet emplacement plus en retrait, de surcroît bien situé, serait peut être plus apte à l'édification d'un mémorial sanctuaire des souvenirs bons et mauvais ainsi qu' une thématique sur le nucléaire.

N.L. Taram 04/07/2014 00:24

Bonjour Claude,
hier je n'avais pas eu le temps de lire cet article de Tahiti-infos. De plus cette présence du "politique" toujours à l'affut me gênait.
Par contre j'ai de suite été séduit par ce projet de Centre de mémoire. Ce projet pourra rassembler les différentes associations, même celles de métropole (?) ainsi que les associations sur le nucléaire civil ; il pourra être accepté par l'état, le gouvernement local et même... l'armée. Je verrai très bien une sorte de Mémorial comme celui de Pearl Harbour.