A L'EST D'EDEN

Publié le par N.L. Taram

 "Á l'est d'Éden", 1955 : quand j'étais lycéen, j'allais au cinéma 2 à 3 fois par semaine (quitte à faire sécher des cours). C'est le premier film qui m'a vraiment ému... 

Descriptions du produit

1914. Adam Trask exploite ses terres à Salinas Valley, aidé par ses deux fils, Cal et Aaron. Tous deux croient que leur mère est morte. Cal est persuadé que son père ne l'aime pas. Un jour, il apprend que sa mère n'est pas morte mais qu'elle tient une maison close. Dès lors, ses rapports avec son père vont se dégrader de plus en plus...

 

Quelques commentaires :

... La jalousie entre deux frères, dont l'un est aimé du père et l'autre considéré comme un vilain petit canard, est magistralement filmée et portée par le jeu de James Dean. C'est en faisant le plus d'effort pour lui plaire qu'il porte la déception du père à son comble.
Un chef-d'œuvre tiré du roman éponyme de Steinbeck.

.... On ne peut que recommander ce film d'Elia Kazan, superbe adaptation du roman éponyme de Steinbeck. Il entre dans la catégorie des "grands classiques", et pas seulement parce qu'il est un des meilleurs films de James Dean. ...

.. . À l'aube de la première guerre mondiale, Cal est un jeune homme tourmenté par ce qu'il y a de mauvais en lui. Il cherche l'amour de son père (qui lui préfère son frère), mais en empruntant de mauvaises voies....

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article