L'AGRICULTURE

Publié le par N.L. Taram

Aujourd'hui,  je vous propose un article dont le sujet sera l'agriculture et il y a beaucoup à dire concernant Tahiti.
Mais cet article ne sera pas actuel, il date du 12 juin 1900 et a été écrit par un certain Paul Gauguin, journaliste au journal "Les guêpes"... et il est pourtant très actuel... et comme les guêpes, il pique....

L'AGRICULTURE

Les Guêpes, n° 17, 12 juin 1900.

L'Agriculture

 

L'agriculture est une science ; certaines maisons érudites professent en France sans obtenir il est vrai aucun résultat, mais on est heureux puisqu'il s'agit de science. Il vaudrait mieux dire que l'agriculture est une expérience et que les paysans et les jardiniers avec leurs mains terreuses sont ceux qui la connaissent : et les seuls.

A Tahiti, ce petit trou livré à la folie de quelques uns il est souvent question d'agriculture et de fondation de jardins d'essai : c'est qu'il faut une chambre d'agriculture afin d'avoir un Président qui se nomme Gou­pil, un savant de 1er ordre. Avocat et surtout homme d'affaires de spéculation, mâtiné de maraîcher, il fait la concurrence aux chinois, voire même, leurs affaires, et le voilà tout à coup hanté par les splendeurs des forêts d'Amérique, tout prêt à renouveler une des sept merveilles du monde (les jardins suspendus de Babylone). Oh ! soyez tranquilles, ce ne sera pas avec son argent même si le chemin de fer y circule.

Dire qu'il y a des hommes qui veulent être quand même quelque chose quand la nature les a destinés à être des "rien du tout".

 

L'AGRICULTURE

Pense-t-on bien ce que peut être Tahiti en ce qui concerne sa bande de terre cultivable ? Ici c'est le taro, là c'est le sous bois propice à la vanille, au café. Là les orangers pousseront là seulement et non pas ici. L'indigène peu savant a compris cependant l'agriculture en ce qui concerne son terrain. Consultez-les M. Le Gouverneur et vous verrez qu'ils en savent plus long que vous.

Pense-t-on aussi que la famille Tahitienne possède en moyenne un hectare au plus et que sur ce terrain elle doit s'arranger à trouver sa nourriture de tous les jours. Plus prévoyant que vous, le roi Pomare leur a fait planter des maiore qui les nourrissent aujourd'hui.

Pense-t-on aussi que dans un hectare de terre cent cocotiers au plus doivent y être plantés et que les rats détruisant la moitié des fruits il ne faut donc plus compter que sur 50.

On a si peu pensé à tout cela que l'autre jour le Gouverneur a conféré avec les conseillers du district prévenus et réunis à cet effet. Une fois la petite demi-heure passée en singeries d'intimidation, une fois le chef nommé à nouveau par M. Gallet ; une fois cela, il a été question de progrès, de nouvelle prospérité et on leur a fait un cours d'agriculture.

L'indigène a cela de très particulier c'est qu'il vous comprend très facilement et qu'en revanche vous ne le comprenez jamais ?

Pour vous faire plaisir ou vous tromper il vous dit invariablement toutes les 5 minutes E Paha (Oui peut être) et vous coupez dans le pont.

De ce fameux cours d'agriculture il en ressort que dans un hectare de terre il aura de quoi nourrir une famille, et faire pour l'exportation du café, du cacao, de la vanille, du coprah, des bananes surtout : finalement du caoutchouc. Les navires de 5.000 tonnes prendraient tout cela pour l'Amérique, mais on a oublié de leur dire le prix qu'on leur en donnerait.

L'AGRICULTURE

Il fallait voir le lendemain des conseillers faisaient de beaux discours sur la culture du cacao et du caoutchouc. Quelques uns avisés vinrent chez moi me demander ce que c'était que le chocolat, le caoutchouc et si j'allais planter tout cela puisque M. Goupil et le Gouverneur qui nous veulent du bien le conseillaient, l'ordonnaient presque.

- Voyez-vous, leur dis-je, Goupil, c'est un oiseau qui vole avec nos ailes, et le Gouverneur.... un homme qui veut rire.

Eux de répondre leur éternel refrain. E Paha ! Oui peut être.

 

Paul Gauguin.

Commenter cet article

Gérard JOYON 20/08/2014 12:31

Chapeau monsieur PAUL
GG!

N.L. Taram 20/08/2014 16:52

Bonjour GG,
j'adore quelques phrases :
"Oh ! soyez tranquilles, ce ne sera pas avec son argent "
"Consultez-les M. Le Gouverneur et vous verrez qu'ils en savent plus long que vous."
"c'est un oiseau qui vole avec nos ailes"...
J'ai déjà eu ce genre de débat sur le même sujet...

SAINT ETIENNE Claude 20/08/2014 08:18

Sur les choses et les hommes, notre bonhomme avait avant tout un regard juste et une écriture fine.

N.L. Taram 20/08/2014 08:58

Oui, un regard juste, jusqu'à s'en prendre au gouverneur et à maître Goupil qui était un notable et faisait partie du conseil de gouvernement.