LE TEMPS DU PLASTIQUE

Publié le par N.L. Taram

LEO FERRE - Le Temps du Plastique.

Pour visionner cette vidéo, cliquez sur le sigle You Tube en bas à droite.

TAHITI EN PLASTIQUE....
 
Finis les oreillers et coussins de nos parents, ces agréables objets  remplis de kapok,  frais et souples qui rendaient nos sommeils profonds......
LE TEMPS DU PLASTIQUE
Maintenant tout est bourré de plastique fabriqué à base de pétrole et autres produits chimiques.
Ces coussins tiennent chaud,  font suer et s'aplatissent au bout d'un moment.
 
Coussin
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
 
Un coussin est une sorte de sac cousu de tous les côtés et rempli historiquement de plumes, de bourre, de crin, de laine, de kapok, ou de diverses fibres végétales. Désormais le rembourrage est souvent fait de mousse synthétique déchiquetée ou de fibre plastique.
Dans certaines régions, le terme générique de « coussin » est employé pour désigner l'oreiller, coussin particulier de literie destiné seulement à la tête.
 
Synthétique : les oreillers dits synthétiques sont rembourrés à l'aide de matières synthétiques, qui peuvent différer par leur nature : on distinguera les agglomérats de matière synthétique, économiques, et les mousses haute densité, qui permettent la formation d'oreillers ergonomiques.
 
Végétal :.... Dans les pays où poussent les kapokiers ou fromagers, c'est-à-dire principalement en Asie et un peu moins en Afrique, on utilise les fibres de kapok qui sont débarrassées de leurs graines. Elles présentent un intérêt par leur imputrescibilité et leur imperméabilité.
LE TEMPS DU PLASTIQUE
Inconvénients propres aux compositions
En 2012, le magazine français de défense du consommateur 60 millions de consommateurs publie un dossier qui « révèle les substances chimiques que les fabricants utilisent pour traiter couettes et oreillers : composés perfluorés ou polybromés, insectisides ou encore produits antibactériens. »
 
Matériau synthétique
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Les matières premières utilisées pour la production des matériaux synthétiques sont bien sûr issues de la Nature, comme le pétrole. Cependant, les matériaux synthétiques sont créés par le génie de l'Homme, à partir de procédés chimiques, ce qui les différencie des autres matériaux.
Les matériaux synthétiques les plus connus sont les matières plastiques, issues de polymères.
 
 
LE TEMPS DU PLASTIQUE
Que sont mes vavai* devenus ?
Le kapokier sur le terrain mitoyen au mien a été abattu par un voisin, ainsi que les autres arbres (pour quelles raisons, alors qu'il n'est pas le propriétaire ?). Le kapokier d'un de mes amis a été abattu car jugé inutile...
* vavai = kapokier en langue tahitienne.
 
KAPOKIER (ceiba pentandra)
 
Importé de l'Inde en 1845 par le Docteur Johnstone, les Tahitiens l'appellent vavai comme le cotonnier, ce mot désignant les plantes dont les fruits fournissent des fibres cotonneuses. Les fruits mûrissent en octobre. Les femmes retirent la bourre, la font sécher au soleil, séparent les graines à la main et recueillent les poils. Une partie est employée sur place pour remplir les oreillers, les coussins et les traversins, le reste est exporté. (Paul Pétard "Plantes utiles de Polynésie")
LE TEMPS DU PLASTIQUE
Plumes ou synthétique : la guerre des oreillers continue.
Un certain nombre d’études ont montré que les quantités d’allergènes de chien, de chat et d’acariens retrouvées dans les oreillers synthétiques étaient significativement plus élevées que celles retrouvées dans les oreillers de plumes.
....................

Commenter cet article

SAINT ETIENNE Claude 14/09/2014 00:50

Bonjour Taram, Un autre rembourrage de coussins, anciennement en Normandie le foin, la paille, mais surtout la menu paille (enveloppe des céréales séparée du grain par le battage soit au fléau ou mécaniquement).
Elle était à changé tous les ans à cause des aggloméras dus à l'humidité ou des fuites aux coutures, dans ce cas gare aux barbillons qui piquaient le corps ou entraient dans les bronches...
Né en 46 je suis passé limite, moi ce devait être du crin de cheval ou de la laine car mes parents avaient des moutons et lavaient et cardaient eux même, elle servait au rembourrage des matelas puis le surplus était vendu

Claude 14/09/2014 01:59

Moi également, les plumes font des trous et me chauffe, la mousse pas mieux comme si de rien n'était, par contre les chats se l'approprie, un autre synthétique un peu mieux après en avoir fait des sur-épaisseurs pour le rendre plus consistant... Chienne de vie qu'est-ce qu'ils ont à tout changer .

N.L. Taram 14/09/2014 01:44

Bonjour Claude et merci pour ces précisions.
Le kapok, malgré qui soit considéré comme imputrescible, finit pas se dégrader et devient comme du sable (durée plusieurs années).; à ce moment là, il faut le changer. C'est pour cette raison que je suis, depuis plus d'un an, à la recherche de graine de kapok... à Tahiti.
En faisant des recherches sur internet, j'ai constaté qu'en France aussi, il y a un débat entre le "synthétique" et le "naturel" d'origine végétale ou animale.
En attendant, je me réveille plusieurs fois par nuit pour tasser mon oreiller qui se creuse comme un sac de sable...