LETTRES OUBLIÉES (4)

Publié le par N.L. Taram

Georges Brassens - Le bulletin de santé

Comme dans les précédents épisodes, les noms des personnages sont empruntés à la pièce de théâtre d'Edmond Rostand "Cyrano de Bergerac".
 
(Le libertin)
 
 
Arue, le  .. avril 1999
 
A quels gouffres descendre ?
A quelle folie consentir ?
A quelle porte guetter ?
A quelle douceur mourir ?
Et parvenus enfin au soleil des racines,
N'aurons-nous pas perdu la lucarne
Qui donne sur nos souvenirs ?
 
Chère Toi,
Que te dirais-je, que tu ne saches déjà ?
Je pourrais te parler d'art, de sciences, de mathématiques, de philosophie...
pero eso necesita màs conocimiento del que tengo.
Heu!... Vous habitez chez vos parents ? ... non, il faut que je trouve mieux.
         He tomado un café, estoy mejor.
Ah, là, là ! difficile de trouver l'inspiration avec la "mouche" qui tourne autour de moi... Bon! elle s'en va, voyons si j'y arrive, je reprends au début.
 
Guy de Maupassant a dit :"L'amour libre, la seule chose gaie et bonne au monde" et Casanova dans ses Mémoires conseille :"Dépêchez-vous de succomber à la tentation avant qu'elle ne s'éloigne"...
Oui, je suis un libertin ; Malgré ma timidité, mes délires romantiques, mes sentiments profonds, mes nostalgies, mes rêveries, mes lombalgies, je suis un pauvre pêcheur, grand amateur de chères amies et bonnes chères. Et Toi ?
Attention, l'amour ce n'est pas "prendre" mais "donner", je crois que certains ne l'ont pas compris.
Me pardonneras-tu mon libertinage, si mon intention est de donner ?
"Le cœur d'un libertin est fait comme une auberge, on y trouve à toute heure un grand feu bien nourri" (Alfred de Musset).
 
Après ces élucubrations, parlons un peu travail :
Moi! Toujours aucune nouvelle sur mon avenir incertain.
Et Toi! Ton programme de machin ? Ta mission à Tikehau (mon auberge est ouverte) ? Tes cyanomachins ? Ta mexicaine que j'aimerai connaître ?
J'ai encore plein de choses à te dire, mais elles sont tristes, alors je les garde pour Moi... J'essaierai d'être plus gai la semaine prochaine...
 
Je t'embrasse,
Moi.
 
----------o----------
Georges Brassens - Fernande
Dans cette lettre Cyrano est remplacé par le Grand-Schtroumpf.
 
(Le délire)
 
Arue, le 16 avril 1999
 
Chère Schtroumpfette,
 
Comme disait le poète :
"Que sont mes schtroumpfs devenus
Que j'avais de si près schtroumfés..."
 
Voilà une nouvelle semaine qui s'est schtroumpfée et toujours pas de nouvelles du Schtroumpf de Reschtroumpf pour le Machin, de la Schtroumpfette, de l'Agent comptable du Schtroumpfs-machin, encore moins de ma grande famille de schtroumpfs, même pas de la mission à Tikehau de ma Schtroumpfette bien-aimée...
 
Ici, rien de nouveau, on se roule les schtroumpfs à longueur de journée. J'avais bien le cousin Schtroumpf à la maison, je suis donc resté un peu moins de temps au bureau du Schtroumpf-machin.
Le temps s'écoule lentement et je ne vois toujours rien venir, je voudrais bien que ça accélère contrairement aux Kosovars (OTAN, suspend ton vol !).
 
Peut-être lundi, aurai-je droit à un petit message d'encouragement, d'autant que je commence à être à court d'idées. J'en arrive à me rabattre sur la bande dessinée.
 
Et si je te racontais le menu SHRT de la semaine prochaine :
- Lundi, échine de porc sauce diable... mon dieu!
ou, tomates farcies... faute de mieux!
- Mardi, aioli à la provençale... ah, je rate pas ça!
ou, nems et riz... non, non! la provence! la provence!!
- Mercredi, brochette d'agneau à la géorgienne...décidément, on voyage au Schtroumpf-machin !
ou, tourte au saumon... merci pour la tourte, je suis déjà servi!!
- Jeudi, paupiette de veau à la niçoise... c'est pas tombé loin, je prends!
ou, crevettes panées et riz... j'ai déjà dit non, pas de chinoiseries!
- Vendredi, sauté de fruits de mer à la chinoise...non mais ils se foutent de moi!
ou, steak, frites... allez, c'est parti!!
 
Après, comme ca tu m'enseigneras les champignons...
Cela, je ne l'oublierai pas, d'autant que les schtroumpfs sont spécialistes.
 
Ah! voilà de la visite... T'avais-je dit que Titine avait été remplacée par une société de nettoyage qui nous envoie tous les soirs un bataillon de jeunes vahinés qui nous briquent le bâtiment en une demi-heure (faute de mieux!) ?
 
Bon, je te quitte pour un week-end de farniente et de petits bateaux (faute de mieux!)
Je t'envoie plein de petits schtroumpfs,
Grand-Schtroumpf.
LETTRES OUBLIÉES (4)
Roxane ! Te souviens-tu
Du 21 juillet 1998 ?
J’écrivais :
 
J'ai presque peur, en vérité,
Tant je sens ma vie enlacée
A la radieuse pensée
Qui m'a pris l'âme l'autre été...
 
(Ce Verlaine, il est génial !)

Commenter cet article