LOUIS ARMSTRONG

Publié le par N.L. Taram

Le jour où le Jazz est né....
 
Les textes sont extraits du livre "Pour Armstrong" de Michel Boujut.
 
1925
.................
Sollicité par de nombreuses chanteuses de blues, Maggie Jones, Clara Smith, Trixie Smith et Ma Rainey, il enregistre quantité de disques comme accompagnateur. Les plus marquants sont ceux qu'il réalise aux côtés de Bessie Smith : Saint Louis blues, Reckless blues, Cold in hand blues...
 
St. Louis Blues
New York 14 janvier 1925
Bessie Smith (vocal)
Louis Armstrong (cornet)
Fred Longshaw (orgue)
...............
Novembre :  Il quitte Fletcher Henderson et regagne Chicago pour entrer dans l'orchestre que dirige sa femme au Dreamland Café. Louis touche désormais 75 dollars par semaine. Le journal noir « Chicago Defender » du 24 novembre annonce que les Lil's Dreamland Syncopators vont présenter « le plus grand cornettiste de jazz du monde entier». Il forme un orchestre de studio pour la firme Okeh : c'est le début de la prestigieuse série des Louis Armstrong's Hot Five : Johnny Dodds, clarinette, Kid Ory, trom­bone. John St Cyr, banjo et Lil Armstrong, piano. Le 12, première séance d'enregistrement (acoustique) : Gut bucket blues, My Hearl, Yes l'm in the barrel, dans les studios de la compagnie Okeh.

...............

LOUIS ARMSTRONG
Cornet Shop Suey et Heebie Jeebies
 
Chicago 26 février 1926
Louis Armstrong (cornet, vocal)
Kid Ory (trombone)
Johnny Dodds (clarinette)
Lil Armstrong (piano)
Johnny St. Cyr (banjo)
Wild Man Blues
 
Chicago 7 mai 1927
Louis Armstrong (cornet, vocal)
John Thomas (trombone)
Johnny Dodds (clarinette)
Lil Armstrong (piano)
Johnny St. Cyr (banjo, guitare)
Peter Briggs (tuba)
Baby Dodds (drums)
Potato Head Blues
 
idem le 10 mai 1927
Hotter Than That et Savoy Blues
 
Chicago 13 décembre 1927
Louis Armstrong (cornet, vocal)
Kid Ory (trombone)
Johnny Dodds (clarinette)
Lil Armstrong (piano)
Johnny St. Cyr (banjo)
Lonnie Johnson (guitare)
1928
..........
Juin, juillet et décembre : Seconde série des Louis Armstrong Hot Five, avec cette fois : Earl Hines (piano), Zutty Singleton (dm). Mancy Cara (banjo), Fred Robinson (tb), Jimmy Strong (cl et as) et Don Redman (as), dans quelques faces seulement. Quelques chefs-d'œuvre : West end blues, Fireworks, Basin street blues. Saint James Infirmary, No one else but you, Tight like this...
LOUIS ARMSTRONG
West End Blues
 
Chicago 28 juin 1928
Louis Armstrong (trompette, vocal)
Fred Robinson (trombone)
Jimmy Strong (clarinette)
Earl Hines (piano)
Mancy Cara (banjo)
Zutty Singleton (drums)

Rappel d'un article publié le 21 décembre 2012. Que de souvenirs, en écoutant cette musique qui a enchanté mon adolescence... 

Publié dans Musique

Commenter cet article