LE BONHEUR EST Á MANGAREVA

Publié le par N.L. Taram

Mon ami Yves Scanzi, après des années d'aventures avec la Légion étrangère, a enfin trouvé la paix, le calme, la nature... et le bonheur. Adopté par les habitants de Mangareva, il est devenu un ma'areva* incontournable de cette petite communauté de l'archipel des Gambier en Polynésie, 1.421 habitants, 46 km2.
Voici quelques images de sa vie quotidienne...
* Ma'areva : prononciation de Mangareva en langue tahitienne (pas de "g" et de "k")
 
Il apparait parfois dans les journaux de Tahiti...
LE BONHEUR EST Á MANGAREVA
Extrait de la Dépêche de Tahiti de décembre 2008
 
RIKITEA - Témoignage du sauveteur du bébé noyé

Après le récit du sauvetage d’un bébé de Rikitea dans les colonnes de La Dépêche mercredi, rendons hommage à la personne qui a pratiqué un massage cardiaque sur l’enfant de 18 mois. Il s’agit de Yves Scanzi, le voisin et ancien légionnaire dont il était question dans notre article. Un hommage ô combien mérité ! Car, il y a cinq ans environ il avait déjà sauvé un habitant de Rikitea qui avait tenté de se donner la mort par pendaison. Plus récemment, au risque de sa vie, il a sauvé des flammes une famille dont la maison était en feu. De quoi mériter amplement une reconnaissance de la part des autorités, qui préparent d’ailleurs, à Paris comme à Papeete, un hommage à la hauteur du courage de ce sauveteur.

Sur notre site web, une maman a écrit avec émotion : “Je remercie le Seigneur d’avoir mit cette ange sur le chemin de cette famille, étant mère d’un enfant de bas âge, je crois quand tant que mère ou père je ne pourrais survivre si il arrivait malheur à mon enfant. Merci, merci encore monsieur l’ancien légionnaire.” Un autre message remercie l’équipe d’Air archipels, “toujours prête dès qu’il faut sauver une vie”.

Ce fameux légionnaire devrait bientôt voir son courage récompensé grâce à de multiples démarches entreprises à Papeete comme à Paris. Au cours d’un entretien téléphonique, il nous a également raconté le véritable miracle du sauvetage de ce bébé : “J’ai entendu des gens appeler et crier autour de la maison, et lorsque je suis arrivé sur les lieux du drame, le bébé ne respirait plus depuis un bon moment déjà. Je lui ai fait un massage cardiaque effectivement, comme j’ai appris à le faire, et pendant plusieurs minutes, cela n’a rien donné. Il a fallut attendre trois ou quatre minutes pour qu’il respire à nouveau, je n’y croyais plus. Franchement, c’était un vrai miracle c’est le bon Dieu qui a voulu que cet enfant respire ! ...”

Y. F.
Yves Scanzi lors de Camerone 2008 à Rikitea ( à droite sur la photo )

Yves Scanzi lors de Camerone 2008 à Rikitea ( à droite sur la photo )

Publié dans Souvenirs, Société, POLYNÉSIE

Commenter cet article