ENQUÊTE SUR LE BUDGET DES FAMILLES

Publié le par N.L. Taram

"Une connaissance plus fine de l’état économique du pays"

Le directeur de l’Institut de la statistique en Polynésie française explique l’importance et les enjeux de l'étude "Budget des familles".
"Elle va nous permettre de déterminer un grand nombre de caractéristiques économiques.
Tout a commencé par un mot laissé sur le portail nous indiquant que nous avions été sélectionnés pour l'étude...
"Mais où disparaît tout mon argent ?"
 
Voilà une bonne question... J'ai déjà trouvé une partie de la réponse :
 
Enquête sur le budget des familles
Montant total de l'opération ................................. 460 133 150 FCFP
Part de financement prévisionnel par le pays ....... 230 066 575 FCFP
Part de financement prévisionnel de l'Etat ........... 230 066 575 FCFP
 
Des questions indiscrètes mais très utiles pour connaitre son budget :
 
Un superviseur - ... les ménages doivent effectivement déclarer toutes leurs dépenses, même si elles sont illégales. Paka, prostituées, jardinier payé au noir : un budget honnête inclut aussi les dépenses malhonnêtes ! Mais pas d'inquiétude : "jusqu'à preuve du contraire, aucun des précédents enquêtés en l'an 2000 n'a eu de remontées. Ce n'est pas de notre ressort de savoir si c'est légal ou pas, les enquêtes sont confidentielles et anonymes."
 
La participation est-elle obligatoire ?
... tenter de s'y soustraire nous ferait encourir une amende de 17 000 Fcfp.
 
Tiens donc !! Voyons les textes...
 
INSEE
 
Principe 2 : Mandat pour la collecte
.........
Indicateur 3 : Les autorités statistiques peuvent rendre obligatoire la réponse aux enquêtes statistiques en se fondant sur un acte juridique.
La réponse aux enquêtes statistiques n'est pas toujours obligatoire. Le ministre le décide, au cas par cas, sur proposition du Comité du label des enquêtes statistiques du Cnis. Le Comité du label se détermine en fonction du champ de l'enquête (nationale ou régionale), de son statut (règlement européen, traités internationaux, etc.), de la nature des questions posées (opinions, faits constatés...) et de l'importance pour l'enquête de bénéficier d'un taux de réponse élevé. Lorsque la réponse est obligatoire, un visa spécifique est attribué à l'enquête. Ce visa figure sur le questionnaire. Il permet de sanctionner l'absence de réponse ou une réponse sciemment inexacte après avis du Comité du contentieux du Cnis.
CNIS
 
Obligation de réponse aux enquêtes
Pour certaines enquêtes, obligation est faite à l’enquêté de répondre avec exactitude et dans les délais fixés.
Ce caractère obligatoire, est proposé par le Cnis à la suite du débat avec les partenaires sociaux et après validation par le Comité du Label.
L’enquête devient obligatoire lorsque, agréée par le Cnis, elle reçoit le visa des ministres compétents.
Le caractère obligatoire est indiqué sur le visa ministériel autorisant cette enquête. Il est rendu public par un arrêté au Journal officiel donnant la liste des enquêtes inscrites au programme annuel.
Le défaut de réponse à une enquête obligatoire peut donner lieu à une décision d'amende administrative, voire d’une amende pénale, prise par le ministre chargé de l'économie, après avis du Comité du contentieux des enquêtes statistiques obligatoires.
Vous avez dit "anonymes" ? Pourtant...
Un superviseur - ... les enquêtes sont confidentielles et anonymes."
 
Pourtant l'INSEE dans son "Indicateur 3", ci-dessus précise :
... Il permet de sanctionner l'absence de réponse ou une réponse sciemment inexacte après avis du Comité du contentieux du Cnis.
 
Comment peuvent-ils reprocher aux enquêtés des réponses inexactes si ceux-ci sont anonymes ???
 
----------o----------
 
Enfin concernant l'enquête qui nous concerne, je n'ai trouvé aucune référence pour les conditions d'enquête sur le JO de métropole  ni aucune prévisions  pour la Polynésie française à ce sujet >>

Commission TERRITOIRES - Programme statistique 2014

ni sur le JO de Polynésie française en dehors de la convention de financement et de plusieurs arrêtés réglementant les rémunérations des enquêteurs et autres charges.
 
- Arrêté n° 1565 CM du 7 novembre 2014 rendant exécutoire la délibération n° 14-2014 ISPF du 10 octobre 2014 fixant le quota d'heures supplémentaires susceptibles d'être effectués par les agents de l'Institut de la statistique de la Polynésie française, dans le cadre de l'enquête budget des familles
http://lexpol.cloud.pf/LexpolAfficheTexte.php?texte=447623
 
----------------
 
- Arrêté n° 1563 CM du 7 novembre 2014 portant exonération de la taxe sur la publicité télévisée et de la taxe sur les recettes de publicité autre que télévisée, sur les opérations de communication relatives à l'enquête "Budget des familles (EBF)"
http://lexpol.cloud.pf/LexpolAfficheTexte.php?texte=447621
 
--------------------
 
- Convention d'application n° 209-14 du 3 octobre 2014 entre l'Etat, la Polynésie française et l'Institut de la statistique de la Polynésie française finançant l'opération "Enquête sur le budget des familles" dans le cadre de la convention d'exécution relative au volet "Enquête sur le budget des familles", programmation 2013 (Extraits)
http://lexpol.cloud.pf/LexpolAfficheTexte.php?texte=446495
 
--------------------
 
- Arrêté n° 1361 CM du 1er octobre 2014 approuvant l'attribution d'une subvention de fonctionnement en faveur de l'Institut de la statistique de Polynésie française pour financer les dépenses de l'année 2014 de l'enquête sur le budget des familles (EBF) dans le cadre du contrat de projet
http://lexpol.cloud.pf/document.php?document=316951&deb=12052&fin=12059&titre=QXJyw6p0w6kgbsKwIDEzNjEgQ00gZHUgMDEvMTAvMjAxNA==
 
--------------------
 
- Arrêté n° 551 CM du 31 mars 2014 rendant exécutoire la délibération n° 03/2014/ISPF du 27 février 2014 portant attribution d'une indemnité exceptionnelle aux superviseurs de l'enquête budget des familles
http://lexpol.cloud.pf/LexpolAfficheTexte.php?texte=440178

 

Publié dans Economie PF

Commenter cet article

Didier MOREAUX 18/06/2017 11:41

Encore des études a la con , faites par des inutiles au fonctionnement de la société , mais cela permet de justifier leur salaire ( exorbitant , bien sûr ) .Quand exterminera t on ces administrations st commissions qui ne rapportent rien , ne servent à rien et bouffent un budget qui serait mieux utilisé ailleurs . Il y a en France et dans les DOM TOM des milliers de personnes qui n' ont aucune utilité ou presque , qui bouffent un budget considérable et cela empire chaque année , ou alors des fonctionnaires planqués et inutiles ( j' ai vu sur M6 il y a quelques années un reportage sur des enseignants , envoyés de métropole , qui encaissaient en deux ans un million d' euros a eux deux , payes et primes et lui , prof de sport enseignait aux petits polynésiens l' art de ramer dans les pirogues ) .On se fout de qui ? Nos élus et la moitié des fonctionnaires ne rapportent rien au Pays et dépensent le budget , il serait préférable en Métropole de virer et de payer au chômage les gens de pôl empl i , ils ne servent à rien sauf a bouffer du pognon , ce sont les gens eux même ou les agences d' intérim qui font le boulôt et c' est ainsi dans beaucoup de domaines .
Il y a des économies formidables à faire , on vire la moitié des chercheurs (les inutiles qui ne trouvent rien mais dépensent gros ) , , on supprime toutes les commissions à la con et on supprime la moitié des fonctionnaires et on empêche à tout prix ceux qui restent de dépenser l' argent du contribuable en conneries et magouilles .
Et là bizzaremment on arrivera peut être a vivre correctement et a rembourser la DETTE creusée par les gouvernements successifs .
assez de voir ces gens bouffer NOTRE pognon en conneries !!!!!

N.L. Taram 19/06/2017 05:07

Il faut lire : 460 millions FCFP = 3,855 MILLIONS d'euros...

N.L. Taram 18/06/2017 19:42

Je confirme les 460 millions francs CFP (3,855 d'euros) pour cette enquête qui vient de se terminer. Enquête complètement inutile, il suffisait de poser la question aux commerçants et entreprises, en particulier ceux qui ont fermé ces dernières années suite à la diminution du pouvoir d'achat. Conclusion plus de gens sans travail (pas de caisse de chômage en Polynésie) et donc baisse du pouvoir d'achat. Ces 460 millions auraient été utiles pour reloger ceux qui ont tout perdu lors des dernières inondations (toujours sous des bâches), ainsi que les milliers de famille qui vivent dans des bidonvilles. UN SCANDALE !!!

Claude 04/12/2014 00:40

Bonjour Taram, peut être un vieux remugle de fascisme avec son service du travail obligatoire...
Une équipe de choc que vous avez là, manifestement pas trop à cheval sur la défense des libertés individuelles, j'espère qu'au moins elle y met les formes en envoyant à domicile de charmantes enquêtrices ayant pouvoir de procéder illico à la contrainte par corps.
Je déc... Mais ceci est tellement Ubuesque pour ne pas dire abracadabrantesque. Surtout n'hésite pas quand tu en auras d'autres comme ça.

N.L. Taram 04/12/2014 01:58

Claude,
tu me demandes de ne pas hésiter si j'en ai d'autres comme ça : oui, j'en ai pas mal d'autres... mais je ne peux pas me fâcher avec tous les "Ubu" et leur entourage qui ont gouverné notre Fenua pendant ces dernières décennies...

N.L. Taram 04/12/2014 01:14

Bonjour Claude,
merci d'approuver mon raisonnement (ou ma démarche). Je regrette que, malgré une diffusion personnelle à une centaine "d'amis", plus une publication sur Facebook et Google, je n'ai aucun écho de mes concitoyens polynésiens. Mais cela j'ai l'habitude... Sur les 50 derniers commentaires reçus, j'en ai que deux de locaux dont un de notre ami ancien légionnaire habitant aux Gambier.

mithra 03/12/2014 23:17

Dois-je déclarer aussi les 10 à 15.000 francs cfp que ma femme se fait arnaquer tous les mois par les responsables de sa religion papiste ?

N.L. Taram 04/12/2014 01:17

Bonjour mithra,
je crois que toutes les religions aussi anciennes qu'elles soient, ont pratiqué ce genre d'arnaque (c'est même la base des dogmes). Tu peux donc déclarer ces dépenses, elles sont légales...