KEITH JARRETT TRIO (4)

Publié le par N.L. Taram

"God Bless The Child"
 
Keith Jarrett (piano),
Gary Peacock (basse),
Jack DeJohnette (drums)
Tokyo, 15 février 1985
"God Bless The Child"
(Dieu bénisse l'enfant)

Them that's got shall get
Ceux qui ont, auront
Them that's not shall lose
Ceux qui n'ont rien, perdront
So the Bible said and it still is news
Ainsi dit la Bible et c'est toujours vrai.
Mama may have, Papa may have
Maman peut avoir, Papa peut avoir
But God bless the child that's got his own
Mais que Dieu bénisse l'enfant qui se débrouille
That's got his own
Qui se débrouille
 
Yes, the strong gets more.
Oui, le fort se fortifie.
While the weak ones fade.
Alors que le faible se flétrit.
Empty pockets don't ever make the gradeµ.
Les gens aux poches vides, jamais ne sont parvenus à rien.
Mama may have, Papa may have.
Maman peut avoir, Papa peut avoir.
But God bless the child that's got his own
Mais que Dieu bénisse l'enfant qui se débrouille
That's got his own
Qui se débrouille

Money, you've got lots of friends
Avec l'argent tu as beaucoup d'amis.
Crowding round the door.
Qui se bousculent à ta porte.
When you're gone, spending ends.
Quand il n'y en a plus, les dépenses sont terminées.
They don't come no more.
Et les amis ne reviennent plus.
Rich relations give.
Les amis riches te donneront.
Crust of bread and such.
Une croûte de pain ou quelque chose.
You can help yourself.
Tu peux te servir.
But don't take too much.
Mais n'en prends pas trop.
Mama may have, Papa may have
Maman peut avoir, Papa peut avoir
But God bless the child that's got his own
Mais que Dieu bénisse l'enfant qui se débrouille
That's got his own
Qui se débrouille

Chanson écrite en une nuit par Billie Holiday et Arthur Herzog au piano.
à la suite d'une dispute avec sa mère, Billie est outrée par ce qu'elle n'a pas voulu lui prêter d'argent alors que elle même était soucieuse du bien être de sa mère (la Duchesse) et du développement de son restaurant.
Billie claqua l'a porte en criant « Que Dieu bénisse l'enfant qui se débrouille »  elle ressassa cette dispute pendant 3 semaines et fini par écrire une chanson.

Publié dans Musique, Keith Jarrett

Commenter cet article

Gérard JOYON 18/12/2014 09:34

Obligé de partager sur G+ car , extraordinairement beau.
GG

N.L. Taram 18/12/2014 09:43

Bonjour et merci GG. En effet, très beau.
Le hasard a voulu que ce matin je recherche une nouvelle publication d'une vidéo qui avait été supprimée d'un article de juin 2012... et c'était "God bless the child", le bon moment pour publier à nouveau.
Et chaque fois, je redécouvre le talent de haut niveau de ce trio. Un régal, dans les 5 dernières minutes, il termine dans un style très "bluesy", j'aime...