LES POLITICIENS

Publié le par N.L. Taram

Ces individus ne m’intéressent pas ! Toute ma vie, j’ai rencontré des gens beaucoup plus passionnants, du plus petit pêcheur au scientifique réputé, en passant par des paysans, des ouvriers, des artisans, des chômeurs, même des SDF… Ces faux prophètes ne courent qu’après une gloire éphémère et une fortune qu’ils n’emporteront pas avec eux lors de leur dernier voyage.
 
« J'ai fui les politiciens qui se jouent des aspirations des peuples, les aveuglant d'une poignée de poussière dorée et de discours pompeux.
J'ai choisi la solitude pour ne plus les voir vendre leur âme contre ce qui est moins précieux et moins noble. … » (Khalil Gibran – Orages)
 
----------o----------
 
La Dépêche de Tahiti du 2 avril 2015
 
Conseil politique du Tahoeraa : les quatre « dissidents » exclus à l'unanimité
----------o----------
 
Un peu d’humour :
(Une blague qui n'a rien à voir avec nos politiciens, évidement)
 
L’histoire se passe dans une ferme.
Le paysan se dit « il faut que j’achète un jeune coq, celui de la basse-cour commence à vieillir et bientôt ne sera plus bon pour la reproduction ; je dois faire un bon choix car les précédents ont été des échecs ».
Il ramène un jeune coq à la basse-cour.
Le vieux coq vient à la rencontre du jeune coq et lui dit « c’est toi qui pense pouvoir me remplacer ? mais qu’est-ce que tu crois, je suis encore le plus fort ».
Le jeune coq se marre…
 « Ah bon, tu rigoles ?, dit le vieux coq, et bien nous allons faire une course jusqu’au bout du jardin, le premier qui arrive sera le coq de cette basse-cour » et, à ces mots, le vieux coq part en courant.
Le jeune coq lui court immédiatement après… Pan ! un coup de fusil, le jeune coq s’écroule mort.
 Le paysan s’approche le fusil à la main et dit « je n’ai pas de chance, je suis encore tombé sur un jeune coq homosexuel ».

Publié dans Humour, Politique

Commenter cet article