PIANO ROLLS

Publié le par N.L. Taram

Les premiers pianistes de jazz, y compris les pianistes de ragtime, enregistrèrent sur des supports de papier perforé appelés "rouleau de piano pneumatique". Nous pouvons citer les pianistes de ragtime comme Scott Joplin, Tom Turpin, James Scott et quelques "maîtres" du jazz comme Jelly Roll Morton, James P. Johnson, Fats Wallers.
 
Un rouleau de piano pneumatique est un support d'enregistrement permettant d'actionner un piano mécanique. C'est une bande de papier perforée dont les trous représentent les notes ainsi que d'autres données de contrôle grâce à la position et la longueur des perforations. Ces rouleaux peuvent être rejoués avec un appareil de lecture appelé « flûte de pan », dont les premiers modèles disposaient de 58 trous, puis étendu à 65, et enfin à 88 trous : un pour chaque touche du piano et mécanismes annexes, pédales etc.
Piano mécanique
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Un piano mécanique est un piano qui joue de la musique automatiquement à partir de cartes perforées ou plus rarement de rouleaux métalliques. À la place du pianiste les touches et les pédales sont actionnées par des systèmes mécaniques, pneumatiques ou encore électrique.
Apparu avant le disque 78 tours, le piano mécanique nous permet d'avoir une idée de l'interprétation de grands pianistes classiques comme Debussy ou Rachmaninov, ou de ragtime comme Scott Joplin.
 
 
SCOTT JOPLIN - Maple Leaf Rag - enregistré (ou plutôt perforé) en 1899
JELLY ROLL MORTON -  Shreveport Stomp - Cincinnati, septembre 1924 
JAMESP. JOHNSON - Arkansas Blues - New York, octobre 1921
Composed by Anton Lada and Spencer Williams
PIANO ROLLS

FATS WALLER - Muscle Shoals Blues - New York, 21 octobre 1922

JAMES SCOTT - Oriole Rag - partition retranscrite le 23 mai 2013 à Papenoo avec la complicité du logiciel Big-Boss (Musicalis)

Cliquez sur la flêche verte   

PIANO ROLLS

Publié dans Musique

Commenter cet article