LANGUE MORTE

Publié le par N.L. Taram

"Langue morte" : qu'es aquo ? (eaha tera mea ?)
 
Reo ma'ohi : "si on ne fait rien, dans une génération nous aurons affaire à une langue morte"
Tahiti-infos, 7 septembre 2015
Es aquo, pas complicat ('aita fifi) :
 
(Claude Marti)
 
La lenga de nòstre Païs                     Te reo i tô tåua Fenua
Mas perqué, perqué                              Rå nô te ahu, nô te ahu
M'an pas dit a l'escòla                         E parau huna i te fare ha'api'ira'a
Lou noum de moun Païs?                    Te oha tô'u Fenua
Qu'aviâ tuat moun Païs                       Nå råtou taparahi tô'u Fenua
La lenga de moun Païs ?                     Te reo i tô'u Fenua
La lenga de nòstre Païs?                     Te reo i tô tåua Fenua
Langue SMS

Langue SMS

       MOUNTSEGUR
 
SOUNET
 
0 sant recatadou de nostris guerrejaires,
Qu'Esclarmoundo ajouquec ala-naut, prep del cel ;
0 Thabor des faidits, chivaliés e trouvaires,
Es encaro quilhat sus toun fier roucatel !
 
De nostro glorio d'Oc, ô glorious toumbel !
Tas parets an rajat la sang de nostris paires.
E, bey, escabassat, veuse de toun cranel,
De l'âmo del Miedjoun portos le dol as aires.
 
Mais, aprets sies cents ans, verdejo l'oulivié
Sul cendrum des Martyrs ; e l'escur debrenbie
A mes soun abrigalh sus tant d'ourrousos causos.
 
Mentre que, sus ta crinco, anturous, toutjoun fier,
Tu semblos dire al Tems, al trouneyre, à l'hiver :
« Moun roc es etcrnal, té : Toco-y se gausos ! »
 
AUGUSTO TEULIÉ
 
«La langue n'est pas primordiale, ce n'est que le véhicule de la pensée, l'important ce sont les idées... » N.L. Taram

Publié dans LIBRE PENSÉE, Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

JOYON 10/09/2015 21:51

C'est une question que j'ai analysée.
J'ai très bien compris tous les sens.

Mais un "sens interdit'" (sourire) jeu de mots , ce putain de SMS .
GG

JOYON 10/09/2015 12:04

Je ne peux que Transmettre sur GOOGLE +
En effet tant de vérités.Et, ce dessin de la langue SMS !.

GG

N.L. Taram 10/09/2015 19:28

Bonjour GG, mon article est un peu à double sens, voire triple, car bien sur il ne faut pas oublier nos langues traditionnelles (ce qui était notre cas pour l'occitan que j'ai appris récemment). Mais il ne faut pas non plus imposer cela aux scolaires au détriment des langues indispensables pour leurs avenirs, ce que souhaiteraient certains en Polynésie. Résultat, les jeunes perdent leur vrai langue traditionnelle et déforment de façon incompréhensible la langue qui leur serait utile pour leur avenir professionnel.