DANS LE SILLAGE DE LA BOUNTY

Publié le par N.L. Taram

IN THE WAKE OF THE BOUNTY
(1933) ERROL FLYNN
 
Film australien. Premier film d'Errol Flynn
Stars: Errol Flynn, Arthur Greenaway, Mayne Lynton
Director: Charles Chauvel
Writer: Charles Chauvel (scenario)
 
Errol Flynn fait ses débuts à l'écran dans le rôle de Fletcher Christian dans ce long métrage australien qui mêle le drame avec le documentaire qui explore l'histoire infâme du H.M.S. Bounty ! Les images du documentaire montrent l'île de Pitcairn, l'île réelle où Christian et ses hommes ont pris refuge et montrent plusieurs descendants insulaires de l'équipage de la Bounty.
 
Site IMDb.com
 
Quelques commentaires :
 
- Un film vraiment très étrange
Il s'agit d'un documentaire sur les gens de l'île de Pitcairn. Entre ce qui est documentaire net, il y a quelques scènes qui concernent la mutinerie du Bounty. Si cela n'était pas très mauvais, l'action débute par quelques vieux racontant des histoires dans une taverne. Et si cela n'était pas assez mauvais, les acteurs dans ces scènes (Errol Flynn excepté) sont vraiment, vraiment mauvais.
Il est utile de regarder comme un documentaire sur l'île de Pitcairn. Il vaut également la peine de regarder pour voir les germes de la célébrité d'Errol Flynn. J'ai jamais vu un autre film tout à fait comme celui-ci - qui est tout aussi bien.
 
- Un effort précoce avec historique considérable et divertissement actuel.
Ce film est un documentaire. En approchant, il permet de faire la part de la date de début. Mais son âge est aussi un avantage, car il est sans doute le premier film qui a été jamais fait de Pitcairn et le montre peut-être pour la premiere fois. J'ai lu que l'île souffre aujourd'hui d'encore moins de visites de navire et un déclin de la population. Ce film ne pourrait pas être transposée aujourd'hui, et je suis heureux qu'il existe et heureux de l'avoir vu (ce qui était tout à fait accidentel!).  Les techniques de film étaient primitives en 1933, et le maître du film n'est pas en bonne condition physique. La qualité est catastrophique, à l'exception de la mère vers la fin du film (comme d'autres l'ont commenté). Je suis d'accord que la grandeur future de Errol Flynn n'aurait pas pu être devinée de cela. Du côté positif, le paysage est spectaculaire et l'histoire est passionnante.
Essayez d'accepter le film dans ses propres termes, et vous l'apprécierez. Je lui donne plus de 6 points, mais j'arrondir le nombre. Il vaut mieux que je n'attendais à partir de la moyenne de l'indicateur.
 
La traduction de l'anglais est personnelle (avec l'aide de Microsoft), donc soyez indulgents.
 

Publié dans Cinéma, POLYNÉSIE

Commenter cet article