L’ÉGALITÉ ? Connais pas…

Publié le par N.L. Taram

Dessin d'Honoré Daumier (1808-1879)

Dessin d'Honoré Daumier (1808-1879)

Mésentente "Tahoera’a" en commission de l’Economie à l'Assemblée
……….
ces postes étant actuellement occupés par des personnes en contrat à durée déterminée (CDD)….
…la représentante orange Alice Tinorua a présenté jeudi un amendement visant à empêcher les candidats admis à se présenter au concours interne à prendre également part au concours externe. 
……….
Voilà un titre qui ne veut rien dire. Les représentants à l’assemblée de Polynésie sont élus (et payés) pour débattre de projets de textes, de révisions et d’ajustements des lois ou des délibérations. Cela s’appelle "DÉMOCRATIE".
 Alors pourquoi « Mésentente » ? Le journaliste sous-entend-il que les membres d’un même groupe n’ont pas le droit d’avoir des avis différents sur un sujet ?
Ce n’est pas la première fois que je lis ce genre d’argument. J’ai même débattu avec des représentants qui étaient du même avis que moi sur l’inutilité et l’injustice d’un projet, alors que quelques jours plus tard, ils votaient favorablement. Á mon étonnement de leur vote, ils me répondirent qu’ils étaient « soumis à la discipline de groupe ». Tiens donc !!!!
Dans ce cas, pourquoi avoir 57 représentants alors qu’un seul par parti élu suffirait. Ce représentant ayant un nombre de voix correspondant au résultat des élections. Par exemple, actuellement (quoique ne représentant pas le vote réel) : le représentant RMA, 29 voix ; le représentant Tahoeraa, 18 voix ; le représentant UPLD, 10 voix. Bien sur ce représentant bénéficierait de l’aide de plusieurs techniciens. Mais cela n’est toujours pas une solution DÉMOCRATIQUE.
 
Pour en venir au sujet de cette mésentente, je suis entièrement de l’avis de Sandra LEVY-AGAMI. Je ne vois pas pourquoi un employé en CDD (Contrat à durée déterminée) qui n’aurait pas été retenu au concours interne pour passer dans la fonction publique, ne pourrait pas se présenter au concours externe. D’autant qu’il a des chances d’être mieux placé dans le résultat du fait qu’il travaille depuis un certain temps dans le même service. Lui interdire de se présenter au concours externe, signifierait que son contrat CDD n’est pas renouvelé (on appelle cela un licenciement) et que son poste sera occupé par un nouvel employé. Prévoyons des procès au tribunal de travail…
 
Enfin, il serait plus simple de faire un seul concours auquel pourraient se présenter des candidats externes et des candidats internes.

Publié dans Politique, Démocratie

Commenter cet article