LA LANGUE FRANÇAISE

Publié le par N.L. Taram

Suis-je en train de devenir gâteux ?
J’ai de plus en plus de mal à lire les commentaires de mes contemporains, en particulier des plus jeunes. Il n’y a pas que les commentaires, ce que je lis dans les articles des journaux restent parfois incompréhensible ; même les titres sont parfois surprenants…
 
Je traduis pour mes jeunes correspondants :
 
suis jen tr1 2 devenir gâtE ? jè 2 + en + 2 mal à lir lé cmtRs 2 m kontempor1s, en particulié D + jeunes. il ny a pa ke lé cmtRs, ske jlis ds lé artikl D journo restent parfoi incompréhensib ; mm lé titr st parfoi surprenant.
Langue SMS

Langue SMS

Baisse du niveau scolaire : Comment l'Education Nationale cherche à faire de nos enfants des imbéciles ...

…….

Il est plus facile de " tenir " un peuple quand celui-ci manque d'éducation, de connaissances, de capacité de raisonnement.
Qu'à cela ne tienne, la génération suivante sera totalement inculte et totalement abrutie, incapable de réfléchir, l'Education Nationale s'en charge !!!
…….
Au programme : Des connaissances complexes, abstraites et qui ne servent à rien et ne surtout pas apprendre ce qui est indispensable, et pas forcément compliqué, ou le noyer dans une masse d'informations non hiérarchisées :
Exemple : Les programmes de géographie du collège. Essayez donc de lire le sommaire d'un livre de géographie, c'est incompréhensible, même pour un adulte, c'est plus de la sociologie ou de la politique ( ou du lavage de cerveau ) qu'autre chose, et il n'y a pas de leçon, on étudie des documents, même en primaire ...
……….
En histoire, c'est encore pire, d'ailleurs les enfants ne savent pas si telle leçon est une leçon d'histoire ou de géographie !
………..
Source : Revue "Historia" n° 764 d'août 2010

Source : Revue "Historia" n° 764 d'août 2010

Langue française : Arrêtez le massacre
de Maillet Jean (Auteur)
 
Par ignorance, par snobisme ou par simple oubli, les crimes linguistiques s'étalent chaque jour sur nos écrans de télévision et dans nos journaux ! ...
LE MOYENÂGEUX

Le seul reproche, au demeurant,
Qu'aient pu mériter mes parents,
C'est d'avoir pas joué plus tôt
Le jeu de la bête à deux dos.
Je suis né, même pas bâtard,
Avec cinq siècles de retard.
Pardonnez-moi, Prince, si je
Suis foutrement moyenâgeux.

Ah! que n'ai-je vécu, bon sang!
Entre quatorze et quinze cent.
J'aurais retrouvé mes copains
Au Trou de la pomme de pin,
Tous les beaux parleurs de jargon,
Tous les promis de Montfaucon,
Les plus illustres seigneuries
Du royaume de truanderie.

Après une franche repue,
J'eusse aimé, toute honte bue,
Aller courir le cotillon
Sur les pas de François Villon,
Troussant la gueuse et la forçant
Au cimetière des Innocents,
Mes amours de ce siècle-ci
N'en aient aucune jalousie...

J'eusse aimé le corps féminin
Des nonnettes et des nonnains
Qui, dans ces jolis temps bénis,
Ne disaient pas toujours "nenni",
Qui faisaient le mur du couvent,
Qui, Dieu leur pardonne! souvent,
Comptaient les baisers, s'il vous plaît,
Avec des grains de chapelet.

Ces petites sœurs, trouvant qu'à leur goût
Quatre Évangiles c'est pas beaucoup,
Sacrifiaient à un de plus:
L'évangile selon Vénus.

Témoin: l'abbesse de Pourras,
Qui fut, qui reste et restera
La plus glorieuse putain
De moines du quartier Latin.

A la fin, les anges du guet
M'auraient conduit sur le gibet.
Je serais mort, jambes en l'air,
Sur la veuve patibulaire,
En arrosant la mandragore,
L'herbe aux pendus qui revigore,
En bénissant avec les pieds
Les ribaudes apitoyées.

Hélas! tout ça, c'est des chansons.
Il faut se faire une raison.
Les choux-fleurs poussent à présent
Sur le charnier des Innocents.
Le Trou de la pomme de pin
N'est plus qu'un bar américain.
Y'a quelque chose de pourri
Au royaume de truanderie.

Je mourrai pas à Montfaucon,
Mais dans un lit, comme un vrai con,
Je mourrai, pas même pendard,
Avec cinq siècles de retard.
Ma dernière parole soit
Quelques vers de Maître François,
Et que j'emporte entre les dents
Un flocon des neiges d'antan...

Ma dernière parole soit
Quelques vers de Maître François...

Pardonnez-moi, Prince, si je
Suis foutrement moyenâgeux.
Georges Brassens
 
Hey ! grouille toi, fo apprendre la novlangue Mdr !!
 
Convertir du Français en langage SMS

Lire aussi....

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

JacquesAdi 04/02/2016 04:44

Je constate que tu as la plume rapide ! Vu le risque de confusion je suggère de saisir l'académie tahitienne pour qu'elle propose d’orthographier fare en farai. Les copies du bac vont être d'un niveau, je ne sais plus si je te l'avais dit, il ne faut plus dire échec scolaire mais réussite différée ( je ne suis plus sûr que le "e" du féminin soit utile, aujourd'hui cela fait mauvais "genre" ).

JacquesAdi 03/02/2016 22:27

Salut Tram, je viens de lire ça, pas mal !!!
http://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/adieu-accent-circonflexe-la-r%C3%A9forme-de-l%E2%80%99orthographe-va-s%E2%80%99appliquer-en-septembre/ar-BBp5qYF?li=BBoJIji&OCID=mailsignoutlc

N.L. Taram 03/02/2016 23:46

Excellent ! je viens de partager cet article sur Facebook avec comme commentaire : Attention, ne pas confondre le fare de la Pointe Vénus qui est utile aux navigateurs et le fare de la pointe Vénus qui abrite les artisans.

N.L. Taram 03/02/2016 23:38

Bonjour Jacques et merci pour le lien, je vais lire cela. Peut-être qu'ensuite je prendrai mon "outil scripteur" pour faire une "production écrite"... :-)

JacquesAdi 28/01/2016 06:23

Tu as raison Taram et j'ai bien compris le sens de ton propos. De notre temps nous parlions d'une façon entre copains et d'une façon correctement admise une fois à la maison, nous savions faire la part des choses et tout allait bien. Aujourd'hui les jeunes imposent leur langue qui n'en est pas une, du galimatias et comme tu le soulignes le ministère de l'éducation (et non pas de l'enseignement comme cela devrait sa mission) fait preuve de laxisme depuis des années face à la dégradation de la lecture et de l'écriture, mais pas que cela. Peut être est-ce une volonté de lobotomiser nos jeunes têtes blondes, une population plus facile à diriger, plus encline au divertissement et au superflu, des vrais con-sommateurs.L'ascenseur social est en panne, bienvenue dans le nouveau monde.

N.L. Taram 28/01/2016 07:25

Par progrès de la langue, je veux dire que les mots et l’orthographe ont bien changé depuis François Villon. Quant aux modifications de l'enseignement ou l'instruction (l'éducation étant le rôle des parents), là j'ai vraiment des inquiétudes...

N.L. Taram 28/01/2016 06:40

C'est tout à fait le sens de l'article de mon amie "Vahine". Mais je rêve encore que c'est une erreur de jugement... que cela est un progrès (sic) normal de la langue.... ???

jacquesAdi 28/01/2016 00:56

lu Taram, il nfot pa Dsespéré.
jtrv o kontrR ke tu nest pa gâtE psk tu t ren compt dla Dgradation du langaj. lpb cé ke lancien mnd é en tr1 2 mourir é lnew point son né é entr lé 2 cé la périod 2 transition ki é la + pénib à viv.
jkomnce à y prendr gout.

N.L. Taram 28/01/2016 04:09

Salut Jacques, je reviens à l'instant de chez Audio 2000, ça va maintenant j'entends mieux. Par contre, je sais plus lire ; mon texte en SMS, c'est le site Raphlight qui me l'a traduit mais il ne fait pas l'inverse. Bon, j'ai quand même compris ton texte.
Le problème n'est pas le langage des jeunes, de mon temps c'était l'argot (influence San Antonio), ensuite le verlan,... maintenant le SMS. Le problème, c'est le ministère de l'enseignement (on dit éducation maintenant) qui apporte des modifications à la langue et à l'instruction pas toujours justifiées.