LES DISQUES MICROSILLONS

Publié le par N.L. Taram

Le disque microsillon, appelé aussi microsillon ou vinyle est le disque phonographe qui fut le principal support de diffusion d'enregistrement sonore pendant la seconde moitié du xxe siècle.
Rendu possible par le développement des électrophones à amplificateur électronique, il améliore le disque à sillon standard (disque 78 tours), multipliant par cinq ou six la durée d'écoute pour un disque de même taille, mais bien plus léger, avec une qualité sonore supérieure manifeste dans ses caractéristiques de bruit de fond, de bande passante et de dostorsion. L'enregistrement peut être stéréophonique.
……….
 
Le microsillon remplaça, au milieu du xxe siècle, le disque sillon standard (Disque 78 tours). Grâce au développement des électrophones à amplificateur électronique et l'enregistrement par l'intermédiaire de magnétophones, il apportait un progrès considérable sur de nombreux aspects :
·         Réduction du bruit de surface par rapport aux « chuintements et/ou crépitements » des 78 tours ;
·         Augmentation de la durée d'écoute, environ cinq fois plus importante pour un 33 tours de même taille ;
·         Disque devenu pratiquement incassable, contrairement aux fragiles disques 78 tours ;
·         Disque moins épais et beaucoup plus léger ;
·         Possibilité d'une extension du spectre sonore vers les aiguës jusqu'à une féquence de 16 kilohertz ;
·         Moindre usure de la pointe de lecture et du disque grâce à une moindre force d'appui.
LES DISQUES MICROSILLONS
LES DISQUES MICROSILLONS
Que faire de ± 1.500 disques microsillons ?
 
Mes premiers disques(33 tours, ø 25 cm) m'ont été offert par un ami revenant d'un séjour à Londres : Deux Jelly Roll Morton, "Le créateur du jazz", en solo et avec orchestre et un Louis Armstrong, au sommet, de 1935.
Ensuite, j’économisais mon argent de poche hebdomadaire pour acheter des disques, principalement des 45 tours ø 17cm.
Un ami de mon frère ainé, clarinettiste, me donna 24 disques 78 tours. Ce sont maintenant des pièces rares recherchées par les collectionneurs, quoique l’on trouve les rééditions de ces enregistrements en microsillons, CD et même sur You Tube.
J’allais écouter mes premiers disques chez un voisin qui possédait un électrophone et appréciait cette musique.
De petits travaux de vacances (vendanges, cueillette des pommes, pompiste,…) me permirent de m’équiper d’un électrophone et d’enrichir ma discothèque.
 
Lors de mon service militaire, je commençais à établir une liste de mes disques sur de vieux imprimés du service du matériel des armées.
 
Liste de premiers microsillons et quelques disques 78 tours :
LES DISQUES MICROSILLONS

 

Liste des derniers microsillons (reste encore environ 300 à enregistrer) :
LES DISQUES MICROSILLONS
Quelques pochettes devenues rares de différents disques :
 
DIAPORAMA
Pour visionner les photos en plein écran, cliquez sur une photo avec la touche gauche de la souris.
Ensuite pour les faire défiler, cliquez, toujours avec la touche gauche, à gauche ou à droite de la photo.
LES DISQUES MICROSILLONS LES DISQUES MICROSILLONS LES DISQUES MICROSILLONS
LES DISQUES MICROSILLONS LES DISQUES MICROSILLONS LES DISQUES MICROSILLONS
LES DISQUES MICROSILLONS LES DISQUES MICROSILLONS LES DISQUES MICROSILLONS
LES DISQUES MICROSILLONS LES DISQUES MICROSILLONS LES DISQUES MICROSILLONS
LES DISQUES MICROSILLONS LES DISQUES MICROSILLONS LES DISQUES MICROSILLONS
LES DISQUES MICROSILLONS LES DISQUES MICROSILLONS LES DISQUES MICROSILLONS
LES DISQUES MICROSILLONS LES DISQUES MICROSILLONS LES DISQUES MICROSILLONS
LES DISQUES MICROSILLONS LES DISQUES MICROSILLONS LES DISQUES MICROSILLONS
LES DISQUES MICROSILLONS LES DISQUES MICROSILLONS LES DISQUES MICROSILLONS
LES DISQUES MICROSILLONS LES DISQUES MICROSILLONS LES DISQUES MICROSILLONS
LES DISQUES MICROSILLONS LES DISQUES MICROSILLONS LES DISQUES MICROSILLONS
LES DISQUES MICROSILLONS LES DISQUES MICROSILLONS LES DISQUES MICROSILLONS
LES DISQUES MICROSILLONS LES DISQUES MICROSILLONS LES DISQUES MICROSILLONS
LES DISQUES MICROSILLONS LES DISQUES MICROSILLONS
Á cela, il faut ajouter environ 400 CD et une centaine de K7 audio et tous les morceaux repiqués sur You Tube ou autres, stockés sur l’ordinateur.
 
Ça va, je ne suis pas en manque, même si je fais cadeau de mes 1.500 archives…

Publié dans Musique

Commenter cet article