BORIS VIAN (2)

Publié le par N.L. Taram

Boris Vian : écrivain, poète, parolier, chanteur, critique, musicien de jazz, ingénieur, scénariste, traducteur, conférencier, acteur et peintre. 
Retenons pour aujourd’hui les chansons de Boris Vian. L'inventaire intégral de ses chansons n'est pas encore terminé, bien que l'on ait déjà rassemblé 484 chansons et thèmes musicaux. Une liste complète offrirait pour le moment 535 titres et 1.111 thèmes musicaux selon le site Liste complète des chansons et poèmes chantés.
 
Entre autres :
         1952 : Allons z'enfants.
•        1954 : Le Déserteur.
•        1954-1959 : À tous les enfants.
•        1954 : J'suis snob.
•        On n'est pas là pour se faire engueuler reprise en 2009 dans l'album collectif On n'est pas là pour se faire engueuler !.
•        Mozart avec nous (sur les motifs de La Marche Turque de W.A Mozart).
•        Barcelone.
•        Les Joyeux bouchers, qui fait partie de la vingtaine de chansons écrites pour le spectacle La Bande à Bonnot en 1954.
•        1955 : Je bois.
•        Bourrée de complexes.
•        La Java des chaussettes à clous.
•        Arthur, où t'as mis le corps ?
•        39 de fièvre (adaptation de Fever chantée par Peggy Lee).
•        1955 ou 1956 : La Complainte du progrès.
•        1955 : La Java des bombes atomiques.
•        1955 : Le Petit Commerce.
•        1956 : Fais-moi mal Johnny, Pan, pan, pan, poireaux pomm' de terre.
•        1957 : Musique mécanique.
•        1958 : La Marche des gosses (Nick Nack Paddy Whack), adaptation française de The Children's Marching Song du film L'Auberge du sixième bonheur de Mark Robson (1958), Faut rigoler.
•        1959 : L'Arbre aux pendus, adaptation française de The Hanging Tree, chanson du générique de fin du film La Colline des potences de Delmer Daves (1959).
•        Blouse du dentiste.
 
En voici quelques-unes trouvées sur You Tube :
 
1 - Boris Vian - Le petit commerce
2 - Boris Vian - La java des bombes atomiques
3 - Boris Vian - Le déserteur
4 - Boris Vian - La complainte du progrès 
5 - Boris Vian - On n'est pas là pour se faire engueuler
Monsieur le Président
Je vous fais une lettre
Que vous lirez peut-être
Si vous avez le temps
Je viens de recevoir
Mes papiers militaires
Pour partir à la guerre
Avant mercredi soir
Monsieur le Président
Je ne veux pas la faire
Je ne suis pas sur terre
Pour tuer des pauvres gens
C'est pas pour vous fâcher
Il faut que je vous dise
Ma décision est prise
Je m'en vais déserter

Depuis que je suis né
J'ai vu mourir mon père
J'ai vu partir mes frères
Et pleurer mes enfants
Ma mère a tant souffert
Elle est dedans sa tombe
Et se moque des bombes
Et se moque des vers
Quand j'étais prisonnier
On m'a volé ma femme
On m'a volé mon âme
Et tout mon cher passé
Demain de bon matin
Je fermerai ma porte
Au nez des années mortes
J'irai sur les chemins

Je mendierai ma vie
Sur les routes de France
De Bretagne en Provence
Et je dirai aux gens:
Refusez d'obéir
Refusez de la faire
N'allez pas à la guerre
Refusez de partir
S'il faut donner son sang
Allez donner le vôtre
Vous êtes bon apôtre
Monsieur le Président
Si vous me poursuivez
Prévenez vos gendarmes
Que je n'aurai pas d'armes
Et qu'ils pourront tirer

 

 
Article concernant son roman « J’irai cracher sur vos tombes »

Publié dans Littérature

Commenter cet article