PRENDRE DES DÉCISIONS

Publié le par N.L. Taram

J’avais commencé à écrire un article, il y a presque un an. Mais espérant pour bientôt des décisions concernant les problèmes économiques du Pays,  je l’avais mis en réserve.
 
----------o----------
Le 30 juillet 2014
 
Pourquoi nos élus et gouvernants ne prennent pas de décision pour régler les problèmes budgétaires, les déficits (je pense en particulier aux établissements publics et aux communes) et les prévisions sociales (CPS) ?
 
Parce que ces décisions seraient impopulaires et risqueraient donc de leur faire perdre les prochaines élections.  Car pour eux, ce qui compte c'est le pouvoir, le peuple passe après... (en tahitien le Mana, le Nunaa passe après)
 
J'ai lu dans un texte sur les partis politiques : "Des divisions se cristallisent souvent en conflits d'intérêts entre les différents courants ou entre les militants de base, qui défendent une certaine orthodoxie idéologique, et les élus ou les cadres généralement plus ouverts aux compromis et aux alliances."
 
Dans mes principes,  j'ai toujours mis la "démocratie" en tête... Mais parfois j'ai quelques doutes.
 
Lu sur la Dépêche du 30/07/2015 :
 
Bora Bora - La CPS va financer les futures formations en agriculture naturelle
Lu sur Tahiti-infos du 30/07/2015 :
 
Protection sociale : les demandeurs d'emploi en formation mettent le RGS en danger
Où en sommes-nous le 18 mai 2016 ?
 
Concernant la CPS (Caisse de prévoyance Sociale) et en particulier la section PSG :
Après une multitude de réunions, de commissions et autres débats, après une menace de grève générale, voici venu « Le comité de pilotage, COPIL »
 
Réforme de la PSG : Première réunion du comité de pilotage avec les syndicats
Y a-t-il un pilote dans l’avion ?
 
----------o----------
 
Comment relancer l’économie ? Plus de dix ans qu’on en parle. Là encore après des colloques, des assises, des tables rondes, voici une conférence et même un « Forum ».
 
Fiscalité, aides à l'emploi… : comment relancer l'économie ?
 
…… La troisième table ronde a abordé la refondation de l'économique polynésienne. Ce thème sera l'objet en octobre d'un "forum économique"……
Un forum … et bientôt sur facebook…
 
----------o----------
 
Tiens ? Voilà quelque chose de nouveau : un séminaire pendant le long week-end de Pentecôte. Super !!!
Moorea 1965 - Photo Taram

Moorea 1965 - Photo Taram

Le gouvernement en séminaire à Moorea
 
Un extrait d’un commentaire :
 
Mais qu'est ce qu'il ne faut pas entendre !!!! Le gouvernement choisi de placer un séminaire à Moorea pendant un long weekend ! Ils nous prennent vraiment pour des prunes !
J'imagine que ce séminaire était dans un grand hôtel et que des bungalows et repas ont été pris en charge par le Pays, donc par nous les contribuables. Je serai étonné de voir leur programme du séminaire. A mon avis, ils n'ont pas du bosser le dimanche et pas forcément toutes les journées de samedi et lundi ! …
Une solution proposée par le président : que ce soit les autres qui décident et qui investissent (à quel montant s'élève sa mise ?)…
 
FRITCH MISE SUR LES INVESTISSEURS LOCAUX
L’Histoire se répète, déjà en 2014
en 2013
en 2012
etc….
 
Prenons le « Parti d’En Rire Maohi »
 
 
 
 
et tout finit en chanson...

Publié dans Politique, Economie PF

Commenter cet article

JacquesAdi 20/05/2016 08:21

@ Tetua, comme tu le dis si bien, Taram manie l'humour noir, mais fort heureusement cela reste quand même de l"humour alors, sachant combien il est attristé de la situation qu'il dépeint je viens à sa défense bien qu'il soit assez grand pour se justifier. En tout cas je suis ravi que Larousse partage notre point de vue et prenne l'exemple de la classe politique et ses machinations pour illustrer le sentiment de dégoût, classe politique qui d'ailleurs ne trompent plus grand monde. Les gens ne votent plus pour un candidat par conviction mais par défaut. En tout cas j'apprécie ton intervention, la critique est indispensable et il n'y a rien de pire que les certitudes.

JacquesAdi 20/05/2016 05:35

Bien sûr @ Tetua qu'il vaut mieux prendre le parti d'en rire, plutôt qu'en pleurer devant un tel cirque d'illusionnistes professionnels à chaque fois réélus. Jusqu'à quand va durer cette mascarade. Les laisser pour compte s'organisent au sein d'une économie souterraine, les entrepreneurs pour tenir doivent frauder à la défiscalisation et sur la TVA. Sans le système D le couvercle de la marmite aurait déjà sauté. Ce qui se passe à Air Tahiti est révélateur de l'état d'esprit, c'est le règne de l'individualisme. On parle du tourisme et tout est fait pour les faire fuir. Oui le rire est salutaire, c'est une manière de se protéger de la connerie ambiante. Depuis une quinzaine d'années nos jeunes diplômés s'expatrient à défaut d'avoir le job équivalent à leurs diplômes alors cela veut bien dire qu'il n'y a pas d'issues et ce n'est pas en chassant de manière honteuse quelques farani que les choses vont s'arranger, bien au contraire. Fabriquer de la croissance avec de l'emprunt c'est la solution de facilité mais les générations futures ne recevront que des dettes en héritage.

Tetua 20/05/2016 06:49

Jacques, ta réponse me parait plus claire que celle de Taram qui manie l'humour noir. C'est drôle je viens de chercher sur Larousse un synonyme de dégoûter et il donne comme exemple : je suis las de toutes ces machinations politiques, cela me dégoûte. Larousse toujours d'actualité

Tetua 19/05/2016 23:58

Lamentable ! y a pas de quoi en rire. Tu penses aux gens qui n'ont pas de travail, à ceux qui bossent au noir pour un salaire de misère, aux vols, agressions, prostitutions, trafics de drogue ??

N.L. Taram 20/05/2016 00:13

Bonjour Tetua. Mais les gens dont tu parles, sont gavés....
Gavés de belles paroles.
Et puis comme l'a dit un "......." : "s'ils ne sont pas contents, qu'ils rentrent chez eux". En plus, nous parlions des gens originaires des autres archipels. Écœurant...

JacquesAdi 19/05/2016 22:43

Au fait Taram, une preuve de plus que tout part en couilles c'est que Hirofarepote s'est mis en sommeil depuis bientôt 1 an, il doit sans doute être écœuré et désabusé. On le serait à moins !!!

N.L. Taram 20/05/2016 00:09

Le problème avec Hirofarepote, je n'ai jamais su qui se cachait derrière, ça limite le débat. Dommage...

JacquesAdi 19/05/2016 21:24

Salut Taram, tu as tout compris, c'est l'enfumage qui continu vu qu'ils sont dans l'incapacité de résoudre les problèmes qui comme tu le soulignes sont connus depuis au moins 20 ans. Dans un tel climat économique et social aussi dégradé, je vois mal comment cela pourrait attirer des investisseurs locaux ou étrangers. La confiance n'y est pas, d'ailleurs l'épargne se chiffre à plus de 450 milliards cfp dans les banques de la place. Il y a quelque chose de pourri au royaume de Tahiti Nui. Il est déjà trop tard !!!

N.L. Taram 20/05/2016 00:05

Salut Jacques, 100% d'accord avec toi; Tu as complété ce que je n'avait pas eu le temps d'écrire, comme "les investisseurs locaux", leur fric par ailleurs et je ferais pareil à leur place.