TAHITI Á DOUBLE FACE

Publié le par N.L. Taram

Photo Sylviane Gougeon

Photo Sylviane Gougeon

LA FACE VISIBLE
 
900 millions de francs de subventions pour Tahiti Tourisme
Tahiti-infos du 23 juin 2016
 
…………..
UN BUDGET 2016 ENTRE 1,4 ET 1,7 MILLIARDS DE FRANCS 
Au total pour 2016, le budget de Tahiti Tourisme pourrait atteindre 1,67 milliard de francs. 475 millions de francs sont destinés aux frais de fonctionnement du GIE et proviennent du budget général du Pays. Il y a donc la subvention exceptionnelle de 900 millions pour financer les actions du groupement.
………..
 
Un commentaire (sur Tahiti-infos) :
 
Elles sont très nombreuses les destinations touristiques à succès dans le monde qui ont su mettre en valeur leur pays et tout ce qu'ils avaient à offrir, sans disposer du moindre budget de promotion touristique. Il y a plus de 25 ans on s'était déjà fixé l'objectif de 500.000 touristes/an que nous devions atteindre. Malgré les milliards de budget annuels qui ont étés dépensés depuis, on les attend toujours. Quand est ce que nos experts s'arrêteront-ils de vivre joyeusement sur la bête, pour s'attaquer enfin aux vrais problèmes ? Parce qu'avec le chômage qu'on se tape, ça urge ! Ca urge pour nos jeunes, leur situation est grave, 4000 nouveaux jeunes sur le marché de l'emploi chaque année !!! On attend quoi ?
Le Pays ouvre une ligne de trésorerie auprès de la BP
Tahiti-infos du 23 juin 2016
 
……………………
 Donc même si la Polynésie n'a jamais besoin de puiser dans cette ligne, elle devra payer au minimum 10,25 millions de francs à la Banque de Polynésie. 
………………….
 
Extrait d’un commentaire (sur ce blog « Nouvelles du front 8 ») :
 
… Dans le monde du travail, cela s'appelle "dépenser l'argent avant de l'avoir gagné"...
 
Trois conventions de prêts signées avec la Caisse des dépôts
Tahiti-infos du 22 juin 2016-06-25
 
………..
Dans le cadre du plan de financement pour 2016 le budget primitif a fixé à 7 milliards Fcfp le montant des emprunts nécessaires pour l’exercice. 
……………
 
Extrait d’un commentaire (sur Tahiti-infos) :
 
….. C'est bien sûr l'endettement ! Pas grave... C'est nos enfants qui payeront la note qui risque d'être salée !!!
 
Extrait d’un commentaire (sur ce blog « Nouvelles du front 8 ») :
 
… tout ça pour des investissements que l'on ne peut pas vraiment qualifier de productif et structurants pour l'économie du pays. Ce sont encore les souris et les rats qui travaillent encore qui paieront la facture. 
LA FACE CACHÉE
 
L'armée des douze singes"
Tahiti To Day du 25 juin 2016
 
………..
Ils vivent là et quand les grandes surfaces sortent leurs poubelles pleines  ils sont des vingtaines à se battre pour grappiller quelque chose à se mettre sous la dent. La bâche bleue au fond, protège leur matelas et maigre pécule. C'est cela aussi l'envers du paradis.....
 
 …… maire de Papeete qui aura un jour la surprise de voir débouler dans sa ville, la capitale, nus pieds, en loques, faméliques, des dizaines et des dizaines de SDF dans une marche exceptionnelle demandant " du pain" et "un lit décent".
400 SDF à Tahiti : une situation complexe et des solutions
Tahiti-infos du 5 novembre 2015
 
……..
Cinq types de populations ont été analysés : les mineurs, les jeunes majeurs (18-26 ans), les jeunes salariés, les personnes sortants de prison et les personnes âgées. Le constat est accablant : les mineurs se retrouvent dans des situations d'errance et s'identifient à un clan, ils consomment de l'alcool, des drogues et du tabac ; les personnes de plus de 50 ans présentent des handicaps physiques, consomment des alcools forts comme le komo et beaucoup d'entre eux ont des troubles psychiatriques ; ceux qui sortent de prison sont "blessés, tristes, abattus. Ils ont peur de retrouver leur ancienne situation dans la rue et récidive pour retourner en prison", note le rapport ; les jeunes majeurs sont violents, consomment de l'alcool et du paka et ont des difficultés à suivre un cadre et des règles. 
………..
(Notes : komo  = alcool local, paka = cannabis)
SDF de Papeete : La ville s’explique
Outremers 360° du 21 février 2016
………..
Cette communication de la part de la Mairie de Papeete intervient peu après le congrès fondateur du parti d’Edouard Fritch, actuel président du gouvernement polynésien, et proche de Michel Buillard, Maire de Papeete. Un congrès grandiose, devant près de 10 000 personnes, qui contraste avec l’extrême pauvreté qui touche environ 40% de la population polynésienne.
 

Publié dans Politique, Economie PF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

JacquesAdi 27/06/2016 04:22

Sur le coup j'ai cru que c'était le laureat du championnat de France de Barbecue ou les finalistes du championnat de pétanque !! hahahaha !!!!
http://www.radio1.pf/wang-chen-va-presenter-le-projet-de-hao-au-polynesian-leaders-group/
Ils viennent préparer le dossier pour le troisième permis et ensuite il faudra attendre l'étude d'impact ? C'est vraiment un feuilleton à suspens !!!

N.L. Taram 27/06/2016 06:24

En effet, un feuilleton, j'espère pas du genre des feuilletons/télé américains. « Quand on voyage vers un objectif, il est très important de prêter attention au chemin. C’est toujours le chemin qui nous enseigne la meilleure façon d’y parvenir, et il nous enrichit à mesure que nous le parcourons. » Paulo Coelho

JacquesAdi 27/06/2016 04:09

Salut Taram, comme on pourrait croire que nous sommes d'affreux pessimistes voilà quelques liens édifiants sur certaines gabegies.
L'aéroport Central-Ciudad Real est un aéroport ouvert en décembre 2008 situé au sud de la ville de Ciudad Real en Espagne. Il s'agit du premier aéroport international d'Espagne à être entièrement financé par le secteur privé.
Faute de rentabilité, il fait faillite en 2012.
Ouvert en décembre 2008, le coût de construction de l'aéroport a été d'1,1 milliard d'euros et il comprenait une piste de 4 200 m de long, une des plus longues d'Europe, capable d'accueillir des Airbus A380. En août 2013, l'aéroport est mis en vente aux enchères avec un prix de départ de 100 millions d'euros.
En 2015 la justice espagnole a écarté une proposition de rachat de 10 000 euros. L'aeroport a finalement été vendu en 2016 à une entreprise, la CR International, pour 56,2 millions d'euros.
https://fr.wikipedia.org/wiki/A%C3%A9roport_Central-Ciudad_Real
à voir aussi
https://www.skyscanner.fr/actualites/15-superbes-aeroports-abandonnes
Reste à espérer que les travaux de modernisation projetés à l'aéroport de Faa'a ne soit pas réalisé sur la base de 3 ou 4 millions e passagers par an !!!
Il ya déjà 6 ans l'un des multiples mirages polynésiens :

https://www.skyscanner.fr/actualites/polynesie-francaise-une-ligne-directe-avec-la-chine-en-cours-de-negociation
C'était en juillet 2010 !!!!
La folie des grandeurs un phénomène bien connu en Polynésie :
http://rue89.nouvelobs.com/blog/ibere-espace/2012/01/07/folie-des-grandeurs-lespagne-endettee-peut-remercier-ses-regions-226147
On ne peut s'empêcher de penser au Mahana Beach, un projet de près de 3 milliards de dollars et dont la disproportion avec le potentiel touristique ne peut que laisser pantois un observateur aussi optimiste et rempli d'espérance soit-il !!!.

N.L. Taram 27/06/2016 06:11

Bonjour Jacques, je vais lire tous ces liens dans la soirée et je te remercie de cette communication. Cela ne me surprends pas, je crois que la "folie des grandeurs" a toujours sévit dans l'histoire de l'humanité (la France a connu un certain Louis XIV). Ce qui me console, c'est que ce n'est pas une spécificité polynésienne. Au sujet du Tahiti Mahana Beach, j'avais écrit un article sous ce titre >>> http://www.tehoanotenunaa.com/2014/07/la-folie-des-grandeurs.html . Mais on ne peut pas systématiquement refuser les projets ; si ces investisseurs chinois n'en faisaient que la moitié, cela serait toujours ça de gagné.

JacquesAdi 26/06/2016 06:21

Salut Taram, le monde et notre société n'est plus à 2 vitesses mais à quadruple vitesse histoire de diviser pour mieux régner. Je me suis forcé à regarder une partie de l'élection de miss Tahiti, à part la décoration tout cela ne ressemble pas à Tahiti, cela aurait pu se passer en Bretagne. Il n'y a aucune authenticité dans ce milieu m'as-tu-vu ! Double jeux et double face ! Tous ces hommes et femmes politiques sont élus par défaut, aucun charisme, aucune vision d'avenir pour leur pays. Tout se décide dans la précipitation et pour le court terme. Ils sont toujours dans la réaction et jamais dans la prévision et en plus ils sont contents d'eux !!! Il n'y a qu'à regarder la ville de Papeete et on a l'état de la Polynésie, le tape à l'oeil en façade et la décrépitude à l'arrière. Ici quand on balaie on met tout sous le tapis ! Un 1/3 des jeunes sont en échec scolaire, un autre 1/3 seront des chômeurs bacheliers, le dernier 1/3 finira en gardiennage sur les bancs de l'université et dont les 3/4 ne résisteront pas au choc de la première année. Je ne dis pas que la ministre de l'éducation ne fait pas son possible mais à l'évidence elle n'est pas à sa place et ne fait pas le poids, ce n'est hélas pas la seule. Beaucoup on l'air de s'en satisfaire, cela fait très couleur locale, sauf que le monde évolue et vite. Je ne vais pas revenir sur les points marquants de ton article, le constat est vite fait. C'est triste à en pleurer alors prenons le Parti d'en Rire !!!

N.L. Taram 26/06/2016 06:51

Bonjour Jacques, tu confirmes ce que je pense.J'avais même envie de terminer l'article par "Prenons le Parti d'en Pleurer. Tous les jours, je lis tout ce que je peux trouver sur internet (je regarde plus la télé depuis longtemps)... et tous les jours je suis atterré par ce que je lis... et pourtant je continue à espérer !