NOUVELLES DU FRONT (9)

Publié le par N.L. Taram

NOUVELLES DU FRONT (9)
LA RELANCE ÉCONOMIQUE
 
Vous avez dit Relance économique ? Comme c’est bizarre…
 
La Fondation et le mécénat comme outils de la relance économique
Tahiti News du 07/07/2016

 

……..
une délibération « portant diverses dispositions en faveur de l’économie de la culture instituant un fonds pour la promotion de l’expression artistique et transposera localement le dispositif national du « 1 % artistique » qui permet d’assurer une promotion de l’art et de la culture à l’occasion des grands travaux publics.
Le financement de la culture passe également par le mécénat c’est-à-dire le soutien matériel apporté, sans contrepartie directe, à une œuvre ou à une personne pour l’exercice d’activités présentant un intérêt général.
……………..
 
La relance économique selon de le Tapura Huiraatira (Rassemblement pour une Majorité Autonomiste) ???  N’importe quoi…
Qu’en pense notre ami Hirofarepote, économiste distingué, sur son site « Tahiti Punu News » :
 
 Il faut reprendre les choses à la base par des actions structurelles :
 
- consolider et renouveler les modèles économiques de nos entreprises face à l’évolution de la demande locale dans un contexte de stagnation du pouvoir d’achat;
 
- améliorer la compétitivité de nos entreprises qui s’adressent à la demande extérieure pour conquérir de nouvelles parts de marché par rapport à une concurrence mondialisée qui s’intensifie. Cette compétitivité de nos entreprises exportatrices passe d’ailleurs par une meilleure compétitivité globale du Pays tout entier : secteur public, comme secteur privé. Compétitivité-prix, comme compétitivité-qualité, car tous les leviers doivent être actionnés dans tous les domaines pour consolider nos bases économiques qui se sont dangereusement éloignées du monde réel. La comparaison avec l’extérieur nous démontre tous les jours que notre économie est largement en dehors des clous en termes de coûts de production dans tous les domaines. Or, il est fondamental de revenir progressivement dans ce monde économique réel ;
 
- mettre en œuvre une vraie stratégie de développement touristique visant une meilleure compétitivité-qualité de notre offre touristique globale;
 
- assainir nos finances publiques par une évaluation rigoureuse du rapport coût-efficacité de nos politiques publiques, par une réduction du périmètre de l’action publique, par une réduction des budgets de fonctionnement public et par une augmentation des budgets d’investissement public;
 
- reconfigurer une protection sociale à la hauteur de nos propres ressources et moyens.
LA QUERELLE DES CHIENS ET DES CHATS
 
La Discorde a toujours régné dans l'univers ;
Notre monde en fournit mille exemples divers :
Chez nous cette Déesse a plus d'un tributaire.
(Jean de la Fontaine)
 
Séance mouvementée à l'APF autour de la question de l'énergie
Tahiti-Infos du 07/07/2016
………..
Gilda VAIHO-FAATOA, représentante Tahoeraa Huiraatira
… que la Pays rachète EDT car le Pays a les moyens et cela permettra au Pays de récupérer les milliards engrangés par cette multinationale qui repartent vers Paris.
………..
 
En voilà une idée, qu’elle est bonne !!!
 
Comme ça dans quelques années nous devrons éponger un trou de 10 milliards CFP comme pour la C.P.S. (Caisse de Prévoyance Sociale).
 
 
JE PASSE !
 
Tahiti Mahana Beach : Le Pays constate l'échec de son accord avec le Chinois Recas
Tahiti-Infos du 03/07/2016
……….
Le projet touristique prévoit à Punaauia l’implantation de plusieurs programmes immobiliers pour 3 000 clés d’un standing de 3 à 5 étoiles dont 1 800 pour les unités hôtelières et 1 200 en condominiums ou clubs de vacance. Etaient également envisagés un centre commercial haut de gamme, un village polynésien proposant des produits de l’artisanat, des espaces de restauration, un centre de convention de 600 à 800 places, une galerie d’art, un aquaparc, une marina et probablement un casino. 
Ce constat d’échec contraint dorénavant le Pays à trouver une nouvelle source de financement pour le Tahiti Mahana Beach, s’il ne souhaite pas tout simplement renoncer à ce projet pharaonique.
 
Commentaire d’un correspondant ami :
Mahana Beach le feuilleton s'achève, reste plus qu'à attendre le prochain projet.
 
 
C’EST REPARTI POUR UN TOUR !
 
De nouveaux investisseurs intéressés par le projet Tahiti Mahana Beach
Tahiti-infos du 05/07/2016
………..
Lundi soir, le conseil d'administration de TNAD a décidé d'ouvrir l'appel à manifestation d'intérêts, ce qui permet à d'autres investisseurs, qui seraient intéressés par ce projet, à se faire connaitre. Et le gouvernement leur laisse la primeur de se dévoiler. Seule certitude, des investisseurs locaux sont concernés, 
…………..
 
« Jean-Christophe, mon frère Jean-Christophe, ne vois-tu rien venir ? 
- Je ne vois rien que le budget qui déçoit, et le fisc qui perçoit 
….
Jean-Christophe, mon frère Jean-Christophe, ne vois-tu rien venir ?
- Je vois, répondit le frère Jean-Christophe, une grosse finance qui vient de ce côté-ci ...
- Sont-ce mes crédits ?
- Hélas ! non, mon frère : c'est un troupeau d’électeurs
…..
Jean-Christophe, mon frère Jean-Christophe, ne vois-tu rien venir ?
- Je vois, répondit-il, deux financiers qui viennent de ce côté, mais ils sont bien loin encore.
- Dieu soit loué ! s'écria-t-il un moment après, ce sont mes investisseurs. Je leur fais signe tant que je puis de se hâter. »
(d’après « La Barbe bleue » de Charles Perrault)

Publié dans Politique

Commenter cet article

JacquesAdi 09/07/2016 04:26

Taram cela me fait toujours plaisir de rebondir sur tes articles, et même moi je me suis fait violence pour exprimer mon opinion tellement j'ai le sentiment de me répéter et qu'en plus cela ne sert à rien sinon à évacuer le trop plein de vapeur accumulée face à un tel spectacle. Pour la morale républicaine et démocratique tu auras remarqué que j'avais bien précisé " soi-disant" car comme toi je pense qu'on en est loin.. On a pas assez de nos dix doigts pour compter le nombre d'élus condamnés pour corruption, détournement de fonds publics et malversations diverses qui se maintiennent au parlement et dans les collectivités locales grâce aux subtilités et à l'efficacité douteuse de notre droit pénal et électoral. Quant au plagiat de Barbe Bleue, c'est bien pratique cela fonctionne sous toutes les latitudes, il suffit de changer le prénom. Tout cela est bien décevant et ces derniers jours j'étais bien triste et inquiet de la sauvagerie spontanée chez de nombreux jeunes polynésiens et cette agression envers ce papy en plein jour est intolérable. Récidivistes ils ne prennent que 4 ans de prison cela veut dire qu'ils seront dehors dans moins de 2 ans. Tristes tropiques !!!

N.L. Taram 09/07/2016 06:00

Je ne m’étendrais pas sur la délinquance, la sauvagerie, la drogue, la prostitution, etc... qui c'est multiplié par dix lors de ces 10 dernières années. Nous en connaissons la raison.
Je retiens "Tristes tropiques", oeuvre de Claude Levi-Strauss que j'ai lu il y a très longtemps. Je vais le relire...

JacquesAdi 08/07/2016 23:15

Salut Taram, un article qui apporte encore un éclairage sans complaisance sur la connerie ambiante. Si les cons volaient il y en a pas mal qui seraient chefs d’escadrilles !!! C'est tous les jours que je me félicite d'avoir adhéré au Parti d'en Rire !!! La présentation de Bouteau est entièrement rédigé dans le style novlangue, et quand on arrive en fin de lecture on a un sentiment de grand vide et du mal a donner du sens à ce charabia d'expressions toutes faites et de mots vides de sens. On ne peut rien attendre de gens qui n'ont jamais ni réellement travaillé ni rien bâti. Il vaudrait qu'ils ne fassent rien ce serait moins dommageable pour l'économie. J'ai l'impression que l'on se trouve dans un sable mouvant et à chaque fois que le gouvernement remue, on s'enfonce un peu plus !!! Pour l'EDT tu as complètement raison, une privatisation serait catastrophique pour les finances publiques. Toute notre économie est artificielle, sous perfusion de l'Etat sans compter la distribution de subventions et la défiscalisation qui ne sont que des facilitateurs de corruptions en tous genres. Tout est basé sur l’assistanat, on ne fait que reproduire le système métropolitain qui est à bout de souffle. On fonctionne à coup d'annonces de projets sans lendemain pour endormir la population jusqu'à la prochaine élection. Ce sont tous des diseurs et pas des faiseurs !!! Le seul qui faisait, même si il avait des défauts, c'est GF et il termine crucifié sur l'autel de la soi-disante morale républicaine et démocratique. La bonne blague ! Hirofarepoté s'est mis en sommeil et pour cause, rien de ce qu'il espérait ne s'est réalisé. Un Mahana Beach avec des investisseurs locaux c'est la plus grande blague de l'année mais c'est le seul moyen pour eux de sauver la face jusqu'en 2018. Je reste encore très réservé sur la concrétisation de le ferme aquacole de Hao, on sera fixé avant la fin d'année. Le Groupe Hainan a racheté les 2 hôtels de Wan pour sa clientèle haut de gamme et va les structurer pour que l'accueil, la langue, l'environnement, les menus soient adaptés. Ils ont bien compris que le tourisme de masse chinois est impossible, trop loin, trop cher. Pour l'instant ces deux hôtels à Moorea et à Bora-Bora suffisent à compléter leur carnet d'adresses. Il n'y aura jamais de ligne aérienne directe de Hainan entre Beijing et Papeete, ni un hub pour desservir l'Amérique latine, les USA perdraient gros car tout le transit passe par chez eux et ils ont les moyens de pression sur la France pour contenir l’expansion chinoise dans le Pacifique Sud.

N.L. Taram 08/07/2016 23:34

Bonjour Jacques et merci pour ton long commentaire. C'est vrai que j'exprime peu dans cet article ; que dire ? j'y ai passé la journée d'hier et je ne trouvais pas les mots. Donc, je confirme tout ce que tu viens d'écrire. Mon petit plagia de "Barbe bleue" m'avait déjà servi, il y a quelques années, mais le prénom était... Oscar !
Quant à la morale républicaine et démocratique de la France, j'ai quelques GROS doutes. La destitution d'un président élu démocratiquement avec une importante majorité jamais obtenue depuis que l'assemblée existe, n'est pas du tout démocratique.