RÉFÉRENDUM (3)

Publié le par N.L. Taram

Enfin une personnalité de la politique qui reconnait que le référendum est une erreur et un système antidémocratique.

 
Je vous rappelle le taux de participation des polynésiens aux trois derniers référendums :
 
 
 
AnnéeExprimésAbstentions
199219,8 %78,83 %
200023,83 % *75,28 %
200526,77 %72,78 %

* Total "exprimés" en France : 25,33 %

----------o----------
 
Pierre Moscovici : "Plus de démocratie européenne ne veut pas dire plus de référendums"
Après le Bréxit, des candidats à la présidentielle évoquent un référendum sur un "Fraxit". Pierre Moscovici alerte sur les dangers de cette tentation.
Précédents articles sur ce sujet :

Publié dans Politique, Démocratie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

JacquesAdi 28/09/2016 06:30

Salut Taram, une monarchie républicaine n'a rien à faire avec la démocratie et encore moins une Europe de technocrates dirigées par des personnes non élues, non mais quand même, interroger le peuple et quoi encore !!! C'est de la démagogie pure et simple et du poujadisme, je dirais même plus du populisme ! Et vlan, fermer le ban ! Et vive le parti d'en rire et vive le 49-3 !

N.L. Taram 28/09/2016 07:20

Bonjour Jacques, je reconnais que ce sujet "Référendum" mérite débat. Je ne suis pas opposé entièrement au référendum ; tout dépend, du SUJET, de LA question et du CHANTAGE qui l'accompagne (style de Gaule "si c'est NON je démissionne). Prenons l'exemple d'un référendum pour ou contre la peine de mort (on y a échappé avec Mitterand) : c'est OUI ou NON on peut pas dire "coupez lui la moitié de la tête". Mais la plupart du temps le sujet mérite plusieurs réponses et donc un débat ; nous élisons des députés ou représentants pour cela, c'est à eux de débattre, de réfléchir et de décider.
Concernant le 49.3, là encore c'est discutable ; ce qui est évité c'est un long débat et des amendements qui détournent complètement le but du gouvernement ; le 49.3, ce n'est pas une décision du gouvernement mais un vote de l’assemblée sur le texte présenté par le gvt qui sera démissionné d'office en cas de rejet. Donc la aussi c'est le peuple qui décide par l'intermédiaire des gens qu'il a élu.
Enfin, la démocratie serait parfaite si les gens étaient parfaits. Et s'ils étaient parfaits, tous les systèmes seraient parfaits.... Comme le Parti d'En Rire !