QUELLE EST VOTRE OPINION ?

Publié le par N.L. Taram

" L'opinion publique est la clé. Avec l'opinion publique, rien ne peut faillir. Sans elle, rien ne peut réussir. Celui qui manipule les opinions est plus important que celui qui applique les lois. " Abraham Lincoln.

Chateau de Bonaguil (Lot-et-Garonne) - Photo Serge

Chateau de Bonaguil (Lot-et-Garonne) - Photo Serge

Opinion
 
Dans la République, Platon mentionne que l’opinion regroupe deux types de connaissances : la croyance et l’illusion. Dans ces deux cas, nos opinions peuvent être influencées par notre milieu social, notre caractère affectif et nos préjugés. Dans l'Allégorie de la caverne, l'opinion est représentée par les ombres projetées au fond de la caverne et qui maintiennent les esclaves dans leur « prison ». Toujours pour Platon, l'opinion s'oppose à la science, c'est-à-dire la connaissance hypothétique ou anhypothétique.
Ainsi, on ne peut considérer l’opinion (individuelle) comme reposant sur quelque chose d’assez solide pour relever de la connaissance : elle repose sur un jugement que l’individu porte sans prendre nécessairement garde à le fonder. Pour accéder à un savoir suffisant pour que l'on puisse parler de connaissance, l’individu doit selon Descartes (comme il l’explique dans ses Méditations métaphysiques et son Discours de la méthode) remettre en cause ce qu’il croit savoir pour, en quelque sorte, reconstruire consciemment son savoir, en examinant chaque partie.
 
Délit d’opinion
 
Dans des pays démocratiques
En principe, le délit d'opinion ne peut pas exister dans le droit positif des pays comme la France où la Constitution garantit la liberté d’expression et d’opinion. Ainsi, en France, l'article 10 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 pose que « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi. »
On peut toutefois considérer comme rétablissant le délit d'opinion les différentes lois prises à la suite de la Loi Pleven (1972) punissant comme des délits certains propos, même non tenus en public, considérés comme incitant à la discrimination ou à un sentiment de haine, puis de la Loi Gayssot (1990) punissant les simples citoyens dont les propos critiquent ou remettent en question certains aspects de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale, en particulier tout ce qui a été évoqué devant le Procés de Nuremberg, puis tout ce qui tend à minimiser, excuser ou contester un crime contre l’humanité ou un génocide.
Dans un pays démocratique, des critiques peuvent appeler « délit d'opinion » un délit dont ils estiment que la sanction est une trop grande restriction de la liberté d'expression, par exemple le délit de diffamation et le délit de négationnisme. Dans ces cas précis l'utilisation de l'expression « délit d'opinion » paraît être très polémique. Employer cette expression au sujet du négationnisme revient à affirmer que la répression de ces propos est injuste.
………………
Sanctions non judiciaires
L'expression peut aussi être employée à propos de sanctions non judiciaires, prises par une autre institution. Typiquement, quand une entreprise décide du licenciement d'un employé parce qu'elle estime ses opinions incompatibles avec sa mission. En particulier, pour les journalistes, l'Acrimed montre qu'il existe bien ce qu'on peut appeler un délit d'opinion, car ils ne disposent que d'une « liberté d’opinion, l’expression publique de cette opinion ne devant en aucun cas porter atteinte aux intérêts de l’entreprise de presse dans laquelle ils travaillent ». Ce qui signifie qu'un journal peut licencier un journaliste s'il estime que l'expression de son opinion ne correspond pas au positionnement que le journal souhaite donner.
 
Quelle est la différence entre une idée et une opinion ?
Frédéric M
 
Dans le Philèbe, Platon fait dire à Socrate que « l’opinion est du genre du cri ». 
 ……
Comment donc une opinion peut-elle devenir idée ? En prenant le risque d’être questionnée, débattue, argumentée.
………..
L'allégorie de la caverne de Platon
 

Pour voir ce fichier PPS en plein écran, cliquez sur les 2 petites flèches en bas à droite
Donnons la parole à
 
Georges Brassens – Mourir pour des idées
Mon opinion est faite, je voterai pour Georges Brassens !

Commenter cet article