ROBESPIERRE – LES DROITS DE L’HOMME

Publié le par N.L. Taram

Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, présentée à la Convention nationale en 1793, par Robespierre

..............

À la suite de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, l’Assemblée constituante allait à plusieurs reprises violer sa propre constitution en refusant de reconnaître la citoyenneté - ou l’appartenance au genre humain, selon la conception de la philosophie du droit naturel - aux femmes, aux esclaves des colonies, et enfin à ceux qui vivaient du travail de leurs mains, en détachant, ici, la citoyenneté de la personne pour l’attacher à la richesse.
Robespierre intervenait une nouvelle fois, pour défendre le droit naturel attaché à la personne contre le système censitaire qui faisait dériver la citoyenneté des fortunes : 

« Pourquoi sommes-nous rassemblés dans ce temple des lois ? Sans doute pour rendre à la nation française l’exercice des droits imprescriptibles qui appartiennent à tous les hommes. Tel est l’objet de toute constitution politique. Elle est juste, elle est libre, si elle le remplit elle n’est qu’un attentat contre l’humanité, si elle le contrarie. » 

…………..

Extrait de : « Robespierre théoricien du droit naturel à l’existence » par Florence Gautier >> http://www.xn--lecanardrpublicain-jwb.net/spip.php?article381

Publié dans Histoire, Littérature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article