PRÉSIDENTIELLE 2017

Publié le par N.L. Taram

C’est quoi ce feuilleton vraiment nul que nous propose depuis des mois, la téloche de m... (oups ! télévision) ainsi que tous les médias. Et ne parlons pas des divagations écrites par les fans de ce feuilleton sur les réseaux. Du jamais vu ou entendu…
Lassé de tous ces délires, j’ai cherché à savoir de quoi il était question. Merci Google…
 
Tout d’abord, j’ai trouvé un livre :
L'élection présidentielle n'aura pas lieu
Anonyme
 
« Je n’en ai pas envie. Tu n’en as pas envie. Nous n’en avons pas envie. Vous n’en avez pas envie. Seuls quelques uns en ont envie et y pensent vraiment, tous les matins.
Mais soudain les primaires s’enferrent. La campagne déraille. Les communicants paniquent. Le scénario change. La télévision est éteinte. Les affiches arrachées. Les petites phrases ravalées. Les candidats recalés. Les meetings empêchés. Les bureaux de vote bloqués. Les bulletins incendiés. La comédie terminée. La vieille politique congédiée.
On a du mal à croire qu’un tel événement est seulement possible tant on nous fait croire depuis tout petit que l’élection présidentielle est le moment le plus fort de notre vie politique, l’acte refondateur de notre communauté nationale.
Et pourtant non. L’élection présidentielle n’aura pas lieu. »
Récit d’anticipation et livre politique, ce texte est la voix de ceux qui ne veulent pas jouer le jeu de la mascarade présidentielle et qui rêvent d’une tout autre histoire.
 
 
 
Ah bon, ce n’est pas un feuilleton ! il s’agit donc de l’élection réelle du président de la France. Que dit Wikipedia à ce sujet ?
Wikipedia : En France, l’élection présidentielle détermine la personne qui sera élue président de la République pour un mandat de cinq ans. Depuis 1965, l’élection du président se fait au suffrage universel direct. Pour être autorisés à se présenter, les candidats doivent présenter 500 parrainages d’élus.
La prochaine élection aura lieu les 23 avril 2017 et 7 mai 2017.
……
 
 
Et voilà, 2017 le président est élu directement par tous les électeurs. Á quoi servent nos représentants élus démocratiquement (députés et sénateurs) ? La démocratie a disparu…
 
Wikipedia : 4ème république. La Constitution du 27 octobre 1946 reprend le principe d’une élection du président de la République à la majorité absolue des suffrages par les deux chambres du Parlement réunies en Congrès. Le président est élu pour sept ans. Il n'est rééligible qu'une fois.
 
Deux élections ont eu lieu entre 1946 et 1958, et deux présidents ont été élus.
…..
 
Comme sous la IIIe République, le président est élu par les deux chambres pour sept ans. Il est politiquement irresponsable. Tous ses actes doivent être contresignés par le président du conseil ou un ministre. La possibilité de dissoudre l'Assemblée nationale (nouveau nom de la chambre basse) est transférée au gouvernement. Il choisit toujours le chef du gouvernement (ndr : le président du conseil) mais celui-ci doit obtenir l'investiture du Parlement pour pouvoir exercer ses fonctions. Son rôle est donc encore plus effacé que sous le précédent régime.
…….
 
En plus ce président n’avait qu’un pouvoir représentatif, c’est le président du conseil, proposé par lui et accepté par les deux assemblées, qui dirige le gouvernement.
Peut-être pas parfait mais au moins plus démocratique que le nouveau système proposé par de Gaulle. D’autant qu’il a beaucoup été modifié ces dernières décennies… et pas en mieux.
 
Wikipedia : 5ème république. Voulue par le général de Gaulle, la constitution du 4 octobre 1958 change considérablement le rôle du président de la République. Alors qu'il n'occupait depuis la Troisième République qu'une magistrature d'influence, que de Gaulle traduit par la formule d'« inaugurer les chrysanthèmes », il se retrouve le personnage le plus influent de la Nation, arbitre suprême de la vie politique et chef du pouvoir exécutif (en obtenant notamment la présidence du conseil des ministres qui lui avait toujours échappé jusque-là), sauf en période de cohabitation. Son élection au suffrage universel direct décidée par la réforme constitutionnelle de 1962, puis le passage du septennat au quinquennat à partir de 2002 (qui entraîne l'organisation des élections législatives quelques semaines après l'élection présidentielle, rendant difficile toute nouvelle cohabitation) renforcent encore son poids politique.
……
 
 
Et des électeurs se disputent pour ce genre de truc ? Même des électeurs polynésiens qui, de toute façon, devront subir les décisions de ce président quel qu’il soit…
Bon, encore deux dimanches où j’irai à la pêche ou une bonne sieste s’il pleut.
PRÉSIDENTIELLE 2017
Résultats du 2nd tour de l'élection présidentielle 2012 – Polynésie Française
 
Taux d'abstention : 41,06 %
 
Participation
Inscrits
%
Inscrits
186 938
100 %
Abstentions
76 756
41,06 %
Votants
110 182
58,94 %
Blancs et Nuls
10 624
5,68 %
Exprimes
99 558
53,26 %
                                 
Résultats du 1er tour de l'élection présidentielle 2012 – Polynésie Française
 
Taux d'abstention : 50,65 %
 
Participation
Inscrits
%
Inscrits
186 642
100 %
Abstentions
94 542
50,65 %
Votants
92 100
49,35 %
Blancs et Nuls
2 281
1,22 %
Exprimes
89 819
48,12 %

Concernant l’ensemble français, je vous rappelle ce que j’ai déjà écrit le 26 février 2012 :

… Je considère que ce système n’est pas démocratique ; il est le résultat d’un petit arrangement entre « frères ennemis » (Chirac, Jospin) lors du changement du septennat en quinquennat. Cela avait fait l’objet d’un référendum le 24 septembre 2000 , le résultat de 69,8% d’abstentions prouve le désintérêt des électeurs pour ce genre de magouille. L’arrangement, c’était de faire les élections présidentielles avant les législatives afin de profiter de la « vague » pour que le président élu puisse avoir une forte majorité à l’assemblée. Le pouvoir qui était déjà assez présidentiel depuis 1958, devenait un détournement du pouvoir législatif - le seul pouvoir démocratique - nous en voyons depuis le résultat …

Je vous rappelle aussi que le président actuel  François Hollande, tant détesté, n’avait obtenu au premier tour que 22,3% des inscrits (soit 27,2% des exprimés).

En fait, au deuxième tour, une bonne partie des électeurs  votent au profit du candidat qui leur déplait le moins. C’est un vote « contre » et non « pour ».

PRÉSIDENTIELLE 2017

Lire aussi :

PRÉSIDENTIELLE 2017

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

yves 13/03/2017 02:50

merci
porte toi bien KAMARADE

N.L. Taram 13/03/2017 05:03

Salut Yves,
merci de ta visite... et bonne santé !