GEORGES BRASSENS, libre penseur

Publié le par N.L. Taram

Cet article est reposté depuis Libre Pensée en Polynésie.

(code recherche : BFBBRA)

Georges Brassens

Poèmes et Chansons

 

« ...Vous viendriez me dire : "II m'est arrivé tel malheur", vous auriez 18 ans, je vous aurais vu pleurer dans le coin là-bas, parce que vous m'auriez dit qu'une fille vous avait laissé dans telles ou telles circonstances, bon! Je vous aurais dit : "T'en fais pas mon petit, c'est pas grave." Bien sûr c'est très grave de perdre ses billes ou d'avoir son ballon ou sa première bulle de savon qui crève, mais je vous aurais dit : "T'en fais pas mon petit." Bien que les chagrins d'enfance ne s'arrangent peut-être jamais finalement. Peut-être que la bulle de savon qui est crevée l'est définitivement et qu'on s'en remet jamais. Mais enfin, je vous aurais dit ça, et petit à petit tout ça aurait cheminé en moi, et, à l'aide d'autres histoires analogues à la vôtre, j'aurais fini, parce que c'est ma vocation, de jouer avec les mots, tout en prenant part à votre chagrin, par faire une chanson. Vous voyez ? »

Georges Brassens,

Extrait de l'interview de P. Némo,

FranceCulture, 1979.

 

Georges Brassens, poète français, né à Sète en 1921, célèbre auteur des années 50, 60, 70, 80, 90, et la ' suite...

 

 

Georges Brassens  "Le mécréant" 1960

Georges Brassens "La guerre de 14-18" 1966

Georges Brassens "Les deux oncles" 1965

Georges Brassens  "La tondue" 1965

Georges Brassens - Mourir Pour Des Idées

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article