LOUIS ARMSTRONG & LES "5 CHAUDS"

Publié le par N.L. Taram

(code recherche : MUSJAZ) (code recherche : JAZARM)

Nous sommes en 1925, le jeune Louis Armstrong, né à la Nouvelle-Orléans, est à Chicago depuis 1922 où il a rejoint son maître King Oliver.

Après avoir joué, vers 1919, dans la formation de Fate Marable sur le S.S. Sydney (ou Capitol), bateau à roue du Mississippi, et eu des propositions de Fletcher Henderson, il partait le 8 août 1922 pour Chicago.

En mars 1923, débutent les enregistrements du Creole Jazz Band de King Oliver .

En septembre 1924, Fletcher Henderson propose à Louis de le rejoindre à New-York. Il stupéfie les autres musiciens par ses dons d’invention. Il enregistre avec Fletcher Henderson et en accompagnement de plusieurs chanteuses dont Bessie Smith, l’impératrice du blues (….).

En novembre 1925, il retourne à Chicago et forme un orchestre de studio qu’il nommera « Hot Five » avec Johnny Dodds à la clarinette, Kid Ory au trombone, John St Cyr au banjo  et son épouse Lil Armstrong (Lil Hardin dans l’orchestre de King Oliver) au piano. Premiers enregistrement le 12 décembre 1925.

LOUIS ARMSTRONG & LES "5 CHAUDS"

Le 26 février 1926 – Cornet Shop Suey (un extraordinaire solo de cornet).

Anecdote : c'est vers mes 15 ans que j'ai entendu pour la 1ère fois ce titre interprété par le Hot Five de Louis ; j'ai de suite été emballé et dés que j'ai eu la somme requise, j'ai acheté le disque 33 tours,/25cm de L.A. et son Hot Five, alors que je n'avais pas encore de tourne disque. De plus, ce morceau était l'indicatif de l'émission radio "Jazz Panorama" présenté par Hugues Panassié.

Même jour – Heebie Jeebies - « quand nous avons enregistré Heebie Jeebies, rappelle John St Cyr, l’ingénieur insista pour qu’il y ait un vocal. Louis alla donc dans un coin et se mit à griffonner en hâte des paroles… Mais quand on enregistra pour de bon, Louis laissa tomber la feuille où il avait écrit les paroles, et comme il ne voulait pas que la cire soit gâchée, il continua le vocal en « scat ». Résultat : ce disque qui allait influencer tant de chanteurs. » (Bulletin HCF, n° 160).

Le 16 novembre 1926 – Skid-Dat-De-Dat

Le 7 mai 1927, le Hot Five devient le Hot Seven avec 2 musiciens supplémentaires, Pete Briggs, tuba et Baby Dodds, drums -

Willie The Weeper et Wild Man Blues

Le 10 mai 1927 – Potato Head Blues

Le 2 septembre 1927, à nouveau le Hot Five – Ory’s Creole Trombone

Le 10 décembre 1927 ; toujours le Hot Five plus Lonnie Johnson à la guitare – Hotter Than That

Le 28 juin 1928, le Hot Five avec de nouveaux musiciens (Fred Robinson, trombone, Jimmy Strong, clarinette, Earl Hines, piano, Mancy Cara, banjo, Zutty Singleton, drums) - West End Blues

La suite clic sur --------------> 

Publié dans Musique, Blues

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article