METROPOLIS - SOLEIL VERT

Publié le par N.L. Taram

Les films de science-fiction sont-ils vraiment de la "fiction" ?

(ajouté le 29 mars 2020 en rapport avec la période actuelle)

D'où venons-nous ? Que sommes-nous ? Où allons-nous ? est une des peintures les plus connues de Paul Gauguin. Peinte à Tahiti en 1897–1898, elle est maintenant conservée au musée des beaux-arts de Boston, dans le Massachusetts, aux États-Unis.

METROPOLIS - SOLEIL VERT

METROPOLIS

FRITZ LANG - 1927

 

Metropolis est un film expressionniste muet allemand de science fiction produit de  pendant la courte période de la République de Weimar. Réalisé en 1927 par le cinéaste autrichien Fritz Lang, le film est muet et en noir et blanc. Le scénario est écrit par Lang et sa femme, Thea von Harbou, avec comme acteurs Brigitte Helm, Gustav Frölich, Alfred Abel et Rudolf Kein-Rogge. Le film est produit aux Studios Babelsberg par UFA (Universum-Film AG.

Synopsis

Le film se décompose en trois actes, Auftakt (commencement) (66 min.), Zwischenspiel (interlude) (28 min.) et Furioso (52 min.).

En 2026, Metropolis est une mégapole dans une société dystopique divisée en une ville haute, où vivent les familles intellectuelles dirigeantes, dans l'oisiveté, le luxe et le divertissement, et une ville basse, où les travailleurs font fonctionner la ville et sont opprimés par la classe dirigeante.

Maria (Brigitte Helm), une femme de la ville basse, essaie de promouvoir l'entente entre les classes, et emmène clandestinement des enfants d'ouvriers visiter la ville haute ; le groupe se fait repousser par les forces de l'ordre, mais Freder Fredersen (Gustav Fröhlich), le fils du dirigeant de Metropolis, tombe amoureux d'elle. En descendant dans la ville basse pour la retrouver, il voit un ouvrier épuisé défaillir à son poste de travail, le rythme imposé par les machines étant trop élevé, une violente explosion se produit sur la « machine M », tuant des dizaines de travailleurs. Dans la fumée, Freder voit la machine M se transformer en Moloch, une divinité monstrueuse à laquelle les travailleurs infortunés sont sacrifiés.

Freder se rend chez son père, Johhan « Joh » Fredersen (lfred Abel), pour le mettre au courant des conditions extrêmement pénibles dans lesquelles travaillent les ouvriers et lui demande d'améliorer cela. Voyant qu'il ne peut convaincre son fils des bienfaits de cette société ségrégative, Johhan le fait suivre par un espion.

Freder retourne dans la ville basse où, voyant un ouvrier au bord de l'épuisement, il persuade celui-ci d'échanger leurs vêtements et de le remplacer à la machine, tandis que l'ouvrier, Georgy, matricule 11811, monte à la ville haute où il goûtera aux plaisirs de la vie. Après une pénible journée de travail, Freder se rend dans des catacombes à une réunion secrète en suivant un plan trouvé dans une poche des vêtements de l'ouvrier qu'il a remplacé. Là, il découvre Maria en train de s'adresser aux ouvriers et d'annoncer l'arrivée d'un médiateur qui apportera l'égalité entre les habitants des villes haute et basse.

Entre-temps, Joh reçoit des plans trouvés dans les poches d'ouvriers morts au travail et se rend chez Rotwang, l'inventeur du monstre mécanique qui fait fonctionner toute la ville. Celui-ci lui indique qu'il s'agit du plan qui mène aux catacombes où se tient la réunion secrète. Joh épie la réunion sans reconnaître son fils parmi la foule. Craignant la menace, Joh ordonne à Rotwang de façonner un robot à l'image de Maria afin de semer le chaos parmi les ouvriers. Mais ce que Joh ignore, c'est que Rotwang a d'autres plans…

………….

https://fr.wikipedia.org/wiki/Metropolis_(film,_1927)

 

Version intégrale de Métropolis.  The New Pollutants Metropolis Rescore is a new soundtrack to the 2010 Restoration Version of Fritz Lang's classic sci-fi epic Metropolis

Durée : 2:27:12

SOLEIL VERT

RICHARD FLEISCHER – 1973

                     

Soleil vert (Soylent Green) est un film américain d'anticipation réalisé par Richard Fleischer, sorti en 1973 et inspiré du roman Make room! Make room! d'Harry Harrison.

Résumé

L'action du film se déroule en l'an 2022 à New York qui est devenue une mégapole de 44 millions d'habitants. Il règne en permanence une température élevée, soit 33°C. L'eau est rare. La faune et la flore ont quasiment disparu. La nourriture issue de l'agriculture également. La plupart des habitants n'ont pas les moyens d'acheter des aliments naturels, les prix étant exorbitants. Ils en sont réduits à manger des produits de synthèse, fournis par la multinationale « Soylent », des tablettes de forme carrée, jaunes, rouges ou bleues. Un nouvel aliment vient d'être lancé, le soylent green, beaucoup plus nutritif, cher et disponible uniquement le mardi : ce jour-là, des émeutes de citoyens affamés ne sont pas rares et sont sévèrement réprimées avec des bulldozers appelés « dégageuses ».

Thorn, un policier « de premier ordre », vit avec son ami Sol Roth, un vieux juif lettré, dans un petit appartement délabré d'un immeuble surpeuplé où la cage d'escalier est occupée par de nombreux sans-abris. Sol peste contre l'état du monde et a la nostalgie du passé tandis que Thorn se contente des seules choses qu'il a connues, à savoir la nourriture synthétique et la canicule perpétuelle.

Dans le même temps, William Simonson, un des dirigeants de la société agroalimentaire Soylent, est exécuté dans son appartement situé dans une tour sécurisée des beaux quartiers de Chelsea ; Thorn est chargé de l'enquête et va découvrir que cette affaire, rapidement étiquetée comme étant un crime crapuleux, se révèle être en fait un assassinat visant à empêcher Simonson de révéler un terrible secret. Thorn comprend que Tab Fielding, le garde du corps du dirigeant, est complice car il était absent au moment du meurtre et que le système de sécurité était en panne. Thorn ramène chez lui divers objets dont des aliments frais, de la viande et du bourbon, qu'il a dérobés chez la victime, et les partage avec Sol. Poursuivant son enquête, Thorn revient dans l'appartement, noue une relation avec la « compagne » de Simonson Shirl, ayant le statut de simple « meuble » et dont le prochain locataire disposera.

Thorn découvre que Tab Fielding est propriétaire d'un bel appartement et qu'il a les moyens d'acheter de la nourriture naturelle, telle que de la confiture aux fraises : les soupçons du policier se confirment donc et il refuse de clôturer l'enquête. Thorn se révélant trop curieux, Donovan, l'homme chargé de la sécurité de l'Etat et qui travaille pour Santini, le gouverneur, décide de le supprimer par l'intermédiaire de son tueur à gage, Gilbert, l'exécuteur de Simonson.

Profitant d'une émeute due à l'épuisement des stocks de soylent green, Gilbert tente de tuer Thorn en lui tirant dessus mais échoue par deux fois, tant la foule est dense. Thorn finit par maîtriser Gilbert et l'envoie bouler sous une « dégageuse » (scoop), sorte de camion-benne tractopelle ramassant les émeutiers afin de canaliser l'émeute.

Pendant ce temps, Sol se rend à l'Échange, bibliothèque où se réunissent des gens instruits, sorte de comité de sages consultatif pouvant émettre un avis auprès d'instances internationales. Sol leur montre les deux rapports d'activité de la société Soylent que Thorn avait découverts chez Simonson. Face aux conclusions du comité, horrifié et désemparé, Sol comprend pourquoi Simonson a été assassiné : il décide alors d'aller au Foyer, endroit où l'on se fait euthnaier. Thorn arrive trop tard pour l'en empêcher mais réussit à assister aux dernières minutes de son ami : sur un immense écran, Thorn voit défiler, en écoutant un extrait du 1er mouvement de la Sixième symphonie de Beethoven (la Pastorale), les images de ce qu'était la Terre autrefois, des paysages magnifiques, la vie sauvage, la beauté de la nature. Avant de mourir, Sol lui demande de trouver la preuve que la société Soylent n'est pas ce qu'elle prétend être.

Thorn se glisse dans l'un des camions bennes emmenant les cadavres à l'extérieur de la ville vers un crématorium et découvre, en explorant les locaux de l'usine, que le soylent green est en réalité fabriqué à partir des cadavres euthanasiés : cet aliment est, selon le discours officiel, censé être fabriqué à partir du plancton. En réalité, même les océans sont devenus stériles et l'anthropophagie est désormais intégrée au système alimentaire humain.

Pourchassé par les tueurs au service du gouverneur Santini, dont Tab Fielding, Thorn finit par être sévèrement blessé. Quand son supérieur arrive à sa rescousse, Thorn se met à hurler que le « soylent green est fabriqué avec des gens qui servent de bétails ». Il supplie son supérieur de tout révéler.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Soleil_vert

(code recherche : SOCDEM)

Publié dans Société, Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article