NOUVELLE ASSEMBLÉE

Publié le par N.L. Taram

Où sont-ils donc, tous ces élus
Dont on nous parle aux élections?
Ils sont ailleurs, bien loin d'ici,
Nuits tropicales, clairs horizons.
Soleil de feu sur l
e lagon de Moorea,
Cocotiers géants de Bora Bora.
Technicolor, mon
cœur qui bouge
Voudrait connaître tous les printemps.

(inspiré par Charles Trenet)

NOUVELLE ASSEMBLÉE

Il est vrai qu’ils ont été, dès leur élection, très occupés :

Une matinée pour élire le président du gouvernement et une autre matinée pour élire le président de l’assemblée… 

Pas évident avec 38 voix sur 57 J

 

Et depuis plus rien, dans les médias c’est : Miss Tahiti, préparation du Heiva, Miss Dragon, course de va’a, surf pro, les élèves interprètent Hamlet, la Polynésie invitée à Shanghai, un huissier pour Miss Tahiti,… et la liste est longue.

Je n’ai, bien sur, rien contre ces informations et je pense que de nombreux lecteurs sont intéressés.

Mais où est passée notre assemblée ?

 

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

André 08/06/2018 10:23

Roosevelt disait qu’en politique rien n’est laissé au hasard. Si on suit la presse, la vraie avec un œil critique parfois il y a matière à s’interroger comme le coût des salles qui varie en fonction du marché curieusement calé sur la tendance politique de l’intervenant, pur hasard. Un exemple à méditer, un bled rural de 3000 personnes un Édile se présente pur un troisième mandat et la population découvre une liste dissidente d’opposition avec site internet grand buzzz etc... puis tout ce bazar retourne à l’anonymat après sa réélection sur marge. Pour certains élus, pas tous évidemment et j’insiste sur ce point, je les compare à des chihuahuas qui se baladent dans un sac de luxe.

N.L. Taram 08/06/2018 19:20

Concernant la Polynésie dont les 118 îles sont réparties sur une superficie égale à l’Europe, ce n’est pas évident pour les petits partis de trouver 5 candidats (par exemple les Gambier 1500 km de Tahiti). Et des difficultés pour obtenir les documents nécessaires auprès des maires dont la plupart sont « arrosés » par les grands partis. Nous avons eu plusieurs exemples dans ce genre lors de nos dernières élections. De plus un parti qui n’a pas les candidats dans une des sections est d’office éliminés. Bonjour la Démocratie…

André 07/06/2018 09:26

Nos élus sont des boulets ils sont peu ou mal formés sur les questions économiques et financières qui sont aujourd’hui la clé de nos sociétés qui tiennent sur le montage de la dette. La France comprend quelque 619000 élus pour 119000 en Allemagne et 566000 aux USA. Alors oui, il faudra passer par une réduction de ces élus et une meilleure formation. Au hasard des problèmes, citons ce que nos élus ne veulent pas voir, ces quelque 34 milliards de subventions accordées par l’état et les collectivités à 250000 associations avec beaucoup d’opacité malgré l’existence du livre « jaune budgétaire », insulte à la démocratie parlementaire depuis 1962 s’insurge Pierre-Patrick Kaltenbach, énarque, ancien magistrat de la cour des comptes, auteur « d’associations lucratives sans but » – Ed Denoël 1996 - (Le Figaro – 26/6/12 – Ces très chères associations)

N.L. Taram 07/06/2018 22:17

Bonjour André,
je vois que ce genre de problème n'est pas une spécificité polynésienne et qu'en France, c'est pire. Pourtant la base de la démocratie se sont bien ces assemblées de représentants que nous avons élus. J'ai cru comprendre dans les derniers articles que j'ai lu à ce sujet, que le gouvernement français avait l'intention d'apporter plusieurs modifications. Alors mieux ou pire ??

Didier MOREAUX 04/06/2018 17:49

Ben , maintenant qu'ils sont élus avec grosse paye , il faut bien qu'ils dépensent cela et qu'ils fassent des notes de frais ! Aussi , ils voyagent et prennent du repos , c' est dur de dépenser de l' argent mal gagné !

N.L. Taram 04/06/2018 20:29

Bonjour Didier, bien vu…
Pourtant c’est pas les dossiers en instances qui manquent. Pour les problèmes de la caisse « maladie » et caisse « retraite », le texte était prêt avant les élections mais pour des raisons électorales, il a été reporté. Cela fait 10 ans que l’on dénonce ces problèmes… Quant aux sans emploi, aux SDF, à la délinquance, les chiffres ne font qu’augmenter. Il faut éviter le « Papeete by night » pour des questions de sécurité…