HUMOUR & RELIGION

Publié le par N.L. Taram

Une  vieille religieuse qui vivait dans un couvent à côté d'un chantier de construction remarqua le langage grossier des travailleurs et décida de passer du temps avec eux pour corriger leur façon de parler.

Elle décida donc de prendre son déjeuner avec les travailleurs pour  parler avec eux.

Elle mit son sandwich dans un sac de papier et alla à l'endroit où les hommes mangeaient.

Elle s’approcha du groupe et avec un grand sourire dit :

"Eh, les hommes, savez-vous qui est Jésus-Christ ?"

Ils secouèrent la tête et se regardèrent l’un et l'autre d’une manière très confuse.

Un des travailleurs cria : «Y a ti quéqu’un qui connaît Jésus-Christ ? »

Un des travailleurs demanda : «Pourquoi ? »

Le travailleur répondit :

« Parce que sa femme est ici avec son casse-croûte ! »

 

LES ENNEMIS DE JEAN

 

Voici une très belle histoire : Jean, 98 ans et aucun ennemi !

Vers la fin de la messe du dimanche, le prêtre demande :

- Combien d'entre vous ont pardonné à leurs ennemis ?

80 % des gens lèvent la main.

Le curé répète sa question.

Tous lèvent la main cette fois-ci, sauf un vieillard, un golfeur passionné qui s'appelle Jean.

Il assiste à la messe seulement quand la météo est mauvaise.

- Jean,... puisqu'il ne fait pas assez beau pour jouer au golf, je vous souhaite la bienvenue dans notre église.

Vous ne voulez pas pardonner à vos ennemis ?

- Je n'ai aucun ennemi, répond-il tranquillement.

- Jean, ceci est très inhabituel. Quel âge avez-vous ?

- 98 ans.

Toute la foule se lève et l'applaudit.

- Monsieur Jean, pourriez-vous, s'il vous plaît, venir devant l'autel, et nous dire comment une personne peut vivre 98 ans et n'avoir aucun ennemi ?

Le vieux Jean marche le long de l'allée et vient dire tout simplement au micro :

- Ils sont tous morts, ces fils de putes !...

Le Petit Baigneur - Film

L'angoisse du premier sermon

 

Un jeune curé, très angoissé, est incapable de prononcer un seul mot le jour de son premier sermon.

Le lendemain il va voir l'archevêque et lui demande quelques conseils pour être à  la hauteur, au sermon du dimanche suivant.

L'archevêque lui conseille alors de se verser quelques gouttes de vodka dans un grand verre pour se sentir plus "détendu."

...

Le dimanche suivant, le jeune prêtre suit le conseil et réussit à  parler sans être paralysé, et sans avoir le trac.

...

De retour à  la sacristie, il trouve une lettre laissée par l'archevêque, ainsi rédigée :

 

" Mon Fils, la prochaine fois, mettez quelques gouttes de vodka dans un grand verre d'eau et non quelques gouttes d'eau dans la bouteille de vodka.

D'autre part, je tiens à  vous faire part des quelques observations suivantes, afin que vous amélioriez encore un peu vos prochains prêches.

 

1) - Il n'est nul besoin de mettre une rondelle de citron sur le bord du calice.

2) - évitez de vous appuyer sur la statue de la Sainte Vierge et surtout, évitez de l'embrasser en la serrant étroitement dans vos bras.

3) - Il y a 10 commandements et non pas 12.

4) - Les apôtres étaient 12, non pas 7, et aucun n'était nain.

5) - Nous ne parlons pas de Jésus Christ et ses apôtres comme de "JC & Co".

6) - Nous ne nous référons pas à  Judas comme à  "ce fils de pute".

7) - Vous ne devez pas parler du Pape en disant "Le Parrain".

8) - Ben Laden n'a rien à voir avec la mort de Jésus.

9) - Les murailles qui se sont effondrées au septième jour ne se trouvaient pas à  Mexico mais à Jéricho !

10) - L'eau bénite est faite pour bénir et non pour se rafraîchir la nuque.

11) - Ne célébrez jamais la messe, assis sur les marches de l'autel.

12) - Ponce Pilate a dit "vos histoires je m'en lave les mains", et non "vos conneries, je m'en bats les couilles".

13) - Les hosties ne sont pas des gâteaux à apéritif à consommer avec le vin de messe.

14) - Les pêcheurs iront en enfer et non "se faire enculer chez les papous".

15) - L'initiative d'appeler les fidèles à danser était bonne, mais pas celle de faire la chenille dans l'église.

16) - L'homme assis près de l'autel et que vous avez qualifié de "vieux pédé" et de "travelo en robe longue", c'était moi...

 

Sincèrement l'Archevêque.

 

PS : Jésus n'a pas été fusillé, mais crucifié.

Le Paradis ou l'enfer.

Un type meurt sur la frontière franco-suisse, quand il arrive au ciel, Saint Pierre lui dit:

- Bon votre vie sur terre, pas terrible, quelques adultères, pas souvent la messe, un blasphème, je ne peux pas vous faire entrer au paradis, mais comme vous n'avez rien commis de grave, et que vous êtes mort sur la frontière, je vous laisse le choix entre l'enfer suisse et l'enfer français.

- Mais Saint Pierre, je ne connais ni l'un ni l'autre, pourriez vous m'en dire un peu plus ?

- Et bien l'enfer suisse, on vous met dans une grande marmite pleine d'huile de vidange, des petits gnomes très vilains qui sentent mauvais mettent des bûches sous ta marmite, un dragon vient allumer les bûches et vous cuisez toute la journée et le lendemain, pareil !

- Et l'enfer français ?

- Et bien l'enfer français, on vous met dans une grande marmite pleine d'huile de vidange, des petits gnomes très vilains qui sentent mauvais mettent des bûches sous la marmite, un dragon vient allumer les bûches et vous cuisez toute la journée et le lendemain, pareil ! Mais moi, je serais vous, je prendrais l'enfer français...

- Mais Saint Pierre, c'est la même chose !

- Non, dans l'enfer français, un jour les gnomes sont en grève, un jour on n'a pas livré les bûches, un jour le dragon est en RTT, un jour on ne trouve plus la marmite, un jour on n'a pas commandé l'huile de vidange.

 

Le Sauveur

 

Dans la jungle, un athée est poursuivi par un tigre.
Au moment où le fauve le rattrape et s’apprête à le dévorer, l’athée se met à genoux et implore Dieu de le sauver.
Tout à coup une lumière apparaît entre le feuillage des arbres, le tigre se fige dans son élan, et la voix de Dieu gronde dans la forêt.
«Comment oses-tu me supplier, toi qui m’a toujours ignoré!!!»
«Je vous en supplie, sauvez-moi, désormais je croirai en vous!»
Dans ces temps difficiles, Dieu jugea intéressant, de pouvoir, à bon compte convertir un athée.
«Je veux bien être miséricordieux, mais compte tenu de ton passé, la seule chose que je veuille bien faire, c’est de convertir le tigre en un bon chrétien.»
L’athée poussa un ouf de soulagement.
Au même moment un éclair s’abattit sur l’animal qui retombe à terre.
«Bénissez-moi, Seigneur, s’exclama le tigre, ainsi que la nourriture que je vais prendre. Au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit. Amen.»

Publié dans Humour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article