Manifeste des Anationalistes

Publié le par N.L. Taram

L’anationalisme est une idéologie promouvant la sortie des clivages nationaux.

Anationalisme est un terme originaire du mouvement espérantiste. Il s'agit d'un concept politique qui regroupe tout ou partie des idées suivantes :

  1. un antinationalisme radical,
  2. l’universalisme,
  3. le mondialisme,
  4. la reconnaissance d'une tendance historique conduisant à l'homogénéisation linguistique au niveau mondial, et même parfois un certain désir d'accélérer cette tendance,
  5. la nécessité pour le prolétariat mondial de s'éduquer et de s'organiser en accord avec ces idées,
  6. l'utilité de l'espéranto en tant qu'instrument d'une telle éducation politique.

Bien que conçu au sein de l'Association Mondiale Anationale, SAT, l'anationalisme n'est pas considéré comme l'idéologie officielle de cette organisation. Toutefois il n'est pas étonnant que l'anationalisme soit né dans la SAT, puisque, comme le montre le point 5. ci-dessus, l'anationalisme est une idéologie prolétarienne.

 

Eugène Lanti

Précurseurs

Les premières idées anationalistes apparaissent sous forme embryonnaire dans le projet de « Fédération Internationale des Travailleurs Espérantistes » proposé par la Fédération des Travailleurs Espérantistes de Bohême avant la première guerre mondiale. Ces idées, renforcées par l'expérience de la guerre, ont fortement imprégné les fondateurs de la SAT en 1921. Elles sont particulièrement apparentes dans l'essai d'Eugène Lanti, For la Neŭtralismon! (« À bas le Neutralisme ! »), originellement publié sous le pseudonyme de "Sennaciulo" ("l'Anational").

………….

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Anationalisme

 

Pour une lecture "plein écran" du fichier, cliquez sur le lien suivant :l

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article