PENSÉE UNIQUE

Publié le par N.L. Taram

L'expression « pensée unique » est généralement utilisée dans le monde politico-médiatique européen pour accuser de conformisme les idées considérées comme majoritaires dans leurs pays respectifs et dans l'Europe communautaire, surtout depuis le dernier quart du xxe siècle.

Elle vise à dénoncer :

- pour les uns ce qu'ils considèrent comme une domination idéologique qui promeut certains choix de société, présentés comme seuls légitimes, concernant l'économie, l'intégration européenne, la libéralisation des mœurs, l'immigration, etc.

- pour les autres ce qu'ils voient comme la permanence d'un esprit étatique, collectiviste, centralisateur et nationaliste promu comme seule voie respectable pour servir l'intérêt général et devant primer les libertés et responsabilités individuelles ainsi que l'ouverture sur le monde.

Des groupes ayant chacun une pensée déterminée peuvent s'accuser mutuellement d'avoir une « pensée unique ». Il s'agit alors en fait d'une pensée de groupe.

…………………

Certains groupes et hommes politiques montrent une tendance à accuser toute personne critiquant leurs opinions de « pensée unique ». Cette expression est fréquemment utilisée pour éviter à l'accusateur de remettre ses idées en question. En ce sens, il se trouverait exonéré de l'exercice délicat de la confrontation de sources. Il sélectionnerait ainsi les sources et les arguments selon ses besoins voire ses envies.

Ce terme est ainsi devenu un classique des groupes aux idées extrêmes (extrême droite, extrême gauche,), certains construisent ainsi de véritables théories de complot politico-médiatiques visant à les faire taire.

L'accusation de pensée unique est donc souvent utilisée pour fermer le débat, et, paradoxalement, pour imposer sa seule vision comme vraie, puisque toutes les autres seraient « issues de la pensée unique ». Par exemple, comme le dit Jean-Paul Fitoussi :

« Il n’y a de pensée que dans la clarté, dans celle des idées, comme dans celle des convictions. Il faut que celles-ci soient fortes pour qu’un véritable débat intellectuel puisse avoir lieu. Afficher comme seul credo, son mépris pour la « pensée unique » — vocable péjoratif par excellence — constitue un alibi commode pour éviter le débat d’idées. »

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pens%C3%A9e_unique

 

----------o----------

 

Mes ami(e)s libres penseurs ne tombez pas dans le panneau de la pensée unique et acceptez que d’autres personnes pensent différemment que vous.

----------o----------

 

Crèches de Noël : la réponse intolérante des bouffeurs de curés de La Libre pensée

Par Dom Bochel Guégan
Chroniqueuse société

………..

Le diktat de la pensée unique

 

Je respecte toutes les croyances, même les plus imbéciles et tant qu'on ne me contraint pas à croire ou à prier telle ou telle divinité ou à m'agenouiller devant la représentation de la nativité (ce qui, à ma connaissance n'est pas le cas dans les mairies), si les crèches de Noël font plaisir à la majorité de mes concitoyens, tant mieux pour eux. Je ne soutiens pas l'interdiction du voile islamique dans la rue, pas plus que de n'importe quel autre signe religieux.

 

Pour ma part, je crois en l'humain et en mon chien.

 

Je refuse qu'on me permette ou non, le droit de me revendiquer laïque, et j'estime que lorsqu'on produit une réponse aussi intolérante, aussi peu respectueuse de la liberté de pensée de chacun, de l'être humain et ses croyances, il s'agit ni plus ni moins que de diktat de pensée unique.

 

Que si on doit se lever contre ceux qui voudraient nous imposer leur religion, leurs prières et leur Dieu, il est tout aussi important de s'élever contre ceux dont le prétendu combat à la liberté masque en réalité un diktat laïciste tout aussi dangereux.

 

"Fédération de la dictature de la pensée", voilà donc un nouveau nom qui leur irait très bien.

 

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1286584-creches-de-noel-la-reponse-intolerante-des-bouffeurs-de-cures-de-la-libre-pensee.html

Moruroa, 25 décembre 1963, crèche montée par les militaires « Légion-Génie » du 5ème RMP à laquelle j’ai participé.

Moruroa, 25 décembre 1963, crèche montée par les militaires « Légion-Génie » du 5ème RMP à laquelle j’ai participé.

Je suis athée, mais cela ne m’empêche pas d’apprécier les crèches, de visiter de vielles églises, d’avoir des amis de différentes croyances, opinions politiques, goûts artistiques (musique, littérature, peinture,…), loisirs, etc.

Peinture murale de l’église Saint-Perdufle, XIIème siècle -  La Masse (commune des Junies – Lot)

Peinture murale de l’église Saint-Perdufle, XIIème siècle - La Masse (commune des Junies – Lot)

Quoiqu’athée, j’ai toujours aimé les « Santons de Provence » dont certains font partie de mes gadgets sur mon bureau.

PENSÉE UNIQUE

Publié dans LIBRE PENSÉE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article