LA MONDIALISATION DU LOT EN 1949/50 (1)

Publié le par N.L. Taram

LA MONDIALISATION DU LOT EN 1949/50 (1)

CAHORS-MUNDI

Nos communes sans frontières

EN 1949-1950, le Lot se proclamait “Territoire Mondial”
et de nombreuses communes lotoises adhéraient au projet des Citoyens du Monde

 


24 ET 25 JUIN 1950 - BANDEROLES ET DRAPEAUX DANS LES RUES - CAHORS CÉLÈBRE SA MONDIALISATION
 

Quand Cahors et le département du Lot se sont déclarés "Territoire mondial"

LE 30 JUILLET 1949, alors que l'humanité était encore secouée par les horreurs de la dernière guerre et par le spectre d'Hiroshima et de Nagasaki, Cahors fut la première ville à signer la Charte de la Mondialisation grâce à l'adhésion de ses habitants, de ses élus communaux et au soutien de personnalités nationales et internationales.

Les mois suivants, 239 communes sur les 330 que compte le département lotois s'enflammaient à leur tour pour le projet d'une planète sans frontières régie par une loi mondiale...

Les 24 et 25 juin 1950, Cahors célébra sa Mondialisation, en présence du tout nouveau prix nobel de la Paix. Le lendemain même démarrait la guerre de Corée.

L'ÉTEINCELLE GARRY DAVIS

 

« Je me souviens du Citoyen du Monde Garry Davis. 
Il tapait à la machine sur la place du Trocadéro. »

Georges Perec, Je me souviens

LE 25 MAI 1948, Garry Davis, pilote de bombardier durant la seconde guerre mondiale, décide de renoncer à toute nationalité en remettant symboliquement son passeport au consulat américain à Paris pour protester contre la guerre qui a causé les catastrophes d’Hiroshima et Nagasaki.

LE 19 NOVEMBRE 1948, le projet mondialiste se révèle aux yeux de l'opinion publique, lors d’une intervention impromptue de l'Assemblée générale de l’ONU qui se tenait alors au Palais de Chaillot à Paris. À cette occasion, Garry Davis, rapidement interrompu, et Robert Sarrazac à sa suite, déclament le texte suivant (attribué à Albert Camus) :

« Au nom des peuples du monde qui ne sont pas représentés ici, je vous interromps.
Mes paroles seront sans doute insignifiantes pour vous. 
Et pourtant notre besoin commun d’un ordre mondial ne peut être plus longtemps négligé.
Nous, le peuple, nous voulons la Paix que seul un gouvernement mondial peut donner.
Les États souverains que vous représentez ici, nous divisent et nous mènent à l’abîme de la guerre.
J’en appelle à vous pour que vous cessiez de nous entretenir dans l’illusion de votre autorité politique. 
J’en appelle à vous pour que vous convoquiez immédiatement une Assemblée Constituante Mondiale 
qui lèvera le drapeau autour duquel tous les hommes pouvent se rassembler : 
Le drapeau de la souveraineté d’un seul gouvernement pour un seul monde.
Si vous manquez à cette tâche, écartez-vous, 
une Assemblée des Peuples surgira des masses mondiales pour bâtir ce gouvernement.
Car rien de moindre ne peut nous servir. »
 

 
L'INTERVENTION A L'ONU DE GARRY DAVIS ET ROBERT SARRAZAC LE 19 NOVEMBRE 1948

LE 9 DÉCEMBRE 1948, lors d'un meeting à Paris au Vélodrome d'hiver, Garry Davis, entourré de ses partisans, 
fera un discours où il proclamera sous les applaudissements son appel pour la Paix.

LE 24 DÉCEMBRE 1948, Garry Davis et Robert Sarrazac et deux autres membres du conseil de mondialisation, 
sont reçus par le président de la République, Vincent Auriol, natif de la ville mondialisée de Revel
.

LE 30 DÉCEMBRE 1948, le conseil municipal de Cahors adresse son soutien à Garry Davis pour son action pour la paix. 

 

Soutenus notamment par Robert Sarrazac, les mondialistes élaboreront par la suite une Charte de la Mondialisation 
qui sera proposée au Conseil municipal de Cahors et à son maire, le Docteur Calvet.
 

 
GARRY DAVIS JANVIER 1949

Cahors 2006 (photo Taram)

 

à suivre...

(code recherche : SOCCIT)

Source :

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article