LES FABLES DE LA FONTAINE (1)

Publié le par N.L. Taram

Le Lion devenu vieux.


Le lion, terreur des forêts, 
Chargé d'ans et pleurant son antique prouesse, 
Fut enfin attaqué par ses propres sujets, 
Devenus forts par sa faiblesse.
Le cheval s'approchant lui donne un coup de pied; 
Le loup, un coup de dent; le bœuf, un coup de corne. 
Le malheureux lion, languissant, triste, et morne, 
Peut à peine rugir, par l'âge estropié.
Il attend son destin, sans faire aucunes plaintes, 
Quand voyant l'âne même à son antre accourir:
«Ah! C'est trop, lui dit-il ; je voulais bien mourir; 
Mais c'est mourir deux fois que souffrir tes atteintes.».

Jean de La Fontaine

 

Une citation :

 

"Il sait bien ce qu'il fait le gredin ! Il le sait le petit salaud ! Le charognard ! ... Il nous a bien vus dépérir ! Il est aussi vicieux que méchant !" Louis Ferdinand Céline "Mort à crédit" (1936)

 

LES FABLES DE LA FONTAINE (1)

Dernière nouvelle "flash" :

 

 

Publié dans Littérature, Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Bonjour Taram, la page ne peut être tournée ce qui a été fait, bien ou mal, est encore dans le présent.
La dissolution ne remettra pas obligatoirement les compteurs à zéro, car les filous qui attendent dans l'ombre du chêne une fois au soleil, même éclairés, ils seront toujours des filous. Nous l'avons vu avec le Psdt CHIRAC à l'élection qui s'en suivit se sont ceux qui était avaient été écartés pour mauvaise gestion et affaires pas clean qui sont revenus en force. Le peuple n'a pas la réaction qu'ont les sages en de pareilles circonstances, le vieux routier le sais, en fait il ne prépare pas sa sortie mais peut être son retour ou tout au moins à tirer les ficelles fut-ce t-il à l'ombre...
Répondre
C
Des gens formatés ou qui viennent pour leur propre intérêt, s'est partout la même chose, donc aucun n'est compétent avec en plus le manque de charisme (venant du cœur), personne ne s'implique sauf pour défendre ses propres intérêts, depuis les années 80 ça ne bouge pas. Par contre, en plus de rendre opaque leurs agissements (quand il y en a) ils savent recevoir les coups et mentir.
N
Bonjour Claude (?),
C'est certain, le "vieux lion" l'a dit, il continuera à tirer les ficelles. Mais a-t-on le choix ?
Personnellement, je ne m'intéresse pas aux personnes mais au programme de leur mouvement. Ceux qui nous promettaient le changement n'ont rien changé et, en plus, ont fait preuve d'incompétence. Aux dernières élections territoriales, j'avais décidé d'analyser et de noter chaque programme afin de voter pour celui qui aurait la meilleure note. J'ai pas eu le choix, sur 9 listes il n'y avait qu'un seul programme cohérent détaillé et surtout chiffré (256 pages). Et ceux qui promettaient le changement ont publié leur programme une semaine après le 1er tour et suite à plusieurs demandes... pas sérieux !
T
bonjour taram
c'est par hasard ta fable de la fontaine ou tu as pris cette histoire pour te moquer de nos politiques ?
Répondre
N
Bonjour Titaua,
tout à fait par hasard... Je pouvais pas savoir que notre ex-président allait demander la dissolution de l'assemblée :-)
Par contre pour les 4 animaux de la fable, le lion, le cheval, le bœuf et l'âne, nous avons le choix. A toi de voir qui correspond le mieux à chaque animal... selon tes convictions.