AIR TAHITI NUI

Publié le par N.L. Taram

Bonne-annee.JPGDéjà un an......
  
Enfin une bonne nouvelle pour 2010 !!!
 
Air Tahiti Nui: objectif en 2010, atteindre l'équilibre
le 5 janvier 2010 à 12:11  | source: Tahitipresse >>>>>  link
Tahitipresse a disparu ainsi que son site, mais voici un extrait de l'article :

ATN-Vernaudon.jpg .................................

Christian Vernaudon (PDG d'Air Tahiti Nui): Nous venons en effet d'annoncer qu'Air Tahiti Nui a équilibré ses comptes pour le second semestre 2009,...
Merci au gouvernement Temaru !
et donc finira l'année 2009 avec une perte de l'ordre de 2 milliards Fcfp...
Ah ! quand même 2 milliards à sortir de notre poche !
 et nous avons à présent la conviction que nous pourrons également être à l'équilibre sur toute l'année 2010, et de ce fait, de ne pas avoir à solliciter auprès du Pays de l'aide pour combler des déficits.
Je note mais j'en suis pas si sur ! En effet...
..................
Tahitipresse: Pour assurer la rénovation des cabines des avions, la compagnie doit faire appel aux finances publiques...
-. Le gros de ce financement vient en effet d'apports du Pays, notamment sous la forme d'augmentation de capital, puisque le Pays a déjà apporté un milliard de capital en novembre 2009. Il a inscrit au budget 2010, en section d'investissement, un milliard en autorisation de programmes pour ces investissements.

C'est à dire que nous avons déjà filé 1 milliard, il y a deux mois et que nous allons refiler encore 1 milliard très prochainement !
........ J'y crois plus !!!


Aspirateur-ATN.jpgJe vous rappelle un "excellent" article :

UNE POMPE A FRIC : AIR TAHITI NUI
publié sur ce blog le 19 août 2009 avec un lien sur le rapport de la Chambre Territoriale des Comptes.

 

Je viens de le rééditer, voir l'article précédent...

Publié dans Economie PF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sylvie Anne 05/01/2011 13:02



Parfaitement d'accord Christian, les agences de voyage sont souvent incompétentes et ignorantes. Lorsqu'une vahine de mon agence, essaie de me vendre une destination, un séjour, je lui demande "
tu connais ?". La réponse est toujours la même, " non je n'y suis jamais allée mais il parait que .... " . Un peu léger comme pretation ! Aucune certitude, que de l'approximatif
! En tant que bretonne, je ne pourrais pas vanter les mérites de Strasbourg, où je n'ai jamais mis les pieds. C'est ainsi que seules les valeurs sures fonctionnent et que de îles magnifiques
telles que Raivavae, Maupiti, ou Ua Huka, ne sont jamais proposées alors que ce sont les vrais joyaux du Fenua. Air Tahiti continue d'imposer sa loi, ses horaires  et ses destinations
"rentables". Tant pis pour les îles et atolls méconnus mais pourtant si beaux. Compétence et formation des personnels sont indispensables  pour un tourisme varié et de qualité. Il est plus
que temps de casser les mythes éculés.


 


 



Christian Penilla y Perella 04/01/2011 19:36



Je vais vous compter une histoire absurde qui date d'à peine de plus d'une décennie:


 


C'est un cadre d'entreprise, la trentaine, travaillant dix heures par jour compris le samedi . Cela existe encore.


Ce cadre décide de prendre une année sabatique dans le pacifique.


Vivant dans la ville de Lille ( France) il s'adresse à une agence de voyage du lieu pour lui préparer un séjour de trois mois en Polynésie. Il leur demande de lui organiser son
séjour.


L'agence se trouve incapable d'organiser unséjour suivi vu  le nombre réduit d'hotels présents en Polynésie.


Alors il prend le risque de venir quand même dans notre pays.


Grande surprise , lui à qui on avait proposé trois hotels, un à Tahiti, un à Moorea et un à Bora Bora, découvre qu'ils étaient bien plus nombreux.


Cette homme a passé trois mois à parcourir la Polynésie.


La même aventure est arrivé à un couple de retraités américains que j'ai bien connu.


On est en droit de s'interroger sur l'efficacité de notre office de tourisme;


 


Je signale que aux îles Hawaï l'office du tourisme est privé et qu'il y a appel d'offre de l'état pour en avoir la gestion.


 






Christian Penilla y Perella 04/01/2011 11:15



Taram


 


Le problème ce n'est pas Air Tahiti Nui, n'importe comment il faut des avions pour transporter les touristes , le problème c'est la gestion de Air Tahiti Nui.


La nature a horreur du vide, d'autres l'aurait remplacé.


Et ce problème qui nous coûte si cher est insoluble avec des incapables. Toutes les SEM en Polynésie  ont le même problème. 


Le privé au privé et le public au public . Dans le privé il y a obligation de résultat ou on te vireou on met la clef sous la porte.


Les SEM, on bouche les trous avec l'argent public, c'est trop facile.


Si nous avions des gens normaux au pouvoir ils auraient fermé toutes les SEM . Une SEM ne peut foctionner que dans une société où les individus agissent en responsables ce qui n'existe
pas en Polynésie depuis quelques décennies. Notre pays a été pourri par le fric et l'irresonsabilité.Si la justice avait sévi dés 1984 dés les premiers dérapages nous n'en serions pas
là.


Quelques clients en prison aurait été bénéfique , en premier des coups de baton cela fait du bien , en second notre prison locale ne serait pas dans un état lamentable , les élus s'en
serait mieux occupé. Double bénéfice pour le pays.



N.L. Taram 04/01/2011 12:04



Christian,


c'est toujours ce que j'ai essayé de faire comprendre à ceux qui craignent des licenciements : s'il y a des passagers, il y a des vols et donc des avions et donc du personnel. Ce qu'il faut c'est
des clients... et de bons gestionnaires !


Même chose pour les autres entreprises... Je répète sans cesse "La subvention tue la production"



Don Quichotte de Mahina 04/01/2011 10:27



Taram,


Une prime à chaque personne désirant venir en Polynésie, serait revenu moins cher pour le pays que de financer cette compagnie
aérienne.


Le touriste, aurait évidemment dépensé cette prime localement (cfp).


Je crois que cette offre a déjà  été pratiquée, ailleurs.



N.L. Taram 04/01/2011 10:29



Saludo Don Quijote de Mahina,


ATN : 26 milliards d'argent public en 2007, nous devons en être à 30.....


Bien sur il y a de la défiscalisation de France, mais c'est toujours de l'argent public.


Il y a aussi, le fric du Pays passé en capital pour l'achat d'avions, mais c'est toujours de l'argent public dont on ne touchera
jamais les dividendes. En gros, 2 milliards par an pour l’exploitation... c'est une histoire de fous !!!!


Le gouvernement vient de débloquer 277 millions pour que TNTV puisse finir l'année 2010....


Combien de logements sociaux, combien de soupes populaires ???


 


Je suis déçu que mon article sur le gaspillage n'ait pas fait de commentaire....


Supprimer des postes dans la fonction publique pour faire des économies, n'a jamais été la bonne solution. Cela crée du chômage et une
baisse du pouvoir d’achat donc des rentrées fiscales. Il vaut mieux répartir ce personnel et le rendre PRODUCTIF !!!! 200 postes de santé supprimés..... Par contre au niveau des ministères
inutiles et du CESC qui coûte et ne sert à rien… silence radio !!!!!



Tartarin 06/01/2010 03:49



« Nous venons en effet d'annoncer qu'Air Tahiti Nui a équilibré ses
comptes pour le second semestre 2009,... »
Voilà encore un exemple du baratin trompeur de Christian Vernaudon.


NON ! Les comptes ne sont pas équilibrés, c’est seulement l’exploitation du
2ème semestre 2009 qui est équilibré. Ce que nous aimerions savoir, c’est le cumul des déficits depuis la création de la société : Facile, il suffit de nous donner le chiffre qui
figure au compte « Report à nouveau » du bilan 2009, auquel il faudra ajouter les 2,2 milliards CFP de déficit de 2009.


Voilà quelques chiffres que j’ai trouvé :


- 2001 (déficit cumulé des années précédentes) = 3 milliards,


- 2002 = exploitation : - 1 milliard mais bilan - 77 millions grâce à des transferts et subvention,


- 2003 = exploitation : - 1 milliard mais bilan + 387 millions grâce à des transferts et subvention,


- 2004 = bilan - 98 millions,


- 2005 = exploitation - 2,4 milliards,


- 2006 = exploitation - 4,3 milliards,


- 2007 = exploitation - 1,9 milliards,


- 2008 = exploitation - 5,3 milliards,


- 2009 = exploitation - 2,2 milliards.


Cela nous fait combien de milliards au total (22 milliards environ) ?


Va-t-on continuer longtemps à jeter l’argent par les hublots 
???


 


 



Taram 06/01/2010 09:25


22 milliards environ de perte d'exploitation en 11 ans, auxquels il faut rajouter "26 milliards de F CFP (217,88 millions d’€) le montant total des aides
publiques dont a bénéficié la compagnie depuis sa création." (Chambre Territoriale des Comptes).
SOIT 330.337 SMIG/MENSUEL à 145.306 FRANCS CFP !!!!!!