BAISERS VOLÉS ♥♥

Publié le par N.L. Taram

Suite de quelques classiques du cinéma français qui rappelleront des « souvenirs délicieux »…

Après « Insouciances et premiers émois », voici venu le temps des « Découvertes de l’adolescence ».

----------o----------

« BAISERS VOLÉS »

 

Film de François Truffaut, 1968 avec Jean-Pierre Léaud, Claude Jade, Daniel Ceccaldi et Mikaël Lonsdale. C’est là le véritable point de départde la sage d’Antoine Doinel, fausse autobiographie, faux psychodrame, fausse chronique réaliste, mais dans ses meilleurs moments, vrai portrait d’un certain malaise.*

 

 

 

 

 

 

 

 « LE BEAU SERGE » et « LES COUSINS »

Films de Claude Chabrol, 1959 avec Jean-Claude Brialy, Gérard Blain, Bernadette Lafont (pour le 1er) et Juliette Mayniel (pour le 2ème). Les premiers films de Chabrol trahissent une hésitation, la difficulté à trouver une prise sur le monde, que le cinéaste contourne par la dérision, la méchanceté, la fascination pour la bêtise et la médiocrité bourgeoise ou populaire.*

Le Beau Serge est considéré comme étant le premier film de la Nouvelle Vague

 

 


 

 

Les cousins

 

 


 

 

« LES TRICHEURS »

 

Film de Marcel Carné, 1958 avec Jacques Charrier, Pascale Petit, Andréa Parisy, Laurent Terzieff et Jean-Paul Belmondo. Ce film obtint un énorme succès, Carné prétend pénétrer la jeunesse de 1958 et ses problèmes. Sa peinture fabriquée et toute extérieure, manque de force autant que de vérité.*

 

 

 

 

 

 

 

* Extraits du « Dictionnaire du Cinéma » Larousse

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article