BIO, le mot à la mode

Publié le par Taram N.L.

BIO, c’est quoi ?

La biologie, appelée couramment la « bio », est la science du vivant. Prise au sens large de science du vivant, elle recouvre une partie des sciences naturelles et de l'histoire naturelle des êtres vivants (ou ayant vécu). Toutefois la distinction entre organismes vivants et non vivants est parfois difficile et la détermination de l'objet spécifique de la biologie n'a rien d'évident.

Nous avons :Tas de ferraille

-          Les voitures « bio »… voitures naturelles ? disons, tas de ferraille se déplaçant grâce à l’énergie naturelle (excepté le pétrole évidemment).

-          Les fare « bio-climatique » … nous en avons parlé le 11 octobre dernier. Tu parles d’une découverte, ils existaient lorsque le premier touriste est arrivé à Tahiti (un certain Samuel Wallis).

-          L’agriculture « bio »… Voilà qui est nouveau, nos ancêtres, s’ils peuvent lire ces articles, doivent bien se marrer.

Plein cap sur le bio : l'exemple de Tikehau

le 24 octobre 2009 à 15:37  | source: Tahitipresse  | 4 commentaires


Dans le cadre du Contrat urbain de cohésion sociale (CUCS), Oscar Temaru a proposé aux maires qui le souhaitaient de l'accompagner, vendredi, pour une visite d'une exploitation agricole originale sur un motu de l'atoll de Tikehau, dans les Tuamotu. A l'île d'Eden, sur un sol corallien poussent fruits et légumes, intégralement "bio". Un exemple à méditer qui semble avoir fait des émules.

Lire la suite sur >>>  link
.....................................................................................

Une trentaine de missionnaires (combien ça nous coûte ?) s’est rendu à Tikehau pour visiter l’île d’Eden et ils ont trouvé la solution qui va enfin assurer notre « autosuffisance alimentaire ». Cela grâce aux conseils éclairés d’une secte du Mont Thabor.

Trouvé sur le net : ………………………………………














Il s’agit d’une communauté chinoise de confession pentecôtiste qui vit dans cet atoll en totale autarcie. UNNS est l’abréviation d’une date 1997 (soit Un, Neuf, Neuf, Sept). Cette communauté a été fondée par le prophète Elie Hong, qui vit à Taïwan. Il s’agit d’une communauté chrétienne. Quelques recherches sur le Net permettent de découvrir qu’il s’agit d’une branche pentecôtiste. Cinq personnes, deux couples et un célibataire, vivent toute l’année sur cet îlot des Tuamotu avec quelques enfants, non scolarisés. Ils sont installés dans les fare sur pilotis auprès de la ferme perlière qui ne fonctionne plus.
Le potager biologique est quand même remarquable et les légumes sont vendus aux habitants de Tikehau.
................................................................................................................................

Alors nos gouvernants ont fait une mission à Tikehau, ils ont fait venir l'ingénieur agronome taïwanais Wu Sen Jen ?… tout cela pour apprendre comment nos ancêtres cultivaient la terre !!!

En 1960, c’est pas si vieux, nous exportions : 450 tonnes de coco râpé, 114 tonnes de café vert, 179 tonnes de vanille, 23.915 tonnes de coprah (cf «L’économie de la Polynésie française de 1960 à 1980» Gilles Blanchet, économiste, éditions de l’ORSTOM).

REVEILLEZ-VOUS !

"Jésus disait :
Il y avait un homme riche qui avait beaucoup d'argent.
Il dit : j'emploierai mon argent à semer, moissonner, planter, remplir mes greniers de fruits, si bien que je ne manquerai de rien.
Voilà ce qu'il pensait dans son cœur.
La nuit même, il mourut.
Que celui qui a des oreilles, entende !"
(Thomas - logion 63)

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

alain corre 31/10/2009 21:37


bonjour nobunaga, essaie la plantre suivante LITOZINE trouve en pharma


christian Penilla y Perella 28/10/2009 20:57


       Est il normal que beaucoup de fruits et de légumes importés ou locaux produisent de violentes allergies ?
       D'aprés le médecin de ma fille et de ma petite fille cela serait dû aux pesticides .
       Ma fille a transformé une grande partie de sa cour en jardin et les même fruits et légumes ne provoquent plus d'allergies . Elle a banni engrais et
pesticides . Elle fait son compost et joue sur les prédateurs qui s'entre dévore . Et cela marche . Elle habite en montagne et ses fraises et ses tomates son trés bonnes et parfumées . Elle fait
aussi des pommes de terre qui sont excellentes .  Où est le problème ? 
       Naturellement il ne faut pas vivre en studio . ! ! !  
       ...........................................................................................................;

     Il y a quelques années une tomate pourrie ayant été jettée dans mon jardin il a poussé plusieurs pieds de tomates qui ont donné de trés nombreux fruits . J'étais
tellement agréablement surpris par leur goût et leur parfum que j'en ai distribué à des amis .
     Tout le monde m'a demandé où j'avais acheté de si bonnes tomates .


Taram 28/10/2009 21:15


Le communiqué de l'Institut de la Consommation, cité dans l'article "Vive Mc Do", précise bien qu'il y a des traces de pesticides dans les produits locaux ET IMPORTES.


Nobunaga 27/10/2009 22:27


Bonjour Taram,
Je te livre mes matinales réflexions suite à la lecture (toujours plaisante et instructive) de ton blog du jour, en implorant ton indulgence.
Je ne serai pas aussi sévère que toi au sujet de l'engouement de nos contemporains pour tout ce qui est "Bio", d'autant que pour l'Hellépathe que, moi aussi, je suis devenu (mais si, moi aussi j'ai
mal au dos quand j'essaie de presque-baiser en laçant mes chaussures, surtout la gauche...on ne se refait pas - d'ailleurs, comme l'atteste l'hommage lithique que lui dédia Rodin, et qui fit alors
scandale, ce cher Honoré, à qui sa première galipette avec la belle Hanska avait coûté beaucoup d'encre et de douleurs lombaires, lassé de devoir se laçer tous les matins avant que de s'asseoir
devant son écritoire, y avait renoncé- pas à l'écriture, mais aux chaussures- leur préférant sandales et robe de bure), car quoique tu en dises, apparemment le "bio" conserve puisque, quelque soit
son âge et contre vents et marées, il paraît que le "Bio-nique". Bonne journée


Taram 27/10/2009 22:31


Tiens, tiens ! le BIO nique ?
Faudrait-il que je laisse tomber le magret de canards pour la laitue de chez Carrefour....


wakrap 27/10/2009 21:31


Bonjour, A lire les chiffres des années 60, je me retrouve conforté dans ma conviction que l'autosuffisance alimentaire est une grande fumisterie idéologique. Dans les années 60 on exportait
certains aliments et on en importait d'autres. Est depuis venue la volonté politique de développer un secteur industriel local à coup de subventions, monopoles et protections façon TDL et
paperasses, qui a détruit le secteur agricole et qui est aujourd'hui englué dans ses privilèges et incapable d'évoluer. Rien que du banal dans une grille de lecture libérale. Le pouvoir et la
source de nos malheurs


Taram 27/10/2009 21:41


Bonjour Wakrap,
D'accord avec toi au sujet du terme "autosuffisance alimentaire"... débilité que les élus déclament régulièrement devant leurs fidèles ébahis !!!
Il faut parler de "sécurité alimentaire" qui correspond à la possibilité pour une collectivité de pouvoir ECHANGER.


sylvie-anne 27/10/2009 06:34


T'es sur qu'ils ont pris l'avion ? Peut-être ils sont allés à Tikehau en pirogue double et à voiles comme au bon vieux temps !  Ca c'est écolo !
Les forçats du bio travaillent 15 heures par jour sur l'île d'Eden. Tu crois que cela marcherait à Tahiti ?  hum ! j'en doute.