COBAYES DE LA RÉPUBLIQUE (4)

Publié le par N.L. Taram

BombeEh oui, fini le week-end, le ‘areareara’a, l’humour, les rêveries nostalgiques…

C’est lundi, il faut reprendre le collier !

Reçu à l’instant de notre amie SOAZ93 :

 

Reconnaissance et indemnisation des victimes des essais nucléaires
13 ème législature

Question écrite n° 20286 de M. Claude Bérit-Débat (Dordogne - SOC)
publiée dans le JO Sénat du 06/10/2011 - page 2539

M. Claude Bérit-Débat attire l'attention de M. le ministre de la défense et des anciens combattants sur la loi n° 2010-2 du 5 janvier 2010 relative à la reconnaissance et à l'indemnisation des victimes des essais nucléaires.
D'une part, nombre d'associations, et en premier lieu l'Association des vétérans des essais nucléaires, s'inquiètent fort légitimement de la non-mise en place de la commission consultative de suivi des conséquences des essais nucléaires prévue par l'article 7 de la loi précitée.
Le Gouvernement a répondu à plusieurs collègues parlementaires que la mise en place de cette commission devait intervenir dans le deuxième semestre de cette année. Or, celui-ci se trouve déjà bien entamé.
D'autre part, ces mêmes associations demandent tout aussi judicieusement la réactualisation des listes des maladies radio-induites et un accroissement des zones géographiques concernées par les retombées des essais nucléaires.
Ce sujet sanitaire est grave. Il implique la responsabilité de l'État et demande de sa part une véritable reconnaissance des victimes de ces essais nucléaires lesquelles l'ont d'ailleurs servi pour la plupart.
Aussi, il lui demande quand de manière précise la commission consultative précitée sera mise en place et si le Gouvernement compte réactualiser les listes de maladies causées par les essais nucléaires.
Enfin, il demande si le Gouvernement compte intégrer les associations de victimes au sein de ladite commission, l'avis et l'expérience de leur représentants étant particulièrement nécessaires.

En attente de réponse du Ministère de la défense et des anciens combattants En attente d'une réponse ministérielle

 

----------o----------

 

Et aussi quelques nouvelles de Lille….

 

ag lil10

 

Pas très lisible, je vais essayer de faire une reconnaissance de caractère (OCR) !!

Pas moyen d'y arriver, le texte est trop flou.

Une petite image pour compenser ce manque...

 

  Hiroshima.jpg

 

Soaz est très efficace, après avoir lu mon article, elle m’a envoyé le texte du journal :

 

Bonjour Pierre, (ou bonne nuit ...)

Voici le texte de l'article de Lille :

 

Par Pierre-Laurent FLAMEN - region@lavoixdunord.fr

(http://www.lavoixdunord.fr/Region/actualite/Secteur_Region/2011/10/02/article_en-assemblee-a-lille-les-veteransdes-ess.shtml )

Ils étaient dans le Sahara ou en Polynésie quand la France a testé ses bombes atomiques. Militaires pour la plupart. Sans protection souvent. En congrès ce week-end à Lille, les vétérans des essais nucléaires libèrent la parole et réclament davantage de reconnaissance.

Ce Lillois est resté plus de 24 heures au côté d'un monstre. Une bombe nucléaire française pesant 3 200 fois la puissance de celle larguée sur Hiroshima, le 6 août 1945. C'était en 1971 à Mururoa. Alain Dimpre avait 19 ans : « On a transporté cette bombe. On devait l'accrocher à un ballon dirigeable pour qu'elle explose dans l'atmosphère. Il y avait une tempête, on n'a pas pu l'accrocher tout de suite. Alors, on a attendu. » Vingt-quatre heures de radiations avec un équipement qui laisse pantois : « J'étais torse nu, en short avec un chapeau de brousse. »

Deux indemnisés sur 129 demandes

Aujourd'hui, Alain Dimpre souffre de décalcification osseuse. Ses trois enfants, nés de deux femmes différentes, sont handicapés, souffrent de problèmes osseux. Le vétéran secoue la tête : « Je cherche des copains de chambrée de l'époque, je n'en retrouve aucun. C'est bizarre, hein ? »

Hier et aujourd'hui, l'Association des vétérans des essais nucléaires (AVEN) est en assemblée générale au conseil régional à Lille. L'occasion pour ces anciens soldats et leurs familles de faire le point sur l'avancée de leur combat pour la reconnaissance de leur exposition aux radiations. Et de ses conséquences sur leur santé. « Le 5 janvier 2010, la loi Morin a été votée, explique Michel Verger, fondateur de l'AVEN, une loi de reconnaissance et d'indemnisation, c'était déjà un pas en avant. »
Seulement, les vétérans déchantent très vite. Le comité d'indemnisation est pour le moins chiche dans la reconnaissance des préjudices. « Sur les 129 dossiers examinés par la commission, il n'y a que deux personnes indemnisées, regrette Michel Verger. C'est l'État, qui est responsable des essais nucléaires, qui juge...»

 Pourtant, les chiffres parlent. Selon Michel Verger, l'association a perdu quarante de ses quelque 5 000 adhérents. « Or d'après les chiffres de la Défense, 150 000 personnes ont été exposées de 1960 à 1995. » On mesure l'étendue possible des dégâts.
Nadine Ciniewski, déléguée Nord - Pas-de-Calais - Picardie de l'AVEN, a perdu son mari alors qu'il était âgé de 32 ans. Essais dans le Pacifique, puis cancer. « Ma fille n'a pas connu son père. La difficulté, c'est qu'on ne tient pas compte de notre souffrance. »


 

Publié dans Histoire, Armes nucléaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gérard JOYON 12/10/2011 12:15



Comment ne pas comprendre la colère de Claude Saint Etienne .


Effectivement on se fout de  notre  gueule.


Pour ce qui est de l'émission de ce soir, j'ai aussi transmis sur TAHITI, l'info .


Je pense qu'il serait  bien que des gens du FENUA visionnent ce film.


La bombe d'Hiroshima, enfin sa puissance, fut multipliée  des centaines de fois


dans notre chère Polynésie.


Quand je pense à ces cons (ne me modère point, Pierre)


ces cons du ministère!(NIMES TPMI 2009).


Qui m'ont écrit un jour,   sur leurs conclusions débiles .


Sachez quà 5 km  d'une bombe, on ne risque rien des radiations!!!.


Rapport fait par médecin  rédacteur  P. de la Rochelle!


C'est ça  que nous avons en face de nous .


Des   menteurs,Des voyous.


Gérard JOYON



N.L. Taram 12/10/2011 13:12



Bonjour GG,


Voici ce que je viens d'écrire à Claude :


Avec mon article "Cobayes de la république (4)", j'ai battu mon record de visiteurs uniques, 92 en une journée, principalement des membres du forum des vétérans.
Par contre, mon article d'aujourd'hui "Ma'ohi Nui en faillite ?", 0 commentaire, 0 message, 0 coup de téléphone, (Ma'ohi Nui étant le nom que souhaite donner au Pays, Oscar Temaru). Mes articles
politiques étant diffusé sur facebook, plus des messages à une centaine de
destinataires dont 38 de "Ia mana te nunaa" (auquel je fais partie), 20 auprès des représentants du "Tavini" (parti d'Oscar Temaru) et une trentaine de tous bords.
Bof !!! G.. S........ (Anciens de la Royale) m'a surnommé Don Quichotte....



Taram 10/10/2011 23:19



Bonjour à tous,


Pour ceux qui regardent la télé :


(attention, si c'est en direct, cela sera jeudi 13 octobre à 8h36)






Christian Penilla y Perella 10/10/2011 20:32



Saint Etienne Claude


 


Le fameux sénateur, faut pas l'envoyer aux truffes mais qu'il bouffe une amanite.


Ces mecs , ce sont des cyniques.



SAINT ETIENNE Claude 10/10/2011 16:28



Bonjour à tous, petit rappel


Cette loi a été votée a l'unanimité des députés de tous bords et des sénateurs y compris ceux de gauche, puis ratifiée par le président de la république et parue au journal officiel pour
application. Ces gens même s'ils ne méritent pas tous d'accéder à la direction de microsoft ou apple, sont pour la plus part quand même, sensés être des visionnaires. Or, ses têtes pensantes ont
saborder cette loi dans l'oeuf, pourquoi?


Tout simplement parce qu'un palier de mécontentement avait été atteint dans la troupe des cobayes et que cela commençait à faire désordre, donc, il fallait étouffer tout ce remue ménage autour du
nucléaire. Nos revendications devenaient gênante. Dans les faits une loi s'imposait pour apaiser les esprits, mais dans l'intention c'était tout autre chose, voilà pourquoi ce torchon a été
ficelé à la va vite, sans intention d'indemniser qui que ce fut. Cette loi était simplement destinée à masquer...


- Leurs turpitudes passées y compris les dennis et mensonges qui de jour en jour se trouvaient révélés


- Pour la vente des centrales à venir(mauvais effet chez les acheteurs)


- pour l'étendue des revendications aux populations (SAHARA/POLYNÉSIE)


Maintenant? pour le sénateur Claude Bérit-Débat où était-il le jour du vote?  C'est ce jour là qu'il ne fallait pas voté cette mouture mal ficelée et mettre l'incongruité du texte sous le
pif de ses collègues.


Ce monsieur touche à tout ne serait il pas entrain de se servir de nous pour se faire une pub auprès de ses électeurs, genre "voyez je fais mon boulot, même sur des sujets que vous ignorez..."
réseaux ferrés, euro 2016, la gauche, ruralité perrigourdine, fiscalité, nucléaire, etc....


Si tel est le cas, ne désirant pas être méprisé par lui une seconde fois, que cet usurpateur de fonction reprenne sa gomme, son stylo, sa voiture et retourne dans son bled Périgourdin à la
recherche de truffes et qu'à sa place on élise un visionnaire