EN REMONTANT LE MISSISSIPPI

Publié le par N.L. Taram

Réédition d'un article du 14 juillet 2011 après mise à jour (remplacement des vidéos YouTube supprimées).

Le "Jelly Roll Star" remontant le Mississippi dans ma piscine

Le 14 juillet 1789, les français en finissaient avec la féodalité.

 

Un autre peuple dû attendre encore 76 ans pour sortir de l’esclavage (1865) et encore près d’un siècle pour en finir avec la féodalité.

Je leur dédie ces quelques vidéos musicales…. 

 

 Alphonse "Bois Sec" Ardoin ( Alphonse Ardoin ) - La musique cadienne, originaire de Louisiane, est un mélange de genres musicaux et d'influences culturelles…

 

 


 

Field hollers et work songs 

 


 

Leadbelly (Huddie Leadbetter) ( Leadbelly) “On a Monday” Sonny Terry, harmonica 

 

On A Monday

 

On a Monday I was arrested,

On a Tuesday I was locked up in jail.

On a Wednesday my trial was attested,

On a Thursday nobody wouldn't go my bail.

 

CHORUS

Yee, l'm all — almost done, yes l'm all,

Almost done — yes, l'm all.

Almost done and I ain't gonna ring them yellow women's door bells.

 

Take these stripes, stripes from 'round my shoulder.

Take these chains, chains from 'round my leg.

Lord these stripes sure don't worry me,

But these chains 'bout to kill me dead.

 

On a Saturday me and my baby went out walkin',

On a Sunday she locked me out of doors.

On a Monday we were setting down a-talking,

On a Tuesday she pawned all of my clothes.

 

John Lee Hooker  “Hobo blues”

 

 

John Lee Hooker ( John Lee Hooker)  “Tupelo”

(code recherche : BLUHOO)

Publié dans Musique, Blues

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Gérard JOYON 20/07/2011 14:08



Formidable musique.


Merci PIERROT.


Et tant pis si "l'glaude" il aime  pas cette musique.


Quand même,comme moi, il apprécie AUDUBON.(sourire).


Je sais, c'est un autre art.


En tout cas, moi,................


Je vous aime tous, lointains amis.


Gérard JOYON



N.L. Taram 20/07/2011 19:37



Bonjour GG et merci de ta visite.


J'ai plongé dans cette musique à l'âge de 15/16 ans et je suis toujours agréablement surpris quand je découvre des documents comme ce petit film de musique cadienne...


Pour le disque "Hobo blues" de John Lee Hooker, c'est toute une histoire. J'avais découvert John Lee sur un titre d'un 45 tours. Il ne chantait pas, mais seulement murmurait et sifflait. J'ai de
suite recherché des disques de lui. Chez mon disquaire habituel à Montpellier, je trouve enfin un 33 tours "Hobo blues". La vendeuse plutôt que de me le passer en cabine, envoie le son dans tout
le magasin ; toutes les têtes se tournent vers moi, surprises "qu'elle est cette drôle de musique de sauvages!!". La honte, du coup j'ai demandé d'arrêter et je n'ai pas pris ce disque.
Heureusement je l'ai retrouvé plus tard importé des USA...



SAINT ETIENNE Claude 16/07/2011 07:27



Merci pour ce 'humbo" et "hobo" j'avais entendu ça sans en comprendre la signification.


 



N.L. Taram 16/07/2011 03:00



Bonjour à tous,


et il y a l'excellente BD de Lucky Luke portant le même titre (copieur! ). Les noirs américains sont présentés avec
beaucoup d'humour (au second degré) et surtout la pensée de Lucky Luke qui est prémonitoire...






christian Penilla y Perella 15/07/2011 22:14



Taram


 


Sais tu que le mot " hombo " utilisé pour les SDF ou ceux qui trainent dans les rues en Polynésie vient du mot " Hobo" utilisé aux USA.


En réalité aux USA c'est plus un mode de vie; Vivre hors du système.


Encore l'influence du cinéma.



christian Penilla y Perella 15/07/2011 21:21



Taram et Saint Etienne Claude.


C'est en juillet 1973 que j'ai pu admirer à San Diégo de Californie  un de ces rescapés du Mississipi, ces fameux bateaux à roues à aubes. Il naviguait encore et transportait des
touristes. Pour moi ces bateaux sont des oeuvres d'art.


A t'on été " formaté" ( quel vilain mot moderne ) par les films  de western  et les romanciers comme John Steinbeck ?........Tortilla
Flat , Des souris et des hommes, Les Raisins de la colère, A l'Est d'Eden , tout un monde , toute une époque que l'on ne peut dissocier
d'une musique dominée par les noirs; jazz et blues.


Il ne faut pas oublier qu'à l'époque un orchestre accompagnait souvent le voyage.



N.L. Taram 15/07/2011 21:45



Bonjour Christian,


Les bateaux du Mississippi ont une importance primordiale pour la région, mais surtout pour les noirs du sud. Ces bateaux leur ont permis de voyager vers le nord, principalement en tant que
travailleurs ou musiciens. Louis Armstrong, avant son départ définitif pour Chicago le 8 juillet 1922, avait joué dans l'orchestre de Fate Marable (orchestre du river-boats Capitol) de 1919 à
1922.


Toutefois, le principal moyen de migration des noirs vers le nord des USA, est le train en tant que passagers clandestins dans les wagons de marchandises (hobos).


Tout cela explique le titre de l'article "En remontant le Mississippi" (titre d'un téléfilm de Bertrand Tavernier)



SAINT ETIENNE Claude 15/07/2011 10:03



Bonjour Taram,  au titre je 'attendais à découvrir les bateaux, le jeu ou les pioneers, john audubon entre autre. Une autre approche celle des noirs qui progressivement s'émancipent dans ces
années des raisins de la colère.


Sur la musique personnellement toujours pas d'accroche transcendante, quoique de vagues accompagnements aux pieds...



N.L. Taram 15/07/2011 10:22



Bonjour Claude,


Eh oui, tu sais que le blues, c'est mon dada...


Nous aurons d'autres occasions pour parler des bateaux à roue et des pioneers.


En particulier du bateau à roue de la photo "Jelly Roll Star", une de mes réalisations tout en materiaux locaux (dont le dépotoir), mais bourré d'électronique y compris la musique et la fumée...