ENTERREMENT DE PREMIERE CLASSE

Publié le par N.L. Taram

La guerre des tranchées !

 

BTP management1Depuis un an des équipes de travailleurs creusent des tranchées à Mahina et Papenoo, jusqu’au PK 17, ensuite ils les rebouchent… J’ai d’abord pensé que faute de chantier, on faisait creuser des trous à une équipe qu’une autre rebouchait, histoire de maintenir le matériel et les hommes en état de marche.

 

Finalement, j’ai appris que l’OPT enterrait des câbles internet.

Pourquoi enterrer des câbles ?

  

J’ai passé la matinée à chercher sur internet la raison de cette mode ; j’ai trouvé de nombreux sites français où les gens posent des questions concernant la façon, le coût et les méthodes pour enterrer leurs câbles avec, ensuite, les explications des spécialistes. J’en ai conclu que l’enterrement des câbles devait être obligatoire en France. Cela ne m’étonne pas, la France est, depuis quelques décennies, bardée de règlements aussi absurdes les uns que les autres. Il est loin « Le siècle des lumières » !!!

 

J’ai quand même trouvé quelques bribes d’explications :

- En hiver, la neige sur les fils électriques cause des dégâts (ce ne peut pas être le cas à Tahiti).

- Les câbles électriques qui tombent en électrocutant des passants. Voilà une bonne raison ; j’ai donc cherché les statistiques de décès par accident… à mon avis, ils feraient mieux d’enterrer les voitures… et même les arbres… et surtout les avions 

 

Je suis tombé sur un commentaire intéressant :

http://www.paperblog.fr/3700026/pourquoi-le-japon-n-enterre-pas-la-fibre-optique/

 

 

Pourquoi le Japon n'enterre pas la fibre optique?

Publié le 06 octobre 2010 par Allomarcel

 

Le Japon est en train d'installer la fibre optique sur tout l'archipel.
Les câbles sont rapidement ajoutés à ceux déjà installés sur les poteaux en béton qui supportent les câbles d'électricités, les fils de téléphone, le câble, les relais PHS et les transformateurs électriques.


Les arguments apportés dans cet article sont les suivants :

- problème de coût, après la deuxième guerre mondiale, le gouvenement japonais préférant  utiliser leurs ressouces pour l’industrie,

- le danger d’enterrer les cables électriques dans un pays à forte activité sismique,

- l’humidité de la terre au Japon ( ?).

 

Je n’ai toujours pas trouvé la raison pour laquelle l’OPT enterre ses cables internet. Heureusement que les fils électriques ne sont pas enterrés à Papenoo car au lieu d’avoir une coupure de courant hebdomadaire d’environ une heure, elle risquerait de durer une journée ; Ce qui est  le cas pour le réseau d’eau, même problèmes, même effets !Fibre optique pose 2

 

Comme l’auteur du blog suivant, je pose la question :

Pourquoi pas les poteaux ?

…………..

Bref, il se trouve quand même qu’à force de recherches et de lectures, j’en suis arrivé à trouver quelques écrits où les auteurs relataient tout de même quelques réalités économiques :

- Coût de réalisation d’une tranchée : environ 100 € HT. du mètre soit 10 000 € H.T. pour 100m

- Coût d’un poteau en bois : environ 60 € H.T. (compter 1 poteau tous les 35 m) soit 240 € + la pose, on emporte le tout à moins de 1000 € HT pour 100m.

Il me semble quand même que cela mérite réflexion non ?

 

……………

 

Cherchez à qui cela peut bien profiter !

 

construction-dune-route

Un exemple : mettre les câbles et tuyaux dans un conduit bétonné hors-sol ou partiellement enterré, avec la partie supérieure amovible et accessible. 

Publié dans Société

Commenter cet article

SAINT ETIENNE Claude 16/06/2011 11:11



Quant aux éoliennes, belles ou pas c'est une affaire personnelle. Elle ne fonctionnent que 4/7 jours, moyenne réelle, j'en ai plus de cinquante dans mon environnement rapproché. Les trois autres
jours nous avons besoin de cette énergie et ne pouvons pas nous servir des lignes THT prévues pour tenir un débit constant. Il a donc fallu construire des centrales relai plus souples pour
épauler les faiblesses, voire la carrence en cas de pétole ou de visite technique. Et ces centrales additionnelles, fonctionnent justement avec l'énergie que l'on vente par ailleurs, de faire
disparaitre grace aux dites éoliennes. On se mord la queue. Et encore je n'entre pas dans les coûts exorbitants de telles installations construites en France dans le but de faire taire les verts.
Enfin, aux dernières élections, parceque pour les nouvelles ça ne marche plus, eux même sont contre maintenant.



N.L. Taram 16/06/2011 12:42



Bonjour Claude,


J'ai fait un calcul, à partir des tarifs pratiqués localement, si je voulais équiper ma maison en photovoltaïque. Actuellement la fourniture par EDT (Electricité de Tahiti) me revient en moyenne
à 42 francs CFP le Kw , en photovoltaïque (investissement/amortissement +entretien +batteries +intérêts de l'emprunt) me revient à 72 francs CFP/Kw. Donc...... on verra cela plus tard et je pense
que je ne suis pas le seul !!!



Lolo34 15/06/2011 15:45



Re moi,


Quant aux éoliennes, je ne suis pas du tout sur votre longueur d'onde, ni sur vos fils ou vos tuyaux... De cela nous reparlerons j'espère bientôt et très objectivement.


Pour l'heure, continuons de nous éclairer à la bougie de nos centrales nucléaires et de nos centrales thermiques au fuel...



N.L. Taram 15/06/2011 21:47



Lolo34,


Pour le moment les éoliennes en Polynésie, c'est plutôt un fiasco. Concernant le photovoltaïque, même chose pour les constructions individuelles (ma fifille en en fait la triste expérience à
Ahe) ; Pour les édifices et bâtiments collectifs, je n'ai pas encore d'écho...



Lolo34 15/06/2011 15:36



Ia ora na,


Question de santé publique il serait également bon d'enterrer les lignes à très haute tension. La loi française préconise une interdiction de construire à moins de 30 mêtres desdites lignes
THT... Beaucoup de communes et certainement la notre fleurtent ou sont hors la loi avec cette mesure de santé publique.


Humour de vache bretonne : Ah qu'il est doux de lire tous ces bons tuyaux que s'échangent les heureux propriétaires retraités des 30 trente glorieuses, alors que pour beaucoup aujourd'hui,
 faute de logement, nous campons bourgeoisement sur les places d'Europe et bientôt du Monde...


Amitiés, nana.


Lolo34


 



N.L. Taram 15/06/2011 21:43



Merci Lolo34 de participer à ce débat.


Je crois qu'en dehors de mes petits problèmes de tranchée (), le débat actuel porte sur les ressources énergétiques.
Et nous ne sommes pas encore au bout du tunnel...



N.L. Taram 15/06/2011 12:13



Apartement Carabasse au premier étage de la maison à droite.






SAINT ETIENNE Claude 15/06/2011 11:53



Nous on nettoie le paysage mais on construit des éoliennes à tout va. Affreuses et l'aide et.....


Je préfère le mot d'enfant du fils de christian et je n'ai pas la réponse, avant les voitures les vélos bien sûr, et avant encore, les brouettes, mais encore avant la brouette?



N.L. Taram 15/06/2011 12:10



En effet, les éoliennes c'est pas une réussite. On a pas eu encore l'occasion de mesurer le danger...


Pour les fils aériens, je reconnais que je suis un peu nostalgique de mon quartier de la rue Chaptal à Montpellier (photo ci-dessous)



SAINT ETIENNE Claude 15/06/2011 11:13



C'est quand même plus agréable d'avoir un paysage indemne de toutes breloques pendantes, surtout dans un pays touristique comme le votre. Si cela est fait correctement sans avoir à ouvrir et
ré-ouvrir plusieurs fois tout en défonçant la route, pourquoi pas. Nous ici, nos lignes électriques et téléphoniques sont enterrées et nous n'avons plus depuis, toutes ces coupures lors des
tempêtes. En 99, 8 jours sans électricité par -2°, pas de chauffage, perte de tous mes poissons et plantes, deux grands aquarium dont un en eau de mer. Perte également de mes produits congelés.
Voilà mon opinion


 



N.L. Taram 15/06/2011 11:35



Bonjour Claude,


Chez nous, c'est l'inverse. Les routes sont en permanence ouvertes et cabossées quand les trous sont rebouchés, par contre rarement des pannes de courant dues au fil (quand une voiture se paye un
poteau sur la ligne droite de Papenoo, mais ça reste rare).


Mais ce que je propose, ce sont des conduites bétonnées (ou autre) au raz du sol et de préférence entre les deux voies ou en bordure de route : voir la deuxième photo et le dessin en fin
d'article. Quand aux fils aériens, ils ne me gènent pas du tout... c'est une mode qu'on nous impose dans l'intérêt des fabricants de pelle-retro



christian Penilla y Perella 15/06/2011 02:07



Taram


 


Il est bizarre ton chien, on dirait un chien congelé ! ! !



N.L. Taram 15/06/2011 03:18



Christian,


C'est une statue, pas facile de faire une photo d'un chien arrosant un lampadère depuis que les derniers ont été emportés par la mer à Fakarava...  



N.L. Taram 15/06/2011 00:31



Christian,


réponse pour ton fiston






christian Penilla y Perella 14/06/2011 23:44



Taram


 


Pauvres oiseaux.


 


J'ai un de mes fils, Charles pour ne pas le nommer , tout jeune il m'avait posé une question: Comment faisaient les chiens autre fois pour faire pipi quand il n'y avait pas de roue de
voiture ?



N.L. Taram 15/06/2011 00:30



Christian,


Ben, pour les chiens avant il y avait des lampadaires (photo ci-dessous)...



christian Penilla y Perella 14/06/2011 22:36



Taram


 


Quand je parle de durée de vie de plus de 400 ans je pense qui peut le plus peut le moins. En plus dans 400 ans dans quel état sera notre civilisation ?


Cette durée de vie est aussi à double tranchant . Que de déchets non biodégradables alons nous laisser aux futures générations ?


Quand à l'esthétique je suis d'accord que c'est très "virtuel" et "mode"mais je préfère voir un paysage sans poteaux, sans pilones et sans cables.


 Certains aiment, mais pas moi.



N.L. Taram 14/06/2011 22:45



Christian,


c'est pas l'avis des oiseaux...  



christian Penilla y Perella 14/06/2011 20:43



Taram


 


La solution de mettre les cables hors sol ( séparation centrale des deux voies droites et gauches )  et dans des conduits avec des accés de tirage ( téléphone et haute tention: 25
000 volts ) est la solution qui a été utilisée pour la route des collines et la route des plaines. C'est utilisé aussi dans la ville de Pape'ete. Pour la répartition  vers les
utilisateurs des postes et des  cabines distinctes sont érigées en bord de route.   En réalité dans certains secteurs on trouve les deux, aérien et sous terrain pour des raisons de
stratégie/développement.


Tahiti, et beaucoup d'îles hautes, depuis 20 à 25 ans, sont ceinturées par de la fibre optique ce qui permets depuis cette époque  d'avoir le  téléphone, l'ADSL et même
la télévision à domicile ( compris la vidéo conférence ). Cela n'a pas été développé à l'époque par un manque de volonté politique et par ce que les clients comme l'administration et
beaucoup d'entreprises manquaient d'ambition. Pour les diriger vers l'informatique il fallait les bousculer. J'en sais quelque chose.


Je connais une trés grosse boite avec succursales  qui encore aujourd'hui n'a pas l'informatique et se gère comme le petit commerçant de quartier avec des petits bouts de
papier.


Incroyable mais vrai. ( En plus le propriétaire est un très bon ami de toujours )



christian Penilla y Perella 14/06/2011 12:59



Taram


 


Pour les prix que tu as trouvé sur internet:


 


Les poteaux sont bien plus cher.


Le grillage avertisseur  coûte clopinettes.


Les fouilles sont bien moins chères.


La gaine ou les tuyaux PVC ne sont pas une grande dépense.


Quand au service des entreprises il y a toujours les raisonnables et les voleurs.


Exemple, un devis qui date cette année de seulement de trois mois pour l'étude de la climatisation d'un immeuble de cinq étages à Papeete. Un bureau d'étude de France ayant pignon à
Tahiti nous a demandé 600 000 francs pour un travail que j'ai exécuté seul en une journée. Qui dit mieux.


Certains se croient encore à l'époque CEA/CEP . Et ce n'est pas le seul exemple que je peux donner.


 



christian Penilla y Perella 14/06/2011 12:40



Taram


 


Avis d'un technicien:


1 ) Ce n'est pas un cable à conducteurs cuivre qu'ils posent , c'est de la fibre optique qui a un débit hautement suppérieur pour une section nettement inférieure. C'est le meilleur
support pour les nouvelles technologies. Pas d'interférences magnétiques ou autres.


2 ) Dans le temps il est moins cher et beaucoup moins aléatoire d'entérrer un cable que de le poser en aérien, particulièrement en Polynésie à cause surtout  des cyclones. En
général on le pose dans un conduit ou dans une gaine, il est trés facile à changer ( même à réparer )


3 ) Il n'y a pas de comparaison entre la durée de vie d'un cable enterré et d'un cable aérien , un des premiers destructeurs de l'enveloppe sont  les ultra violets. Les
enveloppes de ces cables enterrés sont de la famille des butiprènes qui seront encore neufs dans 400 ans.


4 ) La cerise sur le gâteau : l'esthétique. Moins de toiles d'araignées synthétiques qui gâchent la vue. 


Ps: 1 ) Il est naturellement très important que le travail soit fait professionnellement. Ce côté là c'est très facile à exécuter.


     2 ) J'ai fait enterrer des kilomètres et des kilomètres de cables en 48 ans  en tant que chef d'entreprise: Cables électriques, téléphoniques et pour
ADSL compris. CQFD



N.L. Taram 14/06/2011 20:20



Bonjour Christian,


Pour les câbles aériens, il est certain qsue ce n'est pas la meilleure solution. Que penses-tu de ma proposition en fin d'article ? c'est la méthode utilisée un peu partout (sauf ici, bien sur).


Pour les dégats dus au cyclone, en effet j'en ai connu un en 50 ans (Veena le 12/4/83, Reva du 12/3/83 ayant peu touché la côte est).


La durée de vie de 400 ans... les câbles internet seront démodés depuis longtemps.


Et SVP, ne pas me citer le mot "esthétique", c'est un mot que j'ai banni de mon vocabulaire. Ce mot sert à faire croire au troupeau de moutons qu'un truc à la mode... c'est de l'art !!!



sylvie anne Gougeon 14/06/2011 10:02



Je compatis Pierre, mais comme je suis d'une incompétence totale en matière de construction, je ne sais quoi dire. Suite à un problème de fuite d'eau dans ma chaumière en 2008, je l'ai mise en
vente. Courage fuyons ! Quand une voiture ne démarre pas je file au garage pour en changer au plus vite.



N.L. Taram 14/06/2011 10:27



Non, non, n'insistes pas... ma maison n'est pa à vendre !!


Si je tiens à réparer cette fuite d'eau, c'est pour faire plaisir à mes amis écolos qui pensent qu'à Tahiti on manque d'eau



sylvie anne Gougeon 14/06/2011 08:52



Ah non Taram, n'abîme pas ta santé pour ces histoires de connexions. Ta meilleure et la plus  précieuse des connexions, c'est celle du Net et de ton blog.


Patience et longueur de temps ......  enfin !!!!!



N.L. Taram 14/06/2011 09:13



Bonsoir Sylvie-Anne


Oui, mais qui va me réparer ma vanne ? certainement pas un professionnel, quant on voit comment ils travaillent. J'ai oublié de dire que l'entrepreneur a inclus cette vanne dans un socle en béton
; donc, maintenant que j'ai atteint la vanne, je peux pas la changer à moins de casser le béton avec burin et marteau. Il ne me reste plus qu'à tirer un autre tuyau et faire un nouveau
branchement... Quand j'ai fait construire cette maison, je travaillais de 7h à 19h, je ne pouvais pas surveiller les travaux... et je ne parle pas de l'electricien (pour ne pas me fâcher avec mes
amis électriciens ), j'ai pratiquement tout refait...



N.L. Taram 14/06/2011 06:31



Bonjour à tous,


Je dois vous avouer que l'idée de cet article m'est venue
suite à un problème personnel. Depuis 4 jours je me bagarre et m'esquinte la santé pour réparer une vanne d'eau qui fuit. Celle-ci se trouve enterrée sous une couche de gravillons, cailloux,
terre. L'entrepreneur qui a construit ma maison a enterré le réseau d'eau à mon insu et malgré mes consignes de le laisser à l'air libre.


Pour la ligne téléphonique, après plusieurs années de
coupure, j'ai obtenu que l'OPT me coupe le fil enterré et m'installe un fil aérien. En ce qui concerne la ligne électrique, la aussi c'est la galère : mon compteur se trouve maintenant dans le
jardin d'un voisin, la ligne enterrée passe sous deux murs et le chemin de passage (ce compteur a été installé par l'EDT qui a déplacé le poteau mais a laissé un morceau de l’ancien poteau chez
le voisin avec mon compteur dessus). Bien sur, ils refusent de modifier la ligne, sauf si c'est à mes frais et pour un prix très élevé... Attendons que ça casse !