HUMOUR (2)

Publié le par N.L. Taram

Un de mes amis vient de m’écrire à l’instant :

Objet : La médecine a tranché

Très courte lettre d'excuse de l'hôpital à un patient:

Cher Monsieur,

Les résultats du laboratoire confirment que la rougeur autour de votre pénis n'était pas cancéreuse.

En effet, c'était du rouge à lèvres.

Nous nous excusons pour l'amputation.

La direction

Ma réponse à mon ami :

Merci de m'avoir prévenu.

Je voulais justement consulter pour une petite irritation de l'encolure...

Je suis certain que ce n'est pas du rouge à lèvres (elle n'en met pas).

Peut -être une dermatite irritative ???

En attendant, j'ai demandé à mon épouse de prendre un somnifère avant d'aller se coucher 

 

ordina10

 

----------o----------

Vendredi dernier, après une réunion des « Vétérans du nucléaire » je suis rentré chez moi à 4 h du matin... un peu torché...

- Mince, elle ne va pas encore être contente, je vais déjà me faire un jus de citron pour masquer l'odeur d'alcool...

Le matin, ma douce et tendre amie m'engueule :

- t'as encore bu comme un trou hier !, t'es rentré complètement naze !

- mais euh.... non, comment peux-tu dire ça ?

- le canari, écrasé dans le presse-citron, il s'est suicidé ???

 

----------o----------

Quelques définitions :

 Autobus : Véhicule qui roule deux fois plus vite quand on court après que quand on est assis dedans.

Boule de flipper : Testicule de dauphin  

Cellulite: Couche graisseuse qui enveloppe souvent les femmes, mais emballe rarement les hommes.   

Cravate : Accessoire servant à  indiquer la direction du cerveau de l’homme.  

Egalité des sexes : Nouveau concept créé par les hommes pour ne plus payer le  restaurant. 

Etat : Système mafieux le mieux organisé de tous les temps. 

Etre au bout du rouleau : Situation très peu confortable, surtout quand on est aux toilettes. 

Facebook : Le seul endroit où tu parles à un mur sans être ridicule.  

 

lechat010

 

GPS : Seule femme que les hommes écoutent pour trouver leur chemin.   

Horloge murale : Seul objet impossible à voler dans une administration tellement les fonctionnaires ont les yeux rivés dessus.  

Internet Explorer : Petite application instable servant à  télécharger Mozilla Firefox.  

La beauté intérieure : Concept inventé par les moches pour pouvoir se reproduire.  

Le coiffeur : Seul endroit où les Bleus peuvent espérer une coupe.  

Le ton monte : Façon familière de signaler qu'une femme moche prend l’ascenseur. 

Masochisme : Concept proche de la politesse : frapper avant d’entrer.  

Maquillage : Opération qui consiste à  tuer des baleines pour décorer des thons.    

Match de l’équipe de France : Seul match de foot qui passe sur la chaîne comédie.  

Monter un meuble Ikea : Expression moderne signifiant "passer un week-end de merde"  

Mozart : Célèbre compositeur que l’on écoute le plus souvent dans les pizzerias car on sent bien que mozzarella.  

Orteil : Appendice servant à détecter les coins de portes.  

Oui-Oui : Fils illégitime de Sissi.  

Parents : Deux personnes qui t'apprennent à  marcher et à  parler pour ensuite te dire de t'asseoir et de fermer ta gueule.  

 

----------o----------

 

PrixCELEBRITE

 

Un jeune chanteur qui rêve de gloire va consulter une tireuse de cartes.

— Soyez heureux, dit-elle, un jour tout le monde se découvrira à votre passage.

— Quand ?

— Le jour de votre enterrement.

(Almanach Vermot)

 

 

----------o----------

 

Raymond Queneau, l'auteur de Zazie dans le métro, disait à sa femme :
"Tu dis que tu aimes le poisson et tu lui coupes la tête,
tu dis que tu aimes les fleurs et tu leur coupes la queue.
Quand tu me dis que tu m'aimes... Tu me fais peur, tu sais !"

----------o----------

 

Un homme est complètement envahi de souris dans son bureau Il fait passer un dératiseur qui après avoir fait le tour de la question lui dit:

-]e vais vous laisser un chat pour quelque temps. Ce sera plus simple.

Le chat est donc laissé pour quelques jours dans le bâtiment, et très vite, on ne voit plus aucune souris. Le fonctionnaire, très content des services du chat demande au dératiseur s'il peut l’adopter définitivement. Comme le dératiseur est d'accord, le chat reste dans les locaux. Quelques mois plus tard, les souris font leur réapparition dans le bâtiment...

L’homme refait passer le dératiseur et lui demande ce qui a pu se passer.

Le dératiseur répond:

- C’est le chat... Maintenant qu’il est titularisé…

 

 

  humour10

      Toute ressemblance avec des évènements actuels ne sont pas que pure coïncidence.

Facebook ! Facebook ! Facebook ! morne plaine !
Comme une onde qui bout dans une urne trop pleine,
Dans ton cirque de nets, de mails, de complexés,
La pâle lueur mêlait les sombres nullités.

(d’après Victor Hugo)

 

 

Publié dans Humour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SAINT ETIENNE Claude 10/10/2011 17:20



Bonjour Taram, pour les jetons de caddie... Ici à l'intermarché quand à un moment les vieux ont été poubellisés pour faire place à des neufs, les monnayeurs nouveaux étaient de 2 Frs au lieu de 1
pour les anciens.


Eh bien, j'en ai entendu des récriminations sur cette augmentation et pourtant?


Cela a durer et perdurer. Peut être suis-je dans un endroit plus pingre que d'autres ou les clients assimilent ce dépôt de pièce à un achat?   Je n'ai pas de réponse, mais c'est une
histoire vraie


 



Christian Penilla y Perella 09/10/2011 04:39



Taram


 


J'ai mis mes premières chaussures à 17 ans. Avant  la plus part d'entre nous vivions pieds nus. Grand problème pour notre père. Dès qu'il ne pouvait plus nous voir , on se
déchaussait et cachait nos chaussures sous les feuilles sèches d'une haie. Au retour nous défilions devant lui avec les souliers aux pieds comme si nous les avions portés toute la journée.
Notre père était satisfait.


  Sauf pour aller à l'église, au pas de porte avant d'entrer on se chaussait . Même en tant que enfant de coeur, beaucoup de curés ne toléraient pas les pieds nus. Beaucoup
d'adultes , hommes et femmes, faisaient de même. Dans les îles cela se fait encore.


Je mets rarement des chaussures fermées par ce que j'y suis aussi à l'aise que si j'étais un pingouin.


 


Au juste Taram, certaines de tes histoires ont besoin d'un coup d'eau bénite ! ! ! pour y chasser les diablotins.



N.L. Taram 09/10/2011 06:22



Christian,


Lors de mes vacances dans le Lot en 1994, j'ai assisté au mariage d'une petite cousine (mariage dans la tradition, un vrai plaisir!). Nous sommes allés au marché de Cahors pour m'acheter une
paire de chaussures qui est ensuite restée à Paris chez des amis. Je l'ai récupérée lors d'un voyage en 2006. Enfin, elle a resservi le 10/11/2010 pour le mariage ma fille Nathalie à Faa'a.


Coïncidence, ma petite cousine se prénomme aussi Nathalie...



Christian Penilla y Perella 09/10/2011 04:07



Un mec se tape sur les doigts avec un marteau.


Son copain lui demande: Pourquoi tu te tapes sur les doigts avec ce marteau ?


 


C'est si bon quand on s'arrête ! ! ! .



N.L. Taram 09/10/2011 04:19



Bonjour Christian,


c'est comme les chaussures qui serrent trop, quelle jouissance quand on les enlève. J'en sais quelque chose, moi qui ne porte des chaussures fermées que dans certaines occasions, heureusement
très rares.