HUMOUR NOIR

Publié le par N.L. Taram

La faim dans le monde…

 

manger ou conduireUne secrétaire blonde à son patron:
- Monsieur le Directeur, mon salaire n'est pas en rapport avec mes capacités !
- Je le sais bien, mais nous ne pouvons tout de même pas vous laisser crever de faim ?

----------o----------

 

Je voudrais rassurer les peuples qui meurent de faim dans le monde : ici, on mange pour vous.

----------o----------

 

Le gouvernement belge a décidé de participer à la lutte contre la faim dans le monde : Ils vont parachuter au Sahel des caisses de livres de cuisine.

----------o----------

 

Conseil des ministres du 11 mai 2011

Promotion des produits agroalimentaires du terroir polynésien.
Le Pays s'engage résolument dans une valorisation de toutes les filières de production et de vente de notre secteur primaire en agriculture, élevage et pêche. Il est en effet vital pour l'essor économique de toutes nos îles, que notre gouvernement s'affiche en première ligne dans la promotion des produits agroalimentaires du terroir polynésien. Pour ce faire, le ministère de l'agriculture a coproduit vingt (20) émissions de cuisine de 8 minutes chacune.
…….

Recette du 12 mai 2011 :

Tourte de thon blanc au pota Noël SDF 2008 1

Pour 6 à 8 personnes
Ingrédients :
1 paquet de pota (800 g environ)
1 gros oignon
1 bouquet de persil
500 g de filet de thon blanc
300 g de crevettes
250 g de lardons
2 rouleaux de pâte brisée ou feuilletée
50 g de beurre
1 œuf (dorure)
1 cube de court bouillon Noël SDF 2008 2
Gros sel, sel fin, poivre, noix de muscade
Sauce béchamel :
40 g de beurre
40 g de farine
½ litre de lait


Coût estimé : 5.000 FCFP (42 €)

Publié dans Humour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

N.L. Taram 14/05/2011 09:12



Ia orana outou,


J'aurais dû mettre une légende aux deux photos en fin d'article : elles représentent une distribution de repas aux SDF de Papeete pendant le période de Noël-Jour de l'an. Pour le restant de
l'année... Dieu y pourvoira !



Sylvie-Anne 14/05/2011 08:44



Ok pour la liste des ingrédients de la tourte, mais où est le mode opératoire  ?  La recette est très incomplète. Enfin......



N.L. Taram 14/05/2011 08:57



Ia orana Sylvie-Anne,


Je vois que tu as toujours bon appétit, ça fait plaisir...


Je me suis surtout intéressé au prix de revient, car filer des recettes de cuisines à des gens qui se contentent d'une baguette de pain, beurre en boite et nescafé avec beaucoup d'eau... il faut
le faire !!!


Voici la suite de la recette :


• Plonger rapidement dans une marmite de court bouillon le poisson puis les crevettes, égoutter et laisser refroidir.
• Séparer la chair du poisson.
• Décortiquer les crevettes et les tailler en dés.
• Laver, ciseler, faire sauter le pota.
• Faire sauter les lardons.
• Emincer et faire suer les oignons.
• Réaliser la sauce béchamel : faire fondre le beurre, y ajouter la farine, verser lentement le lait bouillant et porter à ébullition en remuant avec un fouet. Assaisonner avec sel, poivre et
muscade.
• Mélanger la sauce béchamel avec la chair de poisson, le pota sauté, les crevettes, les oignons, un peu de persil haché.
• Appliquer contre la paroi d’un moule du beurre et de la farine ou du papier sulfurisé et disposer la pâte dans le moule.
• Garnir le centre avec la préparation.
• Recouvrir avec la seconde pâte, souder les bords et faire une petite ouverture au centre
• Dorer au jaune d’œuf avec un pinceau.
• Cuire au four à 200° (Thermostat 6/7) pendant 1 heure environ.

Chaque semaine une nouvelle recette à découvrir sur Tahiti Infos et Fenuatv
Egalement diffusé sur TNTV et tahiti.tv
Fiche recette disponible en téléchargement
Avec la collaboration du ministère de l’agriculture
I te matete - Tourte de thon blanc au pota.pdf  (545.27 Ko)






christian Penilla y Perella 13/05/2011 21:52



Dans les années 1960/1970 le chic du chic des riches aux USA c'était de faire pauvre. Le linge élimé, les jeens rapés aux fesses et déchirés aux genoux et le super des supers ,
rouler en 2 CV Citroën.


J'ai bien connus un de ces milliardaires en dollards à Tahiti. Il se faisait appeler "Crazy " dingue en français. Il y en a eu un autre aussi riche qui vivait comme un clochard habillé de
haillons dans une bambouraie  coté mer juste avant la presqu'île de Taravao. Sa famille américaine l'a fait rapatrier manu militari.


 


C'est si bon de jouer au pauvre quand on est riche .


Nous connaissons  quelques spécimens polynésiens de cette espèce, ils ne sont pas nombreux, c'est plustot le contraire qui existe ici en Polynésie. Des pauvres
qui jouent aux riches.



N.L. Taram 13/05/2011 22:41



Christian,


j'y pensais justement avant d'arriver à ta dernière phrase : il y a aussi les pauvres (pas très pauvres quand même) qui jouent aux riches ; généralement, les banques les rappellent à l'ordre.


"Faut pas jouer les riches


Quand on a pas le sou" (Jacques Brel)



christian Penilla y Perella 13/05/2011 13:06



Le gouvernement belge a décidé de participer à la lutte contre la faim dans le monde: Ils vont parachuter au Sahel des caisses de livre de cuisine.


La honte ! Ils ont oublié les fourchettes, cuillers et couteaux.! !



N.L. Taram 13/05/2011 21:31



Je m'excuse auprès des belges, j'ai écrit "gouvernement belge" pour respecter le texte original de ce "chef d'oeuvre de l'humour" d'origine française



christian Penilla y Perella 13/05/2011 12:59



Ceci s'adresse aux propriétaires de grosses berlines à X millions.


Au lieu de vous délecter  au restaurant à midi, une fois par semaine en pensant fortement au petit Tetuanui , faites l'effort de manger une boite de sardines à la tomate avec un
bout de pain.


Il vous en sera reconnaissant, vous avez pensé à lui.


 


Payez vous le petit frigo , 0m85, et décorez l'intérieur d'une bouteille d'eau, d'une boite de punu puatoro( corned beef) et d'une boite de beurre Warata à moitié consommés . Rien de
mieux pour décorer son salon.


Effet boeuf..........ouvrez le devant vos amis. S'apprécie un verre de wisky ou une coupe de champagne à la main.


N'oubliez jamais, plus votre pantalon est usé plus celà fait chic. C'est même les plus chers !



N.L. Taram 13/05/2011 21:28



Bonjour Christian,


et merci... il y a quand même un lecteur qui a compris le sens de mon article "Humour noir".


J'aimerai bien connaître le coût de ces 20 emmissions gastronomiques. Je connais quelques tarifs et je crains que cela soit (g)astronomiques, de quoi payer quelques repas "baguette de pain+punu
pata".....


A noter toutefois que cette "belle"  initiative n'est pas du nouveau ministre mais de son prédécesseur, ce qui
ne me surprend pas !