JEAN ROSTAND

Publié le par N.L. Taram

JEAN ROSTAND

http://rostand.chez-alice.fr/index.html

Jean Rostand1 

Pamphlétaire, moraliste, historien des sciences de la vie, biologiste, vulgarisateur scientifique, pacifiste, humaniste... Jean Rostand (1894-1977) fut tout cela. Ajoutons qu'il fut aussi libre penseur (et même président d'honneur de la Libre Pensée) et que, tout au long de son existence consacrée à la recherche de la vérité, il fit montre d'une honnêteté intellectuelle hors du commun et d'une exceptionnelle ouverture d'esprit. On peut considérer comme le plus grand sage du XXe siècle cet homme qui ne fit jamais preuve du moindre sectarisme.

 

Inquiétudes d'un biologisteBombe

 

- Explosions nucléaires.

Les isotopes capitalistes et les isotopes marxistes voisinent à l'amiable dans le squelette de nos enfants. 

- Les explosions nucléaires font pis que tuer ; elles préparent de la mauvaise vie ; elles mettent en circulation des gènes défectueux, qui vont proliférer indéfiniment.

Non seulement crime dans l'avenir, mais crime vivant, continué, qui s'entretient de lui-même. 

- Cerveau humain : cette éponge toute prête à s’imbiber de tous les mensonges…

 

Pensées d’un biologiste

Jean Rostand 2Certains esprits, et même qui admettent la réalité de l'évolution organique, voient dans l'espèce humaine un chef-d’œuvre prémédité et de longue haleine. En dépit de son insignifiance pondérable, l'homme représente à leurs yeux bien autre chose qu'un simple accident ou épisode du devenir ; le « roseau pensant » n'est pas seulement plus noble que « ce qui le tue », il en est la raison d'être et le but. Comme le poète Mallarmé disait que l'univers est fait pour aboutir à un beau livre, de même ils tiennent que l'univers a existé dans sa totalité pour qu'à telle heure et en tel lieu apparût le fragile être humain... Mais il est d'autres esprits qui voient les choses tout différemment. Ceux-là, malgré tout leur bon vouloir, ne parviennent à discerner dans la nature aucun souci de l'homme ; ils pensent que la vie a poussé comme elle a pu, sans soins, sans protection, sans mystérieuse connivence avec le reste des choses ; ils pensent que, ni préparé niJean Rostand 3 attendu, l'homme pour se maintenir a dû lutter durement contre un milieu hostile ; ils pensent que rien n'avait prévu, que rien n'avait voulu le lourd et anfractueux cerveau de l'Homo sapiens et que, si les petits mammifères du tertiaire n'avaient pas eu de goût pour les œufs des grands Sauriens, le règne animal n'aurait pas connu le même roi ; ils pensent que la pensée humaine, cette façon d'intruse, n'a pas plus d'importance dans l'inerte cosmos que le chant des rainettes ou le bruit du vent dans les arbres ; ils pensent que l’intelligence n'a conquis la Terre que de haute lutte, parce qu'elle donne aussi la force, et que si demain surgissait une espèce plus puissante ou mieux adaptée que la nôtre, c'est à elle que reviendrait de droit l'empire de la planète ; ils pensent que l'homme n'est que celui qu'il est, qu'il n'incarne d'autre pensée que la sienne, qu'il ne vaut que pour lui, à proportion de ce qu'il se croit et se fait, qu'il n'a d'autres droits que ceux qu'il s'arroge, d'autres devoirs que ceux qu'il s'impose, d'autre mission que celle qu'il s'assigne...

 

Merci Daniel Delcan pour ce site intéressant…

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Christian Penilla y PerellaSaint Etienne Claude 02/12/2010 06:15



Taram


 


En me relisant j'ai constaté que je m'étais mal exprimé en oubliant un mot.


Quand j'ai écris: " J'ai découvert jean Rostandvers 14/15 ans ( 1948/1949 ) " j'ai oublié un mot : âge de .


Donc c'est : à l'âge de 14/15 ans ( 1948/1949 )



Christian Penilla y PerellaSaint Etienne Claude 02/12/2010 04:20



Taram


 


On peu bien te taquiner ! !


A propos de Jean Rostand :


Presque toutes les oeuvres littéraires de Jean Rostand sont à Mahina dans une bibliothèque familiale de plus de mille bouquins . Ce scientifique philosophe a été ma nourriture préférée à
une certaine époque de ma vie , cela m'a en grande partie façonné . Souvent on croit que l'on se construit soi même , en réalité on se construit sur des fondations presque souvant existante . On
va bien souvent ,simplement plus loin.


 






Christian Penilla y PerellaSaint Etienne Claude 02/12/2010 04:01



Taram


 


Merci d'avoir ressuscité Jean Rostand , je doit tant à cet homme.


Je viens de me rendre compte qu'il a été le socle de tout ce que j'ai pu développer en moi même . Ma façon de voir le monde a été façonné par cet homme . Il m'a profondément influencé .Tu as dû
t'en rendre compte dés ma première intervention. En plus il est d'une actualité percutante et éffrayante. Il parle du nucléaire et de son côté néfaste pour l'homme et l'humanité . Il en est de
même de tous les produits chimiques introduits par l'homme dans son alimentation . Une grande partie de ces produits sont néfastes et même certains sont cancérigène . Faire du fric et rendre
malade , faire du fric en soignant ces même malades.


Certains le nie , même quand cela leur saute à la gueule .A ccoire : tous pourris .



Christian Penilla y PerellaSaint Etienne Claude 02/12/2010 03:27



Taram


 


Je ne savais pas que tu communiquais avec les morts . Où as tu trouvé la recette?



N.L. Taram 02/12/2010 03:56



Sacré Papy !


Je précise : l'article est tiré du site dont l'auteur (du site) est.... Daniel Delcan.


Daniel Delcan est aussi le responsable de l'excellent site "La Libre Pensée 64" dont j'ai passé des extraits, il y a quelques jours.



Christian Penilla y PerellaSaint Etienne Claude 01/12/2010 22:58



Taram


 


Surprise .....surprise .


Moi qui avait tant lu sur Jean Rostand , j'ai fair Jean Rostand Wikipedia et j'ai découvert que j'avais lu à peine un peu plus du tiers de toutes ses publications confondues . Il y e a exactement
99 .


A cette époque j'étais déja abonné à Science et Vie ( La Science et la Vie ) et il y avait des articles sur ses études.


 


Par contre les grenouilles étaient déja mangées et appréciées au moyen-âge. Jean Rostand leur envoyait des décharges électiques dans les cuisses .


C'était une prémonition pour l'usage du Tazer. Cette saloperie de sauvages qui se prétendent modernes.



N.L. Taram 01/12/2010 23:19



Christian,


Je te conseille le lien que j'ai mis sous le titre JEAN ROSTAND. Ce site est très bien et présente pas mal de citations de lui. Mon article est tiré de là, avec l'aimable autorisation de son
auteur.



Christian Penilla y PerellaSaint Etienne Claude 01/12/2010 22:19



Taram


 


J'ai découvert Jean Edmond Rostand vers 14/15 ans ( 1948/1949 ) . pour moi Jean Rostand c'est d'abord les études et expériences sur les grenouilles . C'est comme cela que je l'ai découvert .Il
était extraordinaire dans la vulgarisation scientifique.Je pense qu'il a eu un prix pour cela. C'était un grand pacifiste et anti nucléaire . J'ai presque tout lu de ses publications qui sont
extrèmement nonbreuses . Il y a des époques où l'on se passionne pour un individu et aprés cela peut recommencer pour un autre . Et c'est rare que l'on revienne en arrière.ou cela est bien rare.


En suite c'est ses idées sur l'eugénisme qui à l'époque avait fait scandale . surtout aprés la guerre 39:45 . C'était rappeler les théories et les actions de Hitler.. Il les avait même approuvées
,


Aprés , il s'est rattrapé.


Pourtant la médecine actuelle qui est pour la vie à tout prix et à n'importe quel prix  fait souvent plus de dégats que la nature.


Notre civilisation pourrait s'en mordre les doigts .


C'est là que l'on constate , n'en déplaise à certains , qu' il se confronte  dans notre monde des philosophies de vie trés diverses même dans notre société polynésienne où plusieurs ethnies
se côtoient.  .



N.L. Taram 01/12/2010 22:36



Bonjour Christian,


Jean Rostand serait-il à l'origine de la consommation des cuisses de grenouille ?



SAINT ETIENNE Claude 01/12/2010 08:31



Merci Taram de me faire connaitre cet homme que je ne connaissais que de nom. Désolé



N.L. Taram 01/12/2010 08:55



Ne soit pas désolé... Ce qui est merveilleux, c'est que même à nos âges (je parle pour moi) nous découvrons toujours et souvent de belles choses. J'ai tenu la comptabilité du Musée Gauguin
pendant 15 ans et ce n'est que quelques années plus tard que j'ai découvert Gauguin... écrivain !