JEANNE D’ARC, addendum

Publié le par N.L. Taram

Ia ora na outou,

 

Cette belle histoire de Jeanne d’Arc, racontée avec talent par notre ami Claude, demande réflexion. Il conclut son récit par cette phrase : « … tout est bon pour se faire une opinion, seulement, est-ce la bonne?.... Pour moi elle y ressemble et pour vous? ».

Henri Wallon 

J’ai, bien entendu et avant de publier, lu plusieurs textes dont les textes « officiels » et certains publiés par des sites très religieux et très virulents envers les autres thèses rejetant l’intervention divine. Les textes d’ Henri Wallon, publié en 1876 (5ème édition), et de Philippe Contamine, plus récent (2003), ne font que confirmer la thèse officielle sans apporter de preuve supplémentaire pour cette thèse et sans donner de preuves suffisantes et réelles pour nier les  autres interprétations, seulement des suppositions.  

Philippe ContamineLe lien pour Philippe Contamine :

http://www.canalacademie.com/ida116-Proche-et-lointaine-Jeanne-d-Arc.html

 Le lien pour Henri Wallon : 

http://www.stejeannedarc.net/histoire_wallon/histoire_wallon.php

 

Mon opinion est la suivante :

Une fois de plus ce débat est inutile et complètement à côté de la « Grande question ».

Que nous importe ces deux litiges :

BastienLepageJeanneArc

 - Jeanne est-elle d’origine paysanne, roturière, bourgeoise, noble, parente avec le roi ? Ce détail ne change rien à ses actes et à son héroïsme qui n’est jamais contredit.

- Jeanne est-elle morte sur le bûcher à 19 ans ou beaucoup plus tard dans son foyer, entourée par ses enfants ? Même si cela est important (surtout pour elle et je lui souhaite la 2ème hypothèse) pour l’histoire de France et de ses relations avec son voisin anglais, à nouveau cela n’enlève rien à la gloire de Jeanne.

 

Briand1905

 Ce qui me parait important, ce sont les mensonges de l’Histoire selon l’école publique, républicaine et laïque et la duplicité de l’église romaine. Cette république  impose à ses enfants qu’ils soient athées, chrétiens ou d’autres religions, l’intervention du Dieu des chrétiens dans l’Histoire et en faveur du royaume de France ; Pourtant le roi d’Angleterre n’avait pas encore fait scission avec le pape et, en 1914, les anglais n’étaient plus les ennemis héréditaires des français. Cette république, avec la complicité de l’église romaine, cache à ses enfants des écoles laïques…. la vie d’un homme historique, important (je devrais dire d’un héros), un certain Jésus de Nazareth, ainsi que de ses proches. Elle nous a caché, pour les mêmes raisons, les premiers siècles de la chrétienté qui, pourtant, sont à l’origine de notre civilisation.

L'histoire de Jésus

 J’étais passionné d’histoire et mon professeur en 6ème, Raymond Dugrand (1), m’avait surnommé Ramses II ; nous avons étudié l’antiquité jusqu’à Jules César et Alésia. Ensuite avec François Doumenge en 5ème (2), nous sommes passés directement au 4ème siècle après le Concile de Nicée. C’est pour cette raison que je n’ai appris cette histoire fabuleuse, la naissance et le début de notre civilisation qui est encore la nôtre 2.000 ans plus tard, qu’à l’âge de… 60 ans !

Au moment, où le gouvernement français et son ministre de l’éducation décident de réduire l’enseignement (3) de l’Histoire de France (où d’ailleurs, peu importe !), je leur demande de rétablir au moins la vérité car le cas de Jeanne d’Arc n’est pas le seul. Nous y reviendrons….

N.L. Taram

 

(1) Raymond Dugrand : à Montpellier, une avenue pour Raymond Dugrand, l'avenue de la Mer portera le nom de l'ancien adjoint à l'urbanisme.

(2) François Doumenge : ancien président de l’IRD (ex-ORSTOM), entre autres, bien connu à Tahiti.

(3) Revue Historia n° 764 d’août 2010

Publié dans Histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

christian Penilla y Perella 28/08/2010 23:01



Bonjour tout le monde .


 


Je pense que de nombreux épisodes de l'histoire de France demandent à être dépoussièrés en premier des interventions divines ou des anges miraculeusement descendus des cieux à bon escient . Cela
permettrait déja de sortir de cet obscurantisme manipulateur des foules .


Il est remarquable que l'histoire est un éternal recommencement , les méthodes d'hier , les manignances d'hier sont celles d'aujourd'hui . Voyez l'actualité .



SAINT ETIENNE Claude 27/08/2010 13:14



Attention Sylvie-Anne!... D'après ces 3 Jules très très républicains, la révolution n'a pu qu'être bonne... Même idéologie et compromis avec les
historiens, mais là, sans la contrainte d'une autorité religieuse, les infos passent quand même maintenant....


On sait que Louis XVI n'était pas petit et stupide, mais très grand et qu'il aurait à équivalence de diplômes actuels, au moins trois diplômes
d'ingénieur et 3/4  autres maîtrises. De plus sont indécision n'était pas si réelle que ça, c'est bien lui seul, contre pratiquement toute la cour, qui a pris la décision d'aider les
Américains en déclarant sus aux Anglais. L'affaire du collier est une affaire d'escroquerie basique, montée en épingle par la suite pour motiver les exactions révolutionnaires . En réalité ce roi
a eu le malheur de naître au mauvais moment et surtout d'être très timide. Il s'est laissé mangé et par la noblesse et par les bourgeois, il fut incompris du peuple et pourtant il en était le
premier libérateur en abolissant devoirs, corvées  et contraintes de toutes sortes. Et ce, de sa propre initiative, bien avant que les cahiers de doléances ne le lui demande....



N.L. Taram 27/08/2010 21:19



Va-t-on vers une réhabilitation de Louis XVI ?


Mais nous nous égarons, revenons à nos moutons.... enfin à ceux de Jeanne notre bonne lorraine.



sylvie-anne 27/08/2010 09:31



Contrairement à vous messieurs les érudits de l'histoire, j'ignorais tout de cette supercherie  historique.  Eduquée par les bonnes soeurs et les jésuites jusqu'au Bac, j'avais tout
gobé sans me poser de questions. Il faut dire que je suis plus passionnée par l'histoire de la révolution de 1789 et l'épopée Napoléonnienne . Merci Taram et Claude pour cette découverte



N.L. Taram 27/08/2010 09:45



Bonsoir Sylvie-Anne,


Tu vois, ce que tu as appris chez les bonnes soeurs quand tu étais adolescente, je l'ai appris à l'âge de 60 ans...


Nous sommes des éternels étudiants !



CORRE Alain 27/08/2010 07:08



si tu as lu le livre  sur la vie de jesus le prochain doit être quand jesus est devenu dieu


merci pour la jeanne rétablir l'histoire est toujours passionnant napoleon disait l'histoire s 'ecrit 50 ans apres.


alain



N.L. Taram 27/08/2010 07:28



Bonsoir Alain,


Jésus est devenu Dieu vers l'an 350 au Concile de Nicée. Je ne l'ai pas écrit mais je laisse supposer que c'est pour cette raison que l'église romaine a préféré garder le monopole de l'Histoire
de l'humanité entre l'an 0 et l'an 350.


Si un jour je trouvais la "foi", j'adhérerais au catharisme...



christian Penilla y Perella 27/08/2010 07:04



Bonsoir


 


Pour moi ce ne sont pas totalement des révélations . long temps abonné à Historia j'avais déja depuis long temps eu une approche différente de l'histoire de Jeanne d'Arc . Je la trouve , et de
loin , la puls véridique . N'importe comment dés que l'intervention divine est écartée et cette volonté de nous noyer dans l'obscurentisme mise au rebus de l'histoire on se sent mieux pour
analyser les évènements de cette époque .


Merci Claude de nous inviter dans tes recherches et de nous faire profiter de tes découvertes . La vérité est quand même plus belle même si , vu l'ancienneté de ces récits ai pu altérer certaints
faits .