JEANNE D’ARC, mythe ou réalité ? (1)

Publié le par N.L. Taram

  Jeanne-d-Arc.JPG

Jules Michelet

Jeanne la pucelle

Certainement vous êtes vous déjà demandés ce que cette fille avait à voir dans notre histoire de France, et pourquoi elle avait été mise en avant dans tous nos manuels d'histoire par notre ami l'historien Michelet, dont le but était de fédérer le plus grand nombre de têtes blondes autour d'une idéologie commune au  service de la république. Mission réussie pendant près d'un siècle, bravo pour nos Jules, instigateurs de cette méthode (Grévy. Ferry). 

 

Après ce lavage de cerveau, personne ne pourrait dire que tous les rois de France étaient bons et que seul le peuple était mauvais, non, à cette époque il fallait bien sûr combattre l'hypothétique retour du royalisme. C'est donc par la volonté unanime du bon peuple que la France s'est débarrassée des mauvais rois et en contrepartie, c'est un fou qui a assassiné le roi Henri IV qui lui était bon.... Mais au jourd'hui on connaît la vérité, la réalité dépasse quelquefois l'histoire rendue au rang de fiction par Michelet.  

 

jeanne d'arc1

Rappel des faits : 

 Une innocente gosse de treize ans, en gardant ses moutons, entend des voix lui ordonnant

- De délivrer la ville d'Orléans.

- De faire sacrer le roi à Reims.

- De délivrer le poète Charles d'Orléans retenu prisonnier en Angleterre depuis Azincourt.

 

Interrogations sur la mission ?

 

Rien que ça.... A cette époque (sans télé) personne ne connaissait ces villes, ou ne savait pas où les situer, il était même difficile pour les érudits de tracer les contours de la carte de France "quasi inexistante"..... Comment une fille de paysan, sans fortune, sans instruction, qui ne savait pas monter à cheval, ne connaissant rien à la maîtrise de l'art guerrier, frêle, engoncée dans une armure de 25 kg ne sachant pas combattre, de plus, sans rang. Donc seule et sans appuis....  

 chateau-7-paysanne.jpg

Comment Michelet peut-il dire: "Cette héroïne conduira au péril de sa vie l'armée du roi pour affronter l'ennemi, c'est à dire 'Langlois" qu'elle boutera hors des frontières"...

La religion mise à part, c'est un peu simpliste comme raisonnement et avouez que les gosses que nous étions dans les années cinquante étaient plus attirés par le mot "Pucelle" que par l'histoire de ce conte de fée.... Toutefois la date de sa mort ne nous laissait pas indifférent, si beaucoup l'ont oubliée depuis, tous nous avons retenu le « 8 Mai» peut-être tout simplement parce qu'il s'agit d'un jour férié ?

Les gosses que nous étions n'avaient pas à se poser de questions, c'était du tout cuit, mais devenus adultes, lectures aidant, il y a quand même sujet à revenir sur les dires de nos instituteurs, dires quelquefois entrés par force dans nos cerveaux, à coups de claques, de règle, voire de punition(s) pour certains.

 

à suivre...

Publié dans Histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SAINT ETIENNE Claude 18/08/2010 18:21



Sylvie-Anne je rigole bien car en fait le père était le masque de fer.....  Non!... Bien sur, je rigole de l'histoire vue par une enfant en bas âge. Des bons mots, mal compris par d'autres.


Quoique ma réponse n'est pas innocente, le masque de fer avait son pendant féminin, mais chut il ne s'agissait pas de Jeanne qui elle avait d'autres soucis, Taram vous en parlera en temps voulu.
Pour le moment continuons sur l'histoire de Jeanne ...


 



sylvie-anne 18/08/2010 08:06



J'ai hâte de lire la suite ! Jeanne d'Arc me rappelle un souvenir montpéllierain, où ma fille âgée de 7 ans et pas baptisée, à déclaré à la religieuse de son école privée que c'était Jeanne d'Arc
la mère de Jésus et Napoléon le père.


Blasphème! Je fus convoquée illico au collège et sommée de donner sans délai une éducation chrétienne à ma fillette. Je n'en fis rien, l'ai changé d'école. Par la suite elle s'est passionnée pour
l'histoire de France, sans y mêler aucune religion, préférant les faits avérés aux légendes et mythes.



christian Penilla y Perella 18/08/2010 03:20



Taram


 


Fini nos rêves d'enfance !


Fini notre immaginaire révant de cette pucelle habillée de blanc jusqu'au chevilles , pudeur oblige ! ! , dressée sur son cheval la lance à la main boutant ces horribles et
perfides anglais hors de France ! Que c'est beau ! !


Malheureusement un évèque " Cochon" lui fit un tour de .....cochon .


Et notre brave pucelle finit au bucher . Vierge par ce que pucelle cela nous rappelle autre chose. Les miracles sont au coin du bois. !


Nous sommes vrairment des demeurés pour avaler de telles sornettes.