JEANNE D’ARC, mythe ou réalité ? (2)

Publié le par N.L. Taram

Jeanne d'Arc

(suite)

Moyen age 2Jeanne, dénoncée, livrée, vendue ou simplement prise par les Bourguignons sera vendue par ceux-ci aux Anglais. A Rouen, lors de son procès qui durera 5 mois, les 22 et 24 Février 1431, elle dit ne pas s'appeler d'Arc mais "la pucelle" ou "Jeanne", à deux reprises qu'elle n'a jamais gardé les moutons et que les voix qu'elle entendait étaient humaines, possédaient habits, yeux et cheveux et de plus sentaient bon?

On possède les archives de l'instruction. Tout cela sera repris 25 ans plus tard lors du procès de « nullité de condamnation » ainsi que cinq siècles après, lors du procès en canonisation de 1920.

 

Alors qui était cette fille propulsée dans notre histoire de France?Isabeau de Baviere2

 

 Vraisemblablement elle serait née le 10 novembre 1407, à l'hôtel Barbette et serait le douzième enfant qu'Isabeau de Bavière aurait eu avec son amant notoire le prince Louis, duc d'Orléans.

Récupérée des mains de sa mère aux mœurs décadentes par Yolande d'Aragon, la reine des quatre royaumes, elle sera élevée avec son frère (ou demi frère) le futur Charles VII au château d'Angers, elle aurait pris le nom de Philippe pour enfin devenir Jeanne.

Je reviendrai sur les raisons qui l'on placée à un point stratégique « Domrémy » et pourquoi dans la famille d'accueil de « Jacques d'Arc » qui en fait serait l'équivalent d'un maire actuel. Ce dernier, très lié au seigneur de Vaucouleurs, Robert de Baudricourt, n'est pas fortuné c'est vrai mais loin d'être pauvre quand même, c'est un ancien noble en dérogeance au service du roi. De plus il a une nièce qui s'appelle Jeanne d'Arc, également née en 1407 et qui se trouve à Paris au service du roi.

Blason baudricourtC'est chez lui que la petite princesse recevra l'éducation qui lui manque et ce, pendant sept années.

Les dames Bourlémont lui apprendront, le maintien, les lettres, la diplomatie. Bertrand de Baulangy, Vicquemesse, qui sont deux officiers supérieurs de Baudricourt, se chargeront de lui apprendre l'art de la guerre et de sa stratégie, puis viendront régulièrement lui donner la pratique de la monte.

 

Que se passe t-it réellement a cette époque, pourquoi cette guerre de 100 ans (1337-1453)?

 King Henry V

Depuis la mort des derniers rois maudits la couronne est vacante. Pour la succession au trône de France deux familles s'affrontent, les Plantagenets pour l'Angleterre et les Valois pour la France.

Las de cette guerre, de l'insistance du dauphin, poussé par Isabeau la décadente, Louis VI, roi en titre de la couronne de France (qui est malade et fou) signe avec son ennemi Henri V, roi d'Angleterre, le 21 mai 1420 à Troyes, un traité en trois points :

- Il donne sa fille en mariage au fils du roi d'Angleterre.

- Son propre fils, le soi-disant dauphin, est écarté de ses prétentions au trône (le futur Charles VII).

- L'enfant qui naîtra de cette union sera proclamé roi ou reine et sera porteur des deux couronnes.

Pendant quelques temps les combats s'arrêtent et la France subit le poids des armées d'occupation (un mieux, quoique...).

Charles VII 

Deux ans plus tard...

 

En 1422, les deux rois meurent. Le traité devient applicable. Les Anglais, ainsi que l'enfant roi âgé de neuf mois, s'installent à Paris. Ils veulent le faire reconnaître comme roi légitime de France et d'Angleterre sous le nom d' Henri VI.....

Il ne reste plus au dauphin de France (qui est un petit roi même pas sacré) qu'à gagner la clandestinité pour conquérir son trône, à trouver des alliés désintéressés et motivés, de l'argent et se battre. La chose ne lui sera pas facile, seule une poignée de partisans suivront ce « petit roi de Bourges » comme les quolibets l'affubleront, on peut à ce mot constater aujourd'hui l'ampleur de la tache qui l'attend, du chemin qu'il lui faudra parcourir, et de l'opiniâtreté qu'il lui faudra déployer pour faire plier l'Anglois. Guerre 100 ans

 

Conclusion, il y a deux rois de droit divin qui se disputent le même royaume.

 Outre les batailles qui se résument en fait à de violentes escarmouches, semant mort et désolation pour quelques morceaux de territoires tantôt arrachés à l'ennemi, tantôt repris par celui-ci, les engagements militaires ne sont pas décisifs.... Tout le monde attend autre chose que ces dérobades répétées.....

 

A suivre…

Publié dans Histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

SAINT ETIENNE Claude 18/08/2010 21:15



Bonjour à tous, Pour Jésus-Christ les recherches sont au point mort malgré les nombreux clous de la véritable croix vendus ça et là dans le
monde(principalement à St Louis). A croire que le pauvre type a fait l'objet d'un fétichiste. Pour Jeanne c'est autre chose, n'oublions pas qu'un diplomate auquel on avait confié les documents du
procès commandé par le futur Charles VII et révélant certaines choses pas bonnes à entendre pour la foi catholique, laissant entendre que cette princesse aurait accompli une mission secrète
aux ordres de ...... Et bien, une fois arrivé dans les mains de ce diplomate très croyant, il l'a volontairement détruit, mais avant il a été lu par des personnalités de l'époque (1ère partie du
XXème). C'est ainsi que sans obstacle la canonisation a eu lieu.



N.L. Taram 18/08/2010 22:28



Claude, tu nous laisses sur notre faim !


" une mission secrète aux ordres de ...... ", j'attends la suite



SAINT ETIENNE Claude 18/08/2010 18:12



Merci Taram, ton courage est à la hauteur de ton savoir et de tes ambitions sur la recherche de la vérité, car s' il y a de moi, il y a aussi
beaucoup de toi. Tu as hésité beaucoup, plus d'un an, mais il est vrai que cette version est nouvelle, de plus, pas très bien vue du coté que l'on devine, et, pour éviter les fâcheries, les
susceptibilités ou même la foi (historiens compris), il valait mieux l'écarté et continuer le chemin sur les traces de l'église chrétienne. C'est bien mieux pour la paix.


Pour moi qui n'ai jamais cru aux oiseaux et abeilles qui virevoltaient autour de l'étendard de l'envoyée de dieu, au silence qui laissait entendre des
chants victorieux et autres niaiseries... Aussi quand j'ai entendu cette version je l'ai épluchée et faite mienne jusqu'à preuve du contraire. Le procès de jeanne que j'ai lu après ma conforté
dans cette voie. Sylvie-Anne je donnerai, si je ne l'ai déjà fait, le livre de référence et le nom des auteurs. C'est un débat d'historiens, enregistré et disséqué qui m'a permis de
remettre tout bout à bout, comme quoi les k7 étaient bien utiles et que les radios ne diffusent pas que des niaiseries. 


Toutefois une mise au point s'impose, c'est bien la princesse qui fut envoyée chez les d'arc et non pas la nièce des d'arc elle même qui serait venue
chez le tonton(Cette petite paysanne n'a jamais été sollicitée que pour ses travaux ménagers à Paris fut-ce à la maison du roi, par contre, elle serait à l'origine de cette substitution
d'identité).






N.L. Taram 18/08/2010 20:54



Bonjour Claude et merci pour ta participation. Cette histoire m'a passionné et a levé les doutes qui me tenailler depuis si longtemps.


J'ai lu, hier après midi, un texte où ils dénoncent les contradicteurs du texte officiel. J'ai cherché à savoir de quelle obédience était l'auteur, mais je n'ai trouvé aucune référence sur ce
site. Toutefois, il conclut :
"Le problème que Jeanne pose à l’historien et à l’Histoire est le même que celui que pose Jésus de Nazareth. En effet, Jeanne prétend de bout en bout qu’elle a reçu sa mission de Dieu, qu’elle a
obéi à ses voix, qu’elle préfère mourir plutôt que de renier sa mission. Jésus prétend être le Fils de Dieu. "
Eh oui, on ne peut nier la parole de Dieu !!
http://www.1000questions.net/fr/jeanne/



christian Penilla y Perella 18/08/2010 11:45



Taram


 


Ce qui fait peur aujourd'hui c'est la prédication à l'américaine . Ces nouveaux bergers emploient tous les thémes religieux et Jeanne d'Arc en fait partie , pour que leurs ouailles
s'échappent de leur quotidien souvent bien pénible  tout en les manipulant et leur fasse réver d'un paradis . Toutes ces personnes réunies se sentent plus fortes en sortant de l'isolement et
suivent le berger comme un troupeau de moutons .


Que ce soit hier ou aujourd'hui , rien ne change . Même si on a été sur la lune , que l'on saches que le monde n'a pas été créé en six jours et le septième pour le repos de Dieu aprés ce dur
labeur .



N.L. Taram 18/08/2010 11:53




"La religion n'est plus opium du peuple, mais la vitamine du faible."
(Régis Debray  / Critique de la raison politique ou l'inconscient religieux / 1981)



christian Penilla y Perella 18/08/2010 10:59



Taram


 


Tu connais ce conte africain : L'histoire du chasseur et du lion . Chacun raconte l'histoire à sa façon .Mais là le surnaturel fait irruption .


 


Cette version de l'histoire de Jeanne d'Arc n'est pas nouvelle pour moi , elle est de loin la plus plausible  et s'appuie sur des fait réels .


Le regret pour ceux qui cultivent l'obscurantisme c'est qu'elle écarte le surnaturel .


Je trouve cette version plus passionnante que celle des anges protecteurs et des voix de l'au-delà .


 


 



N.L. Taram 18/08/2010 11:14



Bonsoir Christian,


et ce n'est qu'un début, je prévois encore 4 ou 5 épisodes.


Cette participation du divin dans  l'histoire était indispensable pour faire marcher le bon peuple. Maintenant c'est remplacé par la télévision. Encore que chez certains intégristes ça
marche toujours....



sylvie-anne 18/08/2010 09:02



Merci pour tes précisions l'ami.


Comme c'est bizarre que l'histoire de France te titille à ce point, toi qui es au fenua depuis plus de 40 ans !


Comme quoi l'école primaire ça laisse des traces indélébiles !



N.L. Taram 18/08/2010 09:22



En fait, je suis passionné par l'Histoire (mais avec moins de rigueur que notre ami Claude, je suis un peu porté sur le côté "roman"). Et l'Histoire que je connais le mieux c'est celle de
France... allez savoir pourquoi ?



sylvie-anne 18/08/2010 08:19



C'est passionnant. Je connais l'ampleur de ta bibliothèque et de ta culture Taram, mais n'oublie pas de nous citer tes superbes sources.Et bravo pour tous ces détails que l'école nous a cachés.


Questions : Pourquoi as tu eu envie de nous parler de Jeanne d'Arc ?  Aurions nous des enmenis cachés à bouter hors du fenua ?ou simple dénonciation des mensonges de nos instituteurs liés au
programme obligé?


Je sais aussi que tes articles ont toujours un à propos et un rapport subtil à l'actualité. je cherche le lien. Aides nous.



N.L. Taram 18/08/2010 08:51



Bonsoir Sylvie-Anne,


Ce t'exte n'est pas de moi, j'aime beaucoup l'histoire mais pas suffisament compétent pour traiter ce sujet. En effet, le l'ai depuis plusieurs mois et j'en ai profité pour étudier cet épisode de
l'Histoire avant de le publier (pour éviter une grossière erreur éventuelle).


Bien sur, aucun rapport avec le fenua.... Dieu m'en est témoin !