JEANNE D’ARC, mythe ou réalité ? (7)

Publié le par N.L. Taram

 

Jeanne d'Arc

Enfin la suite, plus je fouille dans les archives et plus j'en trouve...

 

La côte de Jeanne

Casque médiéval 

L'analyse de cette relique, supposée appartenir à Jeanne et récupérée sur le bûcher, révèle qu'il s’agit en fait des restes d'une momie Egyptienne rapportée au XIXème siècle.

(cf  « Jeanne d’Arc – Reliques, paragraphe 5.3 > http://fr.wikipedia.org/wiki/Jeanne_d'Arc#Reliques

Portraits de Jeanne

 

 Au procès de Rouen, elle dit "avoir vu à Arras un tableau à la semblance de moi fait par un ésco (écossais)". Il est prouvé que ce tableau a été détenu par un empereur germanique, puis a disparu de la circulation. Buste Jeanne

Après sa mort, un artiste avait réalisé sur le pont d'Orléans un monument comportant son buste en bronze, très ressemblant d'après les dires des gens de l'époque, ainsi que du roi lui- même. Au fil de l'histoire, mais surtout des coups de canons, il ne reste plus de biens visibles aujourd'hui, que la tête, car le buste est fortement mutilé.

 

 

Le dossier de Poitiers

http://www.stejeannedarc.net/articles_ligne/ledain_jda_poitiers.pdf

http://www.histoire-genealogie.com/spip.php?article1261

 

Dans les années 1930 (1935 ?), ce document est réapparu dans les mains d'Edouard Schneider, écrivain catholique et citoyen d'honneur du Vatican qui avait accès aux archives pontificales. Un seul exemplaire qui porterait pour nom « Registre de Poitiers » ou « Livre de Poitiers » II confia secrètement à plusieurs de ses amis la teneur du registre, mais jamais ne certifia ses dires par la suite bien qu'il écrivit des récits historiques sur Jeanne d'Arc.

 

Poitiers 2  " Jeanne d'Arc à Poitiers " par Bélisaire Ledain - 1891

 

  

tisserant

Bêtement quelques années plus tard, monseigneur TISSERANT, un ancien archiviste du Vatican, expliquera que pour ne pas faire souffrir les catholiques par de cruelles révélations, il a préféré, de sa propre initiative, cacher le dossier. Lors de son décès, le Vatican s'aperçut que le dossier avait disparu de sa bibliothèque.

 

L'inavouable après jaulny-fresco

 

Après le procès, sans en connaître les modalités, Jeanne serait devenue l'épouse d'un noble, le sieur " Robert des Armoises" résidant au château de JAULNY dans le nord de Pont à Mousson. C'est ce que dit également la croyance locale avec en plus le fait qu'il y aurait eu une descendance ?

Chateau JaulnyEn 1870, lors de l'achat du château par un aïeul du propriétaire, celui-ci a eu la visite du maire qui lui a raconté que pour éviter qu'ils ne soient brûlés par les révolutionnaires, l'un de ses propres aïeux avait masqué les tableaux de Jeanne et de son mari. Il s'agissait en fait de deux peintures authentifiées par la suite comme étant d'époque. Une sculpture identique serait également visible sur les portes d'une armoire de la famille des Armoises, se trouvant au musée de Metz. JA Orléans Jaulny

La ressemblance est également frappante avec le buste d'Orléans à la différence d'une dizaine d'année en plus. L’actuel propriétaire du Château de JAULNY, a créé un site Internet à cet effet ou le portrait de Jeanne y est montré.

Jeanne serait enterrée avec son mari à AUTREY près de PULLI6NY SUR MADON, village au sud de Nancy.

 

Alors qu'en est-il réellement des cendres de Jeanne d'Arc jetées dans la Seine par le bourreau ce mercredi 30 mai 143l ?

Ce faisant, l'action publique était-elle réellement éteinte ?

 

Passages puisés dans des livres d'auteurs, des émissions radio ou de télé, tout est bon pour se faire une opinion, seulement, est-ce la bonne?.... Pour moi elle y ressemble et pour vous?

CSE

 

 FIN ? 

Non !!! Je vous prépare une suite :Capture02-copie-1.jpg

- Le mariage de Jeanne d'Arc

- Les secrets de Jeanne d'Arc

Mais il vous faudra être patient....

 

 

Publié dans Histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SAINT ETIENNE Claude 26/08/2010 13:22



Bonjour à vous tous,


La saga est finie, merci Taram pour cette mise en page qui a contribuer à mettre en valeur cette approche de la vie de ce que fut, semble t-il, la réelle
Jeanne d'Arc. C'est avec plaisir que j'ai redécouvert ce texte. Je suis content que Sylvie-Anne et Christian s'y soient intéressés, je te donnerais des éléments qui leur permettront à chacun de
peaufiner la vie de cette "Sainte" si spéciale.


Maintenant j'attends de pied ferme la suite. Ne tarde pas trop, moi aussi je vais épluché les textes....



N.L. Taram 28/08/2010 13:02



Bonjour Claude,


N'épluches pas trop les textes, car sur le sujet Jeanne d'Arc, je suis un peu "léger". J'avoue que ce qu'on m'avait appris au lycée la concernant, ne m'avait pas convaincu ; j'avais donc fait
l'impasse sur cette période de l'Histoire.